Crise mondiale de la bourse à cause du coronavirus

  •   Le 10/03/2020 à 14h21
  •   HARMANT Adeline

Les bourses mondiales souffraient déjà depuis maintenant quelques semaines à cause des craintes engendrées par l’épidémie de coronavirus et la paralysie de l’économie qu’elles génèrent. Mais depuis lundi, les marchés semblent avoir littéralement cédé à la panique. Le krach pétrolier qui se déroule actuellement n’y est sans doute pas pour rien puisque le baril de Brent a décroché de plus de 20% lundi soit 45% depuis le début de l’année et est même descendu en-dessous de la barre des 36 dollars après un nouvel échec des négociations entre l’OPEP et la Russie quant à la production d’or noir. Nous vous proposons un point un peu plus complet sur cette situation historique.

Trader le CAC 40 !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Crise mondiale de la bourse à cause du coronavirus
Droit image : AFP

Une chute des marchés européens encore inenvisageables la semaine dernière :

Les investisseurs attendaient pour certains un rebond des places financières européennes en ce début de deuxième semaine de mars mais les principaux indices ont tous ouvert dans le rouge lundi. La baisse globale des opérateurs européens s’affiche en effet entre 7 et 8% et fait ainsi tomber le marché en territoire baissier.

Depuis les pics haussiers atteints à la fin du mois de février, certaines baisses ont atteint les 20% voire au-delà et les analystes annoncent ainsi le retour effectif du pessimisme général du marché. Les mouvements devraient donc rester fermement ancrés à la baisse dans les séances à venir.

Notons que cette chute spectaculaire de l’ensemble des valeurs européennes étaient encore inenvisageables il y a de cela quelques semaines. Or, on constate aujourd’hui que le cours de l’indice européen Euro Stoxx 50 a chuté de près de 8.45% alors que l’indice allemand DAX 30 perdait 7.94% et le FTSE chutait de 7.69%. La place financière européenne la plus touchée par cette crise, notamment à cause de l’épidémie de coronavirus qui touche le pays est la bourse de Milan qui a perdu pas moins de 17% depuis le début de cette crise et qui a une fois encore ouvert la séance en baisse avec plus d’une heure de retard. L’indice italien a ainsi terminé cette première séance de la semaine en baisse de 11.17%.

 

La place financière française souffre également de cette crise :

En ce qui concerne plus spécifiquement le marché boursier français, le constat n’est pas réellement meilleur puisque la bourse de Paris a ouvert avec quelques minutes de retard ce lundi afin de laisser le temps à l’opérateur boursier d’ajuster le prix d’ouverture de certaines valeurs massivement réservées à la baisse durant le week-end.

A la fin de mois de février, le cours de l’indice parisien CAC 40 était de 6 111 points. En fin de séance de lundi, il était descendu à seulement 4 707.91 points. Cet indice a ainsi perdu pas moins de 23% de sa valeur en quelques semaines. Sur la seule séance de lundi, c’est une chute de 8.39% qu’a enregistré cet indice soit un niveau de baisse qu’il n’avait plus atteint depuis 2008 avec une baisse de 9.04% en octobre de cette année.