Un collectif de commerçant français dénonce la 'provocation' des promotions d'été d'Amazon

  •   Le 21/06/2021 à 13h52
  •   DEHOUI Lionel

Un groupe de commerçants français a condamné récemment, ce qu'il pense constituer un acte provocateur sur l'annonce du géant du e-commerce Amazon. Il s'agit de sa promotion estivale du 21 au 22 juin, alors que la date officielle des offres de réduction en France est fixée au 30 juin.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Un collectif de commerçant français dénonce la 'provocation' des promotions d'été d'Amazon
Droit image : Xabier Cid - Flickr

Le collectif "sauvons nos commerçants" relève le bras de fer d'Amazon

Sauvons nos commerçants est une organisation qui affirme parler au nom de plus de 500 000 commerçants locaux et 1 million d'employés. Le dimanche surpassé, elle est intervenue dans une chronique intitulée "Les matchs truqués d'Amazon" publiée sur le JDD. Lors de cette intervention, elle a demandé à Bercy d'intervenir en toute impartialité et de faire appliquer la loi sous toutes ses formes.

Pour le collectif, en agissant de la sorte, Amazon pêche frauduleusement les plus gros clients français. Normalement, il devrait attendre que les consommateurs soient autorisés à profiter des opportunités de vente de leurs commerçants avant de proposer ses soldes. Mais là, il vient de briser le moment où les magasins physiques attendaient pour vendre leur stock accumulé pendant la période de quarantaine, afin de reconstituer leur trésorerie.

En effet, Amazon organise habituellement des activités promotionnelles à la troisième semaine de juillet. L'an dernier, ce géant américain de la vente en ligne a généré 44 milliards d'euros en Europe en 2020 et n'a payé aucun impôt sur les sociétés en France. En conséquence, le collectif se demande si cette promotion précipitée n'est pas un autre moyen d'échapper à la nouvelle réglementation européenne sur la TVA.

 

La nouvelle norme sur la TVA entrera en vigueur le 1er juillet

Dès le 1er juillet 2021, la réforme de la taxe sur la valeur ajoutée sur le commerce électronique, votée par le Conseil de l'Union européenne en 2017 s'appliquera. Chacune des sociétés en dehors de l'UE et au sein de l'UE qui vendent des services et des biens en ligne à des consommateurs européens est visée  par la réglementation.

Quant à Amazon, sa solidité financière pourrait lui permettre de violer cette norme dans son unique intérêt. Ainsi, le collectif estime que l'anticipation de la date de promotion d'Amazon est une déclaration de guerre économique. Il soutient que le gouvernement doit y mettre un terme immédiatement.

Considérant qu'il est urgent de rétablir un traitement équitable entre toutes les formes de commerce en France, l'organisation a notamment rappelé que les entrepôts de commerce électronique doivent se soumettre à l'autorisation de développement commercial.

 

Bruno Le Maire promet qu'Amazon n'échappera pas aux impôts des multinationales

Tout récemment, Bruno le Maire a été invité sur les studios de RMC et BFM TV. Il a promis qu'Amazon paiera les impôts sur les entreprises multinationales, même si la structuration des activités du groupe fait douter sur la portée de cette réforme sur lui.

De toute évidence, si Amazon espère à l'avenir se faufiler dans la fiscalité des entreprises multinationales, la France n'entend pas lâcher le géant américain du e-commerce.

À cet effet, le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire (Bruno Le Maire) a déclaré qu'Amazon doit impérativement entrer dans le champ de la future fiscalité des entreprises multinationales. Il soutient que la multinationale doit se plier aux réformes fiscales adoptées par les ministres des Finances du G7 à Londres, de force ou de gré.