Réaliser un comparatif efficace des taux des crédits immobiliers

Réaliser un achat immobilier est une étape importante de la vie d’un foyer. Mais avant d’accéder à la réalisation de ce rêve, beaucoup de particuliers doivent au préalable obtenir un prêt immobilier pour financer cet achat. Or, les offres de prêts immobiliers du marché sont nombreuses et il peut être difficile voire impossible pour un consommateur non-avisé de trouver le bon crédit au meilleur taux. C’est d’ailleurs la raison qui pousse beaucoup de personnes à avoir recours à un comparateur de crédits immobiliers en ligne qui effectue ce travail à leur place. Mais tentons tout de même, au travers de cet article, de découvrir comment comparer les taux des prêts immobiliers ainsi que les autres éléments que vous devez prendre aussi en considération.  

Réaliser un comparatif efficace des taux des crédits immobiliers
Pas encore de vote

 

Trouver un prêt immobilier au meilleur taux TAEG :

Bien entendu, le taux d’intérêt d’un prêt plus encore d’un prêt immobilier qui concerne des montants importants est l’élément de base de tout comparatif d’offres. Le TAEG est le taux que vous devez ici prendre en compte car il vous indique l’ensemble des frais imposés par la banque ou l’organisme prêteur. TAEG signifie en effet ici Taux Annuel Effectif Global.

Ce taux est bien entendu régi par des règles strictes et défini par le Code de la consommation. Il est donc normalisé et vous permet de comparer efficacement et rapidement les différentes offres de prêts immobiliers du marché. Ce taux TAEG doit en effet légalement apparaitre sur toutes les offres de crédit des banques et des organismes de prêt.

On peut ainsi considérer qu’un prêt immobilier sera plus intéressant lorsque son taux d’intérêt TAEG est bas. Mais comme nous allons le voir ci-après, d’autres éléments doivent également être comparés avant de faire votre choix.

 

Comment comparer le coût réel et total d’un prêt immobilier ?

Comme nous venons de le voir, la simple comparaison des taux TAEG de différents crédits immobiliers va vous permettre de faire un premier choix parmi les différentes offres de crédit du marché mais pour réellement choisir le bon prêt, il convient également de connaitre tous les frais imputés par la banque ou l’organisme prêteur. On comparera donc dans le détail les éléments suivants :

Le taux d’intérêt sur la somme empruntée : Il ne faut pas confondre ce taux avec le taux TAEG car il s’agit ici simplement de la somme des intérêts qui seront payés par l’emprunteur durant la durée de remboursement de son emprunt. Pour bien comparer ces taux d’intérêt, il convient bien entendu que les différentes offres étudiées comportent la même durée et le même montant d’emprunt car ce taux peut varier selon ces critères.

Les frais liés à l’assurance du prêt immobilier : Tout prêt immobilier exige de la part de l’emprunteur la souscription d’une assurance. Il s’agit donc d’un coût supplémentaire qui sera facturé chaque mois sous la forme de mensualités différentes des mensualités de remboursement du crédit. Là encore, les tarifs varient d’une banque à une autre mais aussi selon votre situation. Notez cependant que vous avez la possibilité de changer d’assurance par la suite.

Les frais nécessaires à la mise en place de votre prêt immobilier : A ces différents frais viennent s’ajouter certains frais annexes appelés « frais de garantie » qui diffèrent bien entendu d’une banque à l’autre. D’autres frais doivent aussi être calculés comme les frais de dossier qui sont à payer au moment de la signature du crédit. Il arrive enfin que certains courtiers demandent des frais de courtage.

Enfin, si la souscription de votre prêt immobilier vous oblige à changer de banque pour héberger votre compte courant auprès de la banque à laquelle vous avez fait votre emprunt, pensez également à tenir compte des frais de tenue de compte qui seront facturés avec ce nouveau compte bancaire.

Pour connaitre la somme totale réelle que coûtera un prêt immobilier, il est donc nécessaire d’additionner tous ces frais. Ce calcul peut donc s’avérer complexe et il est préférable de faire appel à un un comparateur de crédits immobiliers en ligne.

 

L’importance de comparer aussi les conditions des offres de prêt immobilier :

Nous venons de voir ensemble comment comparer les différentes offres de prêt immobilier en fonction du coût de celles-ci. Mais en réalité et selon votre situation et vos projets futurs, il est parfois nécessaire d’aller plus loin en comparant également les conditions de ces offres de prêt.

Imaginons par exemple que vous souhaitiez investir dans un bien immobilier que vous envisagez de revendre dans quelques années soit avant la fin du remboursement total de votre prêt. Dans ce cas, les éléments comme le taux TAEG dont nous vous avons parlé plus haut peuvent changer car celui-ci est calculé avec une durée de remboursement totale. Dans ce cas précis, il est donc nécessaire de calculer le coût réel du crédit au bout de x années. Dans cet indicateur, on tiendra donc comptes des intérêts et divers frais payés durant cette période mais aussi des indemnités de remboursement anticipé ou IRA. Ce montant correspond à un montant que vous devrez payer à la banque si vous décidez de rembourser votre crédit avant la fin de sa durée de remboursement classique. Notons cependant que certaines banques peuvent proposer des crédits immobiliers sans indemnités de remboursement anticipé.

Il est important de tenir compte de cet élément car deux offres dont la comparaison parait claire au premier regard peuvent totalement changer d’intérêt si l’une des deux propose une absence d’IRA.

Bien entendu et pour réaliser une telle comparaison, il faut effectuer des calculs plus ou moins complexes et savoir précisément pendant quelle durée vous souhaitez conserver votre bien immobilier avant de le revendre. Pour cela, il faut bien entendu additionner les intérêts dus pendant cette période et y ajouter les IRA. Pour effectuer cette comparaison de manière plus précise, vous pouvez notamment utiliser le tableau d’amortissement fourni par les banques auxquelles vous avez demandé vos crédits.

En conclusion, le taux d’intérêt n’est pas le seul élément important à prendre en compte pour choisir votre prêt immobilier.