Correction technique en bourse : fonctionnement

En tradant sur le marché boursier et notamment lorsque vous réalisez vos analyses graphiques, vous avez sans doute déjà été confronté ou avez entendu parler de corrections techniques. Mais en quoi consiste une telle correction et quelles sont ses spécificités, les facteurs qui la provoquent ou encore ses différences avec un krach boursier avec lequel il ne faut bien entendu pas la confondre ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir au travers de cet article.  

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade
Correction technique en bourse : fonctionnement

Définition d’une correction technique en Bourse :

Commençons par définir de manière plus précise ce qu’est une correction technique en bourse. On appelle en effet « correction » un renversement de tendance. Cette correction peut être plus ou moins attendue mais est souvent négative. On dit qu’on assiste à une correction lorsque la baisse enregistrée est d’au moins 10% et arrête de manière concrète et nette la tendance haussière générale. Bien entendu, le plus souvent, une correction technique correspond à une chute temporaire des prix qui vient stopper la tendance haussière d’un actif coté.

Les corrections techniques sont par ailleurs relativement brèves et, dans la plupart des cas, elles ne sont pas directement suivies d’une phase de récession. Mais il arrive qu’une correction technique annonce une véritable récession et il faut donc savoir l’interpréter correctement.

La fréquence d’apparition des corrections techniques varie selon le type d’actif. Il arrive en effet qu’une correction technique impacte une place boursière dans sa globalité et ainsi affecter un indice boursier et peut même toucher l’ensemble des marchés boursiers de la planète et stoppant de manière nette la croissance mondiale. Mais une correction technique peut aussi ne concerner qu’un seul actif boursier et être provoqué par exemple par une publication décevante. Les corrections techniques peuvent ainsi toucher tous les actifs cotés sur les marchés financiers sans exception dont les actions mais aussi les obligations, les indices, les matières premières ou encore les devises.

 

Quelles sont les causes d’une correction technique ?

Bien entendu, les corrections techniques n’apparaissent pas par hasard sur le cours d’un actif. En effet et le plus souvent, elles apparaissent en réponse à une survalorisation des marchés et leur permet de retrouver un meilleur équilibre. Il est alors possible, grâce à une bonne analyse, de prévoir et d’anticiper ce type de correction technique.

Mais il arrive également qu’une correction technique ne soit pas provoquée par un facteur fondamental en particulier. Il arrive en effet que l’on observe des corrections provoquées par des prises de bénéfices stratégiques de la part des investisseurs. Ici, c’est donc l’analyse technique qui permet d’anticiper ces mouvements avec le plus de précision.

Comme vous pouvez le constater, il n’est donc pas toujours possible d’anticiper une correction technique mais parfois, il est possible de le faire. De ce fait et grâce à une analyse approfondie et complète du cours d’un actif et de ses indicateurs techniques et fondamentaux, un investisseur a la possibilité de prévoir cette correction et d’adapter son trading en fonction de celle-ci. En effet, certains produits de bourse comme les Warrants ou encore les CFD, permettent de spéculer sur la baisse d’un actif ou de réaliser des ventes à découvert. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains investisseurs se sont spécialisés dans le trading sur les corrections techniques.

 

Quelle est la différence entre une correction technique et un krach boursier ?

Passons maintenant à un autre élément à connaitre à propos des corrections techniques et afin de ne pas les confondre avec un krach boursier. Rappelons en effet qu’un krach boursier est une chute brutale des marchés et est souvent provoqué par l’explosion d’une bulle spéculative. Un krach est ainsi plus marqué et plus volatile qu’une simple correction baissière et a aussi souvent tendance à durer plus longtemps.

On retiendra également qu’un krach boursier est, quant à lui, très souvent suivi d’une entrée en récession de l’actif concerné.

Questions fréquemment posées

Peut-on trader sur une correction technique ?

Comme nous l’avons vu dans cet article, il est possible, par le biais de certains instruments de trading, d’investir sur une correction technique, autrement dit, de trader à la baisse. Parmi les outils autorisant ces stratégies, on retrouve notamment les CFD ou encore les warrants. Ce type de spéculation est communément appelé « vente à découvert » et permet donc de profiter des tendances baissières du marché.

Comment anticiper une correction technique ?

Il existe bien entendu différents moyens de prévoir et d’anticiper une correction technique. La première consiste bien entendu à observer les graphiques et à réaliser une analyse technique afin de repérer les signes d’une inversion de tendance. L’autre méthode concerne cette fois l’analyse fondamentale. Cette analyse se base sur les signaux obtenus notamment par le biais des publications et actualités qui peuvent pénalise un actif ou une classe d’actifs.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade