Carrefour et Tesco mettent fin à l’alliance d’achat

  •   Le 10/06/2021 à 11h07
  •   DEHOUI Lionel

L’alliance d’achat entre Carrefour et Tesco UK a été établie en 2018. Elle prendra fin en décembre et ne sera pas renouvelée. C’est un partenariat qui porte une attention particulière aux achats groupés de marques de distributeurs.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Carrefour et Tesco mettent fin à l’alliance d’achat
Droit image : Mike Knell - Flickr

Les deux concurrents sont libres de nouveau

Carrefour et l’enseigne britannique Tesco viennent d’annoncer qu’ils ont décidé de ne pas prolonger l’alliance d’achats au-delà du cadre opérationnel. Ce dernier est de trois ans comme convenu en 2018 et devrait prendre officiellement fin le 31 décembre 2021. L’alliance se concentre principalement sur les achats groupés de produits pour les marques propres.

Elle se concentre également sur les achats hors marché (équipements de magasins, etc.) et les ventes de services. Les deux entreprises ont déclaré, dans un communiqué, avoir bénéficié de diverses opportunités d’achats conjoints dans les catégories alimentaires et non alimentaires, au cours des trois dernières années.

Aussi, elles ont obtenu de nouveaux fournisseurs, de nouveaux moyens d’approvisionnement et de nouveaux services. Cependant, pour l’avenir, les deux sociétés ont convenu de poursuivre ce travail de manière indépendante. Elles se baseront notamment sur l’expérience et les progrès acquis lors de la mise en œuvre de l’alliance.

 

Une alliance tamisée par l’Autorité de la concurrence

L’année dernière, l’Autorité de la concurrence s’est intéressée à la section MDD de l’alliance. De là, une enquête sur celle-ci a révélé des problèmes de concurrence. Les autorités françaises s’inquiétaient principalement du risque de fragiliser les fournisseurs.

En conséquence, vu la situation, Carrefour et Tesco ont proposé d’enlever plusieurs familles de fruits et légumes du périmètre de l’accord. Ils ont aussi proposé de restreindre l’achat en commun de certains produits. Mais, jusqu’à la fin de cette année, les deux partenaires n’ont pas précisé si ce sont les restrictions règlementaires qui ont motivé leur décision.

Ils n’ont pas indiqué non plus s’il y avait d’autres raisons pour justifier la suspension de la coopération. De son côté, la gendarmerie de la concurrence craignait que l’accord entre ces groupes, sur leurs propres marques, ne conduise à l’homogénéisation de ces produits, réduisant ainsi la concurrence entre eux.

 

Carrefour signe un nouveau partenariat

En réalité, Casino, Metro, Auchan et Schiever, ont également connu cette même situation. Ils ont aussi dû diminuer le périmètre de leur accord pour éviter tout risque d’atteinte à la concurrence. Plus tard, Casino a annoncé la fin de l’alliance pour en conclure une nouvelle avec Intermarché. Conclue pour cinq ans, elle portera sur les produits achetés auprès des grands fabricants internationaux.

Allant dans le même sens, Carrefour a annoncé, il y a un mois, avoir noué un nouveau partenariat de distribution de ses propres marques. L’accord a été conclu avec Coop Nordics et les MDD pourront désormais être vendus dans les boutiques de celui-ci.

Le partenariat a été signé par Carrefour Partenariat International et Coop Trading, ainsi que quatre de ses filiales. Ces dernières sont celles implantées en Finlande (groupe SOK), au Danemark (Coop Danemark), en Norvège (Coop Norvège) et en Suède (Coop Suède). L’accord permettra à ces sociétés affiliées d’acheter les MDD de Carrefour. Il couvre notamment les approvisionnements alimentaires et non alimentaires.