Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de Thales en 2020

  •   DEHOUI Lionel

Le groupe Thales fait partie des leaders européens de la fabrication et de la commercialisation d’équipements et de systèmes électroniques. Ceux-ci sont destinés à plusieurs secteurs notamment l’aérospatial, le transport, la défense et la sécurité. Par ailleurs, la crise sanitaire de coronavirus a impacté l’activité de l’entreprise en 2020. Découvrez ici les résultats annuels pour le compte de l’exercice 2020.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade
Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de Thales en 2020
Droit image : Andrew Skudder - Flickr

Chiffre d’affaires de l’exercice 2020

Sur l’ensemble des douze mois de l’exercice 2020, Thales a réalisé un chiffre d’affaires de 16 989 millions d’euros, contre 18 401 millions d’euros en 2019. Il a régressé de 7,7 % sur un an. À périmètre et taux de change constants, ce CA est en recul de 10,4 % d’une année à une autre. Cette baisse est notamment due à la forte chute de la demande notée dans l’aéronautique civile.

Elle s’explique également par les nombreuses perturbations qui ont affecté les opérations dans l’ensemble des activités de l’entreprise. Du point de vue géographique, le recul du CA est marqué dans les marchés émergents qui ont connu une baisse de 20,3 % (en organique) sur l’année 2020.

Celle-ci illustre des effets de phasage anticipés sur certains gros contrats (en particulier dans le transport), après plusieurs années de forte progression. Dans les marchés matures, l’activité du groupe a chuté de 6,2 % (en organique). Ceci, en dépit de l’impact de la baisse des activités d’aéronautique civile en France.

 

Détail du chiffre d’affaires par secteur d’activité en 2020

En 2020, le secteur Aéronautique a généré un chiffre d’affaires de 4 217 millions d’euros, en régression de 24,6 % par rapport à l’année précédente. À périmètre et change constants, la chute est ressortie à 24,1 %. Ce recul est dû à l’impact de la crise sanitaire de Covid-19 qui a provoqué des décalages d’appels d’offres dans le domaine spatial.

Dans le secteur Transport, le chiffre d’affaires a atteint 1 618 millions d’euros, en recul de 15,3 % sur un an. Il a chuté de 13,9 % à périmètre et change constants. Cette baisse a été causée par les effets de phasage sur les gros contrats de signalisation ferroviaire urbaine, notamment à Londres et à Doha (Qatar). Elle s’explique également par les retards de signature de contrats induits par la pandémie de coronavirus.

De son côté, le secteur Défense & Sécurité a affiché un chiffre d’affaires de 8 085 millions d’euros, en diminution de 2,2 % comparativement à l’année 2019. À périmètre et change constants, il a reculé de 1,8 %. Au S2-2020, ce secteur a profité d’un effet de rattrapage avec des revenus en hausse organique de 3,2 %.

Le chiffre d’affaires du secteur Identité & Sécurité Numériques s’est établi à 2 992 millions d’euros, en repli de 5,9 % (à périmètre et change constants) sur un an. Cette régression reflète l’effet négatif de la pandémie sur la demande de passeports à partir du T2-2020 et sur les modules de connexion IoT durant ce même trimestre.

 

À propos des prises de commandes et du carnet de commandes en 2020

Sur l’ensemble de l’exercice 2020, les nouvelles commandes enregistrées par Thales sont estimées à 18 476 millions d’euros, en retrait de 3 % sur un an. À périmètre et taux de change constants, elles ont diminué de 6 %. Le groupe a enregistré 19 grandes commandes d’un montant unitaire supérieur à 100 M€. Elles sont évaluées à 5 052 millions d’euros.

À fin décembre 2020, les prises de commandes (d’un montant unitaire inférieur à 100 M€) ont atteint 13 424 millions d’euros. Elles ont reculé de 8 % par rapport à l’an précédent et de 13 % à périmètre constant. Du point de vue géographique, les marchés émergents ont vu leurs prises de commandes chuter de 32 % (à périmètre et taux de change constants) pour s’établir à 3 567 millions d’euros.

Les prises de commandes dans les marchés matures se sont élevées à 14 910 millions d’euros, en progression de 3 % (à périmètre et taux de change constants). Cette performance a été portée par la signature de 12 gros contrats militaires dans cinq pays. Par ailleurs, le secteur Aéronautique a enregistré des prises de commandes de 3 822 millions d’euros. Il a affiché un carnet de commandes de 6,6 milliards d’euros à fin décembre 2020, en chute de 10 %.

Les prises de commandes du secteur Transport ont atteint 1 652 millions d’euros. Son carnet de commandes est ressorti à 3,9 milliards d’euros, en repli de 4 %. Pour sa part, le secteur Défense & Sécurité a enregistré des prises de commandes estimées à 9 922 millions d’euros. Son carnet de commandes a atteint 23,2 milliards d’euros au 31 décembre 2020.

Le secteur Identité & Sécurité Numériques a affiché des prises de commandes de 3 023 millions d’euros. Il faut souligner que la majorité des activités de ce secteur se déroulent sur de courtes périodes. Par conséquent, son carnet de commandes n’est pas significatif.

 

Performances des autres indicateurs financiers en 2020

Au titre de l’exercice 2020, Thales a enregistré un Ebit de 1 352 millions d’euros, à comparer à 2 008 millions d’euros en 2019. Il est donc en repli de 32,7 % sur un an et de 34,5 % en variation organique. Le résultat net ajusté (part du groupe) s’est établi à 937 millions d’euros, contre 1 405 millions d’euros l’année précédente.

Il a donc baissé de 33 % sur un an. De son côté, le résultat net consolidé (part du groupe) a atteint 483 millions d’euros en 2020, contre 1 122 millions d’euros en 2019. Il a fait état d’une chute de 56,9 %. Le résultat net ajusté (part du groupe) par action est ressorti à 4,40 euros, à comparer à 6,61 euros un an auparavant, soit une diminution de 33,4 %.

À fin décembre 2020, Thales a affiché un free cash-flow opérationnel de 1 057 millions d’euros, contre 1 372 millions d’euros l’année précédente à la même date. Au terme de l’exercice considéré, la dette nette de l’entreprise est estimée à 2 549 millions d’euros, à comparer à 3 311 millions d’euros à fin décembre 2019.

Au 31 décembre 2020, les capitaux propres (part du groupe) ont atteint 5 115 millions d’euros, à comparer à 5 449 millions d’euros un an auparavant.

 

Dividende et capitalisation boursière de Thales

L’Assemblée générale des actionnaires du groupe Thales s’est tenue le 6 mai 2021. Au cours de cette séance, le Conseil d’Administration de l’entreprise a proposé à ceux-ci le versement d’un dividende de 1,76 euro par action au titre de l’exercice 2020.

Par ailleurs, l’entreprise est présente sur les marchés boursiers. L’action Thales est cotée à la Bourse de Paris sur le marché Euronext. Au mois d’octobre 2021, sa capitalisation boursière était estimée à 17,85 milliards d’euros.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade