Le risque de taux de change dans le trading boursier

Vous avez déjà entendu parler du risque de taux de change dans le domaine de l’investissement en Bourse mais ne savez pas vraiment à quoi il correspond ? Dans cet article, nous vous proposons d’en apprendre davantage à propos du taux de change et de la manière dont il peut exposer les particuliers qui investissent sur les marchés financiers. Nous vous expliquerons également comment vous protéger efficacement contre ce risque de taux de change.  

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Le risque de taux de change dans le trading boursier

Le risque de taux de change : Qu’est-ce que c’est ?

Intéressons-nous tout d’abord à ce qu’est réellement le risque de taux de change ou risque de change. Ce terme désigne en effet en réalité le fait, pour un investisseur en Bourse, d’avoir des placements qui sont exposés aux variations des taux de change d’une paire de devises.

Imaginons par exemple qu’un investisseur européen investisse sur une action en Bourse américaine. Il est alors exposé à deux éléments qui sont d’une part la variation du prix de l’action qui est cotée en dollars américains et, d’autre part, la parité ou taux de change entre l’euro et le dollar. Mais comme nous le verrons plus bas, ce taux de change peut représenter aussi bien un risque qu’une opportunité pour cet investisseur.

On utilise également plus généralement ce terme dans le monde de la comptabilité dans le cas où l’entreprise exerce des activités à l’international. Ainsi, imaginons qu’une entreprise basée en France se fournit auprès d’une entreprise américaine. Dans ce cas, l’évolution de la paire de devises EUR/USD impactera la facturation de son achat qui sera payé en euros. Ainsi, un dollar plus fort rendra la transaction plus coûteuse pour l’entreprise.

 

Comment et pourquoi le risque de change impacte les investisseurs particuliers :

Ainsi et comme vous l’aurez compris, le risque de change va impacter les investisseurs particuliers qui investissent sur des actions étrangères. Bien entendu, cela va également impacter d’autres marchés comme le marché obligataire dans le cas d’achat d’obligations étrangères comme les bons du trésor américain qui sont les plus intéressants actuellement en termes de rendement.

Le taux de change impactera également d’autres actifs comme les ETF qui reproduisent des indices étrangers comme les trackers sur le Dow Jones ou encore sur le Nikkei, respectivement des indices américains et japonais et qui seront impactés par le taux de change euro-dollar ou euro-yen. Ainsi par exemple, si le dollar gagne des points durant la détention de l’ETF, cela va améliorer la performance et les gains mais l’inverse est également possible.

On notera également que les différences de performances entre les indices boursiers internationaux va également varier en raison des mouvements du marché des changes. A titre d’exemple, les indices boursiers européens ont gagné 10% alors que les indices américains comme le DJ30 et le S&P500 n’ont quasiment pas progressé en 2015. Dans le même temps, on remarque que le dollar s’est renforcé face à l’euro, également de 10%. Il est donc possible de rapprocher ces deux données et d’y voir un lien de cause à effet et une corrélation directe.

 

Le risque de pertes liés au taux de change pour les investisseurs :

Comme nous venons de le voir et en toute logique, c’est donc un risque de perte qui est encouru par un investisseur à cause du taux de change, dans le cas où l’évolution de la paire de devises est défavorable durant la période de leur investissement.

Toutefois, ce risque reste un risque limité car les grandes devises mondiales ne varient que très rarement de près de 10% les unes par rapport aux autres et ces variations restent faibles, même sur de longues périodes courant sur plusieurs années. On peut par exemple citer ici le cas de l’EUR/USD qui est la parité euro/dollar et qui affiche aujourd’hui un taux de change quasiment identique à celui d’il y a 13 ans.

Le risque de change n’est donc pas un risque à long terme pour les investisseurs en Bourse qui détiennent des actions étrangères. On remarque également que les grandes devises internationales sont celles qui présentent le moins de variations dans le temps. Les marchés américains, canadiens, australiens, européens ou encore japonais ne vont vraisemblablement donc pas subir de taux de change important alors que d’autres marchés comme le marché indien présenteront davantage de risque.

 

Comment lutter et se prémunir contre le risque de taux de change :

Au-delà des informations que nous venons d’évoquer dont le fait de privilégier des investissements en valeurs étrangères avec des devises importantes, les investisseurs expérimentés pourront également mettre en place certaines stratégies de couverture permettant de maîtriser ce risque. Cela passe notamment par des produits dérivés de différents types permettant de se couvrir contre l’impact des taux de change. Mais ces produits demandent en contrepartie une certaine connaissance de la finance et ne s’adressent pas aux débutants.

Par exemple, il est possible de réaliser des investissements sur le Forex ou marché des changes par le biais d’options sur une paire de devises comme l’euro-dollar. Ainsi, si un investisseur achète des actions américaines, il peut en simultané acheter une option qui va gagner en valeur si le dollar baisse face à l’euro. Il est ainsi couvert contre les risques de change et, si le dollar baisse, la perte enregistrée sur l’action va être compensée par le gain réalisé sur l’évolution de l’option. Dans le cas où le dollar voit son taux de change monter, les gains réalisés sur la valeur de l’action seront annulés par la perte sur l’option. Une option sur le Forex peut donc annuler les effets de change, leurs risques et leurs bénéfices afin de les rendre quasiment nuls. Mais il faudra également ici tenir compte du coût que représente l’achat de l’option ou du warrant.

D’autres solutions pour ne pas prendre de risque avec les taux de change sont plus adaptées aux investisseurs particuliers. En effet, l’idée est ici de diversifier son portefeuille de valeurs de manière équilibrée entre les valeurs cotées dans sa devise et des valeurs cotées dans la devise étrangère, à plus ou moins même niveau d’investissement. De cette manière, l’impact négatif du taux de change sur certaines valeurs sera compensé par son effet positif sur d’autres valeurs. Par exemple, vous pouvez choisir d’avoir un portefeuille composé à la fois de valeurs européennes et américaines pour compenser les risques de change de l’EUR/USD.

Questions fréquemment posées

Qui doit supporter le taux de change en matière d’investissement ?

Le risque de change est un risque auquel est exposé un investisseur, qu’il s’agisse d’un industriel, d’un exportateur ou d’un investisseur en Bourse qui se porte acquéreur d’un actif coté et libellé dans une autre devise que la sienne. Ainsi, une baisse de ce taux de change peut générer une perte de la valeur des actifs détenus et libellés dans les devises étrangères. C’est donc finalement le détenteur de l’actif seul qui va subir ce taux de change mais qui peut aussi en profiter en cas d’évolution positive de ce taux.

Comment interpréter un taux de change ?

On appelle taux de change le prix d’une devise exprimé dans une autre devise. A titre d’exemple, le taux de change de l’euro en dollars ou EUR/USD, correspond en réalité au nombre de dollars qu’il est possible d’obtenir avec un euro. Un taux de change euro/dollar de 1.25 veut donc dire, par exemple, qu’il faudra 1.25 dollars pour acheter un euro. Bien entendu, le taux de change n’est pas une valeur fixe mais évolue dans le temps en fonction des variations du Forex.

Sur quel marché sont fixés les taux de change des devises ?

C’est sur le marché des changes, également appelé plus communément Forex, que sont échangés les devises convertibles entre elles. Il s’agit donc du marché où différents acteurs peuvent échanger des devises selon un taux de change déterminé et qui va varier en fonction de l’offre et de la demande, comme c’est le cas avec d’autres actifs financiers sur d’autres marchés.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 67% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro