Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats d’Unicredit en 2020

  •   DEHOUI Lionel

L’année 2020 a été particulière pour le domaine bancaire. C’est d’ailleurs le cas dans plusieurs autres secteurs d’activité. Elle a été en effet, marquée par la crise sanitaire de Covid-19 qui a perturbé le bon déroulement des activités économiques. Ainsi, l’impact de la pandémie de coronavirus est ressorti sur les performances du groupe bancaire Unicredit durant l’exercice 2020. Considérée comme l’une des plus grandes banques d’Italie, elle a fortement subi l’effet de l’épidémie. Tour d’horizon des résultats annuels de l’entreprise dans cet article.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade
Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats d’Unicredit en 2020
Droit image : Pablo Cabezos

Chiffre d’affaires et résultat net d’Unicredit en 2020

Sur l’ensemble des douze mois de l’exercice 2020, le groupe bancaire Unicredit a réalisé un chiffre d’affaires de 17,1 milliards d’euros, contre 18,83 milliards d’euros au titre de l’exercice précédent. Il a donc reculé de 9 % d’une année à une autre. Cette baisse du CA s’explique principalement par les effets de la crise sanitaire sur l’activité de l’entreprise durant cette année.

Sur le quatrième trimestre 2020, le chiffre d’affaires du géant bancaire italien a atteint 4,23 milliards d’euros, en repli de 12,6 % sur un an. Par ailleurs, la société a réalisé une belle performance annuelle en ce qui concerne son résultat net. Ce dernier s’est établi à 1,3 milliard d’euros à fin décembre 2020.

Ce résultat a dépassé la prévision de 800 millions d’euros effectuée par le groupe. Cette belle performance est notamment tirée par la bonne maîtrise des coûts de l’entreprise. Pour sa part, le ratio de fonds propres durs CET1 a augmenté à 15,4 % au 31 décembre 2020. Un an plus tôt, il s’était affiché à 13,22 %.

En réalité, cet indicateur est un paramètre qui permet de mesurer la capacité de la société à faire face aux éventuelles crises.

 

Perte nette enregistrée en 2020

Sous l’effet de la crise sanitaire de Covid-19, le groupe Unicredit a vu ses comptes plonger dans le rouge au quatrième trimestre 2020. Sur les trois derniers mois de cette année, la banque a accusé une perte nette de 1,17 milliard d’euros. Elle est ressortie plus importante que les prévisions du marché.

Ce dernier s’attendait à un manque à gagner de 774 millions d’euros sur ce trimestre. Par ailleurs, l’entreprise a bouclé l’exercice 2020 en ayant ses comptes dans le rouge. Sur l’ensemble de cette année, elle a essuyé une perte nette de 2,78 milliards d’euros. Ceci, dans un contexte économique difficile marqué par l’épidémie de coronavirus.

Ce résultat est pire que ce à quoi s’attendait le marché. De son côté, il visait une perte de 2,01 milliards d’euros sur l’exercice 2020. Aussi, les performances du groupe au cours de cette année ont été pénalisées par une provision de 5 milliards d’euros. Elle a été réalisée dans le cadre de l’ajustement des créances pour faire face efficacement à l’impact économique de la crise sanitaire.

 

L’annonce du départ de Jean-Pierre Mustier, un fait marquant de l’exercice 2020

Les résultats annuels 2020 dévoilés par le groupe Unicredit étaient les derniers présentés par son désormais ex-PDG Jean-Pierre Mustier. L’annonce de la démission du banquier français de son poste a été l’un des évènements marquants de cette année. L’homme assurait la direction de l’entreprise depuis 2016.

En effet, au mois de novembre 2020, il avait annoncé son intention de quitter son poste en 2021. Cette décision résulte des divergences existantes entre l’homme et le Conseil d’administration de la société. En réalité, les deux parties avaient des points de vue différents sur la stratégie à mener.

Parmi les sujets concernés, il y avait l’offre présentée par le gouvernement italien à Unicredit d’acquérir la banque BMPS. Pour rappel, en 2017, cette dernière avait bénéficié d’un sauvetage public. Jean-Pierre Mustier ne s’est pas prononcé sur ce dossier publiquement.

Cependant, le banquier avait stipulé à maintes reprises que sa stratégie d’ici 2023 ne prévoyait aucune potentielle acquisition. Il donnait plutôt sa priorité à la poursuite de la transformation de l’entreprise. En outre, avec l’accord du Conseil d’administration de la banque, la date du départ de M. Mustier avait été définie au 11 février 2021.

Pour remplacer le français, le Conseil d’administration d’Unicredit a porté son choix sur le banquier italien Andrea Orcel, actuel PDG de la banque. En attendant que celui-ci prenne fonction, l’entreprise avait désigné Ranieri de Marchis pour assurer par intérim le poste de directeur général de la société.

 

Dividende et capitalisation boursière d’Unicredit en 2020

Chez le groupe Unicredit, le détachement du dividende est effectué habituellement une fois par an dans le mois d’avril. Ce coupon est distribué sans interruption aux actionnaires de l’entreprise depuis trois ans. Pour le compte de l’exercice 2020, la société a décidé de verser un montant de 0,12 euro par action.

À l’instar de plusieurs entreprises italiennes, Unicredit est également présent sur les marchés actions. La société est cotée à la bourse de Milan. Aussi, elle intègre la composition de l’indice boursier FTSE MIB. En 2020 (au mois de février), le groupe affichait une capitalisation boursière de 31,057 milliards d’euros.

 

À propos du groupe Unicredit

Créée en 1998 et basée à Milan, Unicredit est une entreprise italienne spécialisée dans le secteur bancaire. Elle occupe le deuxième rang des grandes banques en Italie, derrière Intesa San Paolo. Aussi, la société fait partie des leaders des groupes bancaires européens.

Par ailleurs, pour mieux répondre à ses clients, le groupe a réparti ses activités en trois pôles en fonction de leurs chiffres d’affaires. Premièrement, on retrouve les activités de banque commerciale. Elles représentent 54,7 % du CA de l’entreprise.

En deuxième position apparaissent les activités de banque d’affaires, d’investissement, de financement et de marché. Celles-ci représentent 15,8 % du CA du groupe. Elles comprennent entre autres : l’affacturage, la réalisation d’opérations sur titres, l’intermédiation boursière, le crédit-bail, les interventions sur les marchés de taux, de change, d’actions et de produits dérivés.

Enfin, le dernier pôle d’activité du groupe Unicredit concerne la gestion d’actifs. Il représente 6,2 % du chiffre d’affaires de la banque. En outre, l’entreprise dispose d’un réseau de plus de 8 900 agences dans le monde.

Elle commercialise ses produits et propose ses prestations au travers de ce réseau. Le groupe compte un effectif de plus de 140 000 employés au service de ses clients.  

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade