Combien mettre de côté par mois et le répartir ?

Se constituer une épargne, que ce soit dans le but de se prémunir contre les imprévus ou se financer un futur projet est toujours une bonne idée. Mais chaque personne dispose d’une capacité d’épargne qui lui est propre selon ses revenus et ses besoins quotidiens. C’est la raison pour laquelle il n’est pas toujours facile de savoir combien épargner chaque mois ni comment répartir son épargne. Dans cet article, nous allons répondre à ces deux questions essentielles et vous donner quelques conseils pratiques.  

Combien mettre de côté par mois et le répartir ?

Pourquoi se constituer une épargne est une chose importante ?

Nous allons tout d’abord prendre quelques instants pour vous rappeler les raisons qui doivent vous pousser à mettre en place une épargne mensuelle.

Une épargne, aussi minime soit-elle, va tout d’abord vous permettre de vous protéger face à certaines situations imprévues comme un arrêt maladie, des impôts importants, des frais de santé, le remplacement ou la réparation d’un véhicule, une naissance, des travaux dans votre maison, une perte d’emploi ou encore une séparation ou un divorce. Ce type d’évènement est en effet susceptible d’arriver à tout le monde et sans prévenir et, si vous n’avez pas anticipé cela avec une épargne, vous risquez de vous trouver dans une situation financière compliquée voire d’être dans l’obligation de contracter un ou plusieurs crédits.

Une autre raison qui peut vous pousser à vous constituer une épargne peut être d’envisager un projet futur pour lequel vous aurez besoin d’un financement. En effet, si vous envisagez de changer de voiture, de vous former à un nouveau métier, de réaliser un achat immobilier, d’avoir des enfants ou encore de faire un tour du monde, vous pouvez préparer ce projet en vous constituant un capital qui vous évitera d’avoir à emprunter ou réduira le montant de votre emprunt.

Mais si une épargne est une chose importante, peu de français ont aujourd’hui la possibilité de mettre beaucoup d’argent de côté et la plupart n’épargne que quelques dizaines d’euros chaque mois. Pour qu’une épargne soit cohérente et réellement utile, il est en effet indispensable qu’elle soit concordante avec vos revenus et ne vous mette pas dans une situation compliquée pour le financement de vos besoins quotidiens.

 

Combien faut-il idéalement épargner chaque mois selon nos revenus et besoins ?

Passons maintenant à une question essentielle lorsque l’on parle d’épargne et qui concerne cette fois le montant mensuel à consacrer à celle-ci. Ce montant va dépendre à la fois du type d’épargne que vous envisagez mais aussi de vos moyens financiers.

En ce qui concerne une épargne de précaution et donc qui a pour but de faire face aux coups durs de la vie, on considère qu’elle est suffisante à partir du moment où elle atteint au minimum un mois de revenus. Il s’agit bien entendu ici du strict minimum et, plus votre épargne sera conséquente et plus vous serez serein quant à la manière d’envisager votre avenir.

Pour aller plus loin et selon l’avis de spécialistes de l’épargne et de la finance, il apparait qu’une épargne suffisamment sécurisante doit vous permettre de vivre sans aucune autre source de revenu pendant une période de trois mois soit 90 jours.

Bien entendu, le montant total que vous devrez épargner va aussi être fonction de l’objectif que vous vous serez fixé quant à l’utilisation possible du capital ainsi constitué. Si votre épargne n’a pas pour but d’être une épargne de précaution mais vise plutôt à financer un projet futur comme nous vous l’avons expliqué plus haut, il faudra bien entendu adapter le montant total à mettre de côté en fonction du budget prévisionnel dont vous aurez besoin.

Passons maintenant au montant idéal que vous devez épargner chaque mois en fonction de votre niveau de revenu et sans que cela ne devienne un problème dans la gestion de votre budget. Pour connaitre ce montant, il est possible d’utiliser un pourcentage de vos revenus qui a été établi par des experts et qui constitue la somme idéale à mettre de côté chaque mois.

Ainsi, les revenus les plus faibles, c’est-à-dire de moins de 1 000 euros par mois devront idéalement mettre de côté 5% de leurs revenus. Les revenus faibles entre 1 000 et 1 500 euros pourront se permettre d’épargner jusqu’à 10% de leurs revenus. Les personnes qui gagnent entre 1 500 et 2 000 euros par mois seront capables d’épargner 15% de leurs revenus. Entre 2 000 et 3 000 euros de revenus mensuels, nous recommandons une épargne de l’ordre de 30% et enfin, si vous gagnez plus de 3 000 euros chaque mois, vous pourrez épargner jusqu’à 35% de ces revenus.

 

Calculer son épargne mensuelle en tenant compte de ses besoins et dépenses :

Les quelques exemples de pourcentages d’épargne à réaliser chaque mois selon vos revenus et que nous venons de vous présenter ont été donnés à titre simplement indicatif et ne doivent en aucun cas être appliqués sans tenir compte, par ailleurs, des besoins propres à chacun. Pour cibler au mieux le montant à épargner mensuellement, on tiendra en effet aussi compte des charges courantes qu’il convient de déduire de ses revenus et dont voici quelques exemples.

