Coronavirus : La France décompte 14.000 nouveaux cas en 24 h

  •   Le 10/12/2020 à 11h39
  •   DEHOUI Lionel

Uniquement pour la journée du mardi passé, la France avait enregistré 13.713 nouveaux cas de contaminations au coronavirus sur son territoire. Ce qui fait largement plus du double des 5.000 cas quotidiens nécessaires, fixé par Macron, pour passer à un déconfinement le 15 décembre.

Coronavirus : La France décompte 14.000 nouveaux cas en 24 h

De nouvelles contaminations, un obstacle pour les fêtes de fin d’année

Du côté des patients encore hospitalisés pour des causes liées au Covid-19, on en dénombre 25.914. Ces chiffres sont néanmoins en baisse, car ceux relevés au cours des journées précédentes étaient plus élevés. Quant à la réanimation, 3.088 patients occupent encore les lits, contre 3.198 la veille.

Par ailleurs, on note une réduction de la pression dans les centres d’animation, comparativement à la période du 16 novembre. En effet, à cette date, on comptait environ 4.919 lits occupés, une preuve que les occupations reculent constamment. On peut alors prétendre que le nombre de patients en animation se rapproche de celui fixé par Macron pour envisager un déconfinement. Le président français avait évoqué entre 2.500 et 3.000 lits.

Toutefois, un doute subsiste toujours sur la possibilité de parvenir à un déconfinement le 15 décembre. Le taux de contaminations augmente de façon drastique depuis des jours et cela porte à confusion. Par exemple, on notait 11.180 cas en moyenne par jour, dans la période du 23 au 29 novembre. Cela a baissé jusqu’à 10.650 cas entre le 30 et le 6 novembre, avant de rebondir à 13.713 pour la journée du mardi uniquement.

 

Un Conseil de défense sanitaire se tiendra à l’Élysée

Ce mercredi, le gouvernement français a décidé de se réunir en Conseil de défense sanitaire à l’Élysée. Cette réunion consistait à discuter de la possibilité d’un déconfinement, dans le cadre des fêtes de fin d’année.

Il a été donc question d’étudier les possibilités de réouverture des salles de cinéma, de théâtres et des musées à partir du 15 décembre. Ladite réunion a été présidée par le président français Emmanuel Macron.

Par ailleurs, au cours d’une allocution télévisée, diffusée le 24 novembre dernier, le chef de l’État avait fait une annonce importante. En effet, celui-ci avait assuré que le confinement instauré le 30 octobre serait levé sous deux conditions. La première concerne la baisse des contaminations en dessous des 5.000 cas par jour. Quant à la seconde condition, elle est relative à la réduction du nombre de lits occupés par les patients en réanimation (2.500-3.000).

 

Plus d’une centaine de morts par jour

D’après plusieurs sources proches du gouvernement, il est important de tenir un discours de vigilance face à la population. Cela évitera d’assister à un relâchement généralisé, surtout que les petits commerces sont opérationnels depuis fin novembre. Ce qui provoque plus de déplacements.

En matière de décès, le bilan s’alourdit. On note ainsi 377 décès en 24 heures ce mardi. Du côté des Ehpad, les chiffres sont encore plus inquiétants avec 454 décès entre vendredi et mardi. Depuis le début de la pandémie, le nombre total de décès se rapporte ainsi à 56.352 pour l’instant.