Chine : Les exportations se contractent et les importations ont empiré

  •   Le 09/06/2020 à 20h39
  •   DEHOUI Lionel

En pleine crise du coronavirus, la Chine a enregistré une importante contraction de ses exportations en mai dernier. Les importations ont également subi une régression plus importante qu’attendu. Cette situation prouve à quel point le climat économique peu dynamique qui règne à l’échelle mondiale affecte négativement le secteur manufacturier chinois.

Tradez sur le FTSE China A50 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Chine : Les exportations se contractent et les importations ont empiré

Une série de statistiques inquiétantes

Ce dimanche passé (le 07 mai), les statistiques officielles qui ont été communiquées sont assez inquiétantes et préoccupent la population. Dès lors, les dirigeants chinois sont tenus de prendre des mesures conséquentes pour sauver ce secteur qui emploie plus de 180 millions de personnes.

En effet, les données de la douane chinoise ont démontré que les livraisons à l’étranger ont baissé en mai, comparativement aux performances enregistrées au mois d’avril. Les chiffres sont de 3,3 % en rythme annuel pour le mois de mai, contre 3,5 % en rythme annuel pour le compte du mois d’avril.

 

L’amplification de l’excédent commercial chinois

Le mois dernier a été marqué par une chute des importations de 16,7 % en rythme annuel. C’est leur plus bas niveau en 4 ans, depuis janvier 2016. Ceci étant, l’excédent commercial chinois est évalué à 62,93 milliards de dollars au mois de mai, contre 45,34 milliards de dollars au mois d’avril. Des chiffres beaucoup plus élevés que les 39 milliards de dollars qu’avaient anticipés les économistes.

Toutefois, il faut souligner qu’il y a eu une hausse de 27,89 milliards de dollars de l’excédent commercial de la Chine avec les États-Unis. Ces données ont été fournies à travers les statistiques des douanes chinoises dans la période où il y avait eu de fortes tensions entre ces deux grandes puissances mondiales. Cependant, des investigations secrètes et officielles ont été menées au niveau des usines. Celles-ci ont démontré une série de contraction importante des commandes à l’export.

Compte tenu de l’incertitude qui règne, le gouvernement chinois a préféré s’abstenir de fixer un objectif de croissance annuelle. Ceci est une première depuis 2002. En réalité, la Chine vient de connaître sa première contraction au premier trimestre, depuis l'an 1992.

 

Une balance excédentaire provoquée par l’exportation des vents contraires

Du fait de la contraction des sous-indices des commandes à l’exportation, les entreprises industrielles chinoises ont vu leurs bénéfices chuter de près de 30 % de janvier à avril.

Cependant, les experts ont déclaré que l’exportation en masse de fournitures médicales a masqué les vents contraires des exportateurs. Autrement dit, alors que la Chine arborait le titre de meilleur exportateur de fournitures médicales, les exportateurs subissaient une mévente de leurs stocks, puis des annulations de commandes.

Pour preuve, la Chine a exporté pendant la première moitié du mois de mai, 63,2 milliards de yuans de fournitures médicales. Eh oui ! et c’est une performance qui cache les difficultés rencontrées par les entreprises classiques d’exportation.

En conséquence, l’économie chinoise a régressé de 6,8 % au premier trimestre par rapport à 2019. Cet état de choses pourrait causer une croissance négative des exportations chinoises dans l’avenir et même plus que ça.