On tiendra compte notamment des dépenses de logement dont le loyer ou remboursement de prêt immobilier ainsi que les charges affectées à ce logement comme les factures d’eau, d’électricité ou de gaz, les dépenses concernant les abonnements téléphoniques ou Internet, les frais de transport comme les frais d’essence ou de transports en communs, les frais d’assurance comme l’assurance habitation, l’assurance auto, les assurance scolaires ou autres assurances personnelles, les crédits en cours comme le crédit immobilier, le crédit auto, le crédit à la consommation ou les prêts personnels, les impôts qui ne sont pas prélevés sur le salaire comme la taxe d’habitation, les impôts locaux ou la redevance télé, les dépenses régulières dont le montant moyen de vos courses et de vos achats divers ou encore les frais nécessaires à vos enfants comme l’école, la cantine ou les frais de garde, les frais bancaires et autres. Vous pouvez aussi tenir compte d’une marge supplémentaire qui correspondra aux frais de loisirs et plaisirs pour des vacances notamment ou des achats de vêtements.

Une fois que vous aurez déduits ces frais de vos revenus mensuels, vous obtiendrez un montant qui correspondra au maximum que vous pouvez épargner chaque mois.

 

Comment répartir son épargne selon son horizon de placement ?

La manière dont vous allez répartir votre épargne et les supports que vous allez utiliser pour ce faire vont dépendre en grande partie de votre horizon d’épargne à savoir à court, moyen ou long terme. Voici nos conseils et nos explications.

Pour se constituer une épargne de précaution et une épargne avec un objectif à court terme soit sur quelques mois, vous privilégierez les placements adaptés avec l’argent qui reste disponible. On préférera ici les différents livrets d’épargne comme le livret jeune, le livret d’épargne populaire, le livret A, le livret de développement durable ou encore le livret défiscalisé. Ces types de livrets sont en effet parfaits si vous souhaitez y conserver quelques milliers d’euros à utiliser quand vous en aurez le plus besoin.

Dans le cas où vous envisagez une épargne sur le moyen terme ou dans le but de financer un achat immobilier, vous pourrez vous orienter vers des produits de placement un peu plus rémunérateurs que les livrets que nous venons de vous présenter mais il faudra pour cela que vous ne cherchiez pas à utiliser votre capital avant trois ans. Parmi les produits les plus adaptés à ce type d’épargne on retrouve le PEE ou Plan Epargne Entreprise idéal si vous êtes salarié, le PEL ou Plan Epargne Logement qui vous permettra de bénéficier le plus souvent d’un apport pour un achat immobilier, ou un contrat d’assurance vie qui présente de nombreux avantages à partir du moment où il est bien choisi.

Enfin, si vous envisagez d’épargner de l’argent sur le plus long terme ou de vous servir de votre épargne pour financer votre retraite, vous privilégierez un produit avec un rendement plus élevé mais avec des frais de sortie plus élevés. Il vous faudra ici être prêt à ne pas utiliser votre épargne avant un minimum de 5 à 8 années. Ce type d’épargne peut vous servir à financer les futures études de vos enfants ou à préparer votre retraite. Pour cela, l’idéal est d’investir dans les produits de bourse par le biais notamment d’un PEA ou Plan d’Epargne en Actions, d’une assurance vie ou encore d’un compte-titre. Un autre investissement et placement intéressant avec un objectif à long terme est ce qu’on appelle la pierre-papier, c’est-à-dire les SCPI qui sont appréciable grâce à leurs atouts propres comme le faible ticket d’entrée, une forte diversification avec un grand parc immobilier.

 

Conclusion et conseils pour un projet d’épargne réussi :

Comme nous venons de le voir en détails, il n’est pas toujours facile de savoir comment se constituer une épargne ni combien mettre de côté chaque mois pour que celle-ci soit optimale. Voici donc un résumé des conseils que nous venons de vous délivrer afin de ne pas commettre d’erreur dans la gestion de votre budget et d’atteindre les objectifs que vous vous serez fixés :

Premièrement, n’oubliez pas que vous devez choisir l’objectif de votre épargne avant de déterminer le montant total que vous devez épargner et le montant de ce que vous devez verser chaque mois sur vos produits de placement ou d’épargne.

Le choix du versement mensuel que vous allez réaliser dans le cadre de votre épargne devra aussi fonction de votre situation financière personnelle. Ainsi, vous devrez tenir compte de vos revenus et y appliquer un pourcentage moyen qui correspondra au montant idéal d’épargne ou déduire de ces revenus vos charges fixes et ponctuelles afin de déterminer de quel montant au maximum vous disposez chaque mois sans vous mettre dans une situation compliquée au quotidien.

Enfin, vous devez également bien choisir la répartition de votre épargne car il existe de nombreux produits d’épargne et de placement sur le marché. Le choix d’un ou plusieurs de ces produits va dépendre en grande partie de votre horizon d’épargne et du niveau de risque que vous êtes prêt à envisager.

Dans tous les cas, se constituer une épargne même minime est fortement recommandé.

Placer son argent sur les meilleurs produits d’épargne :

Commencez à épargner dès à présent en découvrant un produit d’épargne idéal quelle que soit votre situation et faites ainsi fructifier votre capital rapidement pour vous assurer un avenir plus serein et confortable.