Le marché automobile en chute de 52.3% en mai

  •   Le 17/06/2020 à 12h09
  •   HARMANT Adeline

Le marché automobile européen a sans doute été l’un des plus touchés par la pandémie de coronavirus qui a plombé l’économie. Cela se traduit notamment par un effondrement de 52.3% au mois de mai sur un an soit une chute moins importante qu’au mois d’avril grâce, notamment, à la réouverture des concessionnaires dans certains pays. Retour sur ces données publiées ce matin et sur la situation de ce secteur.

Trader l’action Renault !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le marché automobile en chute de 52.3% en mai

La chute du secteur automobile européen pendant la crise du coronavirus :

Les nouvelles immatriculations de véhicules neufs avaient connu une chute spectaculaire de l’ordre de 76.3% au mois d’avril, alors que le confinement en Europe était à son point culminant. Au mois de mai, ces nouvelles immatriculations ont reculé de 55.1%.

En ce qui concerne le marché français, les constructeurs n’ont pas réussi à dépasser les résultats du mois dernier avec une baisse de 52.5% des livraisons du groupe Renault avec les marques Dacia, Lada et Alpine et une baisse de 56.4% pour le constructeur PSA et les marques Peugeot, Citröen, Opel et DS. Ce sont en tout cas les chiffres avancés par l’ACEA ou Association des Constructeurs Européens d’Automobiles dans le communiqué paru ce matin.

Toujours selon ces chiffres, le nombre de voitures particulières neuves mises en service dans l’Union Européenne a été de 581 161 voitures particulières neuves en mai contre 1 217 259 en mai de l’année dernière. C’est cependant le marché espagnol qui a enregistré les pertes les plus importantes avec une baisse de 72.7% contre 50.3% pour la France, 49.6% pour l’Italie et 49.5% pour l’Allemagne. Ces trois derniers pays ont en effet profité davantage du début du déconfinement.

Au total et sur les 5 premiers mois de l’année 2020, cette pandémie a entrainé une chute du marché européen de 41.5% à cause de la fermeture de nombreuses concessions.

 

Les prévisions concernant l’évolution prochaine du marché :

En ce qui concerne les prévisions de ce secteur, on attend bien un redressement important au mois de juin avec le déconfinement et les mécanismes de subventions à l’achat mis en place par les différents gouvernements. Cependant, il ne sera possible de rattraper les pertes de ventes de mars et mai que de manière partielle sur le reste de l’année et une baisse de 32% des volumes est attendue en Europe pour 2020. 

Alix Partners indique ainsi : « Alors que les marchés mondiaux étaient déjà déclinants et que le secteur automobile avait initié une transformation historique, abandonnant les moteurs à explosion pour des investissements massifs dans l'électrique, les effets de la crise Covid-19 posent à l'ensemble des acteurs de graves problèmes de revenus et de coûts. »

En ce qui concerne les annonces importantes, on note que Jaguar Land Rober a annoncé en début de semaine la suppression de 1 100 emplois intérimaires au Royaume-Uni et une suppression de 15 000 postes par Renault dont 4 600 en France. Ces nouvelles ne sont donc pas synonymes d’une véritable reprise du secteur.