Le cours de l’action SAP s’effondre en bourse

  •   Le 27/10/2020 à 12h18
  •   HARMANT Adeline

Ce sont plus de 30 milliards d’euros de capitalisation boursière qui ont été perdus par SAP ce lundi avec une perte de 19.33% de sa valeur de bourse et un cours à 100.76 euros en milieu de séance. Le groupe ne pèse donc plus maintenant que 120 milliards d’euros. Il s’agit donc ni plus ni moins que de la pire chute de ce titre depuis sa première cotation en 1995. Le groupe a également indiqué qu’il allait accélérer sa transition vers le cloud et qu’il allait donc abandonner ses objectifs de rentabilité à moyen terme, ce qui a provoqué cette chute en bourse. SAP a donc beaucoup de mal à se redresser de la crise sanitaire et les investisseurs ont immédiatement réagi.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Le cours de l’action SAP s’effondre en bourse
Droit image : alex.ch

Un changement de cap après de fortes turbulences :

C’est donc à la suite des turbulences fortes qui ont frappé l’entreprise cette année et qui ont notamment engendré le départ du PDG Bill McDermott mais également à la suite d’une expérience ratée de direction en tandem qui s’est achevée en avril que le groupe a plongé.

SAP entendait cependant garder l’ambition à moyen terme d’une amélioration d’un point de pourcentage de ses marges bénéficiaires jusqu’en 2023. C’est donc le recentrage stratégique annoncé hier qui a provoqué l’abandon des ambitions financières exprimées précédemment.

En effet, ce revirement stratégique signifie que les marges bénéficiaires vont s’étioler durant les trois prochaines années avant que la situation ne puisse prendre un tournant positif. Les recettes dans le cloud avec les services par abonnement hébergés devraient quant à eux tripler avant 2025 et peser aussi lourd que les ventes de licences. Rappelons cependant que ces dernières génèrent encore 54% des revenus du groupe.

 

Des objectifs à la baisse pour 2020 :

Les résultats du troisième trimestre de SAP ne sont cependant pas si mauvais avec une amélioration de la marge d’exploitation dans un environnement compliqué. Les bénéfices par action et le cash flow ont également augmenté de 54% pour le cash flow opérationnel sur les 9 premiers mois de 2020 et le flux de trésorerie gagne 79% depuis le début de l’année.

En ce qui concerne les autres données publiées, on note un chiffre d’affaires total ajusté de 4% à 6.53 milliards d’euros alors que le bénéfice d’exploitation a chuté de 12% et s’établit à 1.47 milliards d’euros selon les normes internationales d’information financière. Une hausse de 4% hors IFRS et entre 27.2 et 27.8 milliards est également constatée sur cette période.

Ces résultats trimestriels ont bien entendu poussé le groupe SAP à revoir à la baisse ses perspectives financières sur l’ensemble de l’exercice de l’année 2020. Le groupe table maintenant sur des revenus totaux hors IFRS compris entre 27.2 et 27.8 milliards d’euros contre une fourchette allant de 27.8 à 28.5 milliards précédemment.