Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de Michelin en 2020

  •   DEHOUI Lionel

À l’instar de plusieurs autres entreprises, le groupe Michelin a également souffert de l’impact de la crise sanitaire de Covid-19 en 2020. De façon globale, celle-ci a affecté l’activité de la société au cours de cette année. Dans ce contexte difficile de la pandémie, les comptes annuels du fabricant de pneumatiques sont ressortis en baisse. Découvrez dans les lignes à suivre les chiffres clés à retenir sur les performances financières du groupe au titre de l’exercice 2020.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade
Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de Michelin en 2020
Droit image : Manel - Flickr

Baisse du chiffre d’affaires en 2020

Sur l’ensemble des douze mois de l’année 2020, le groupe Michelin a réalisé un chiffre d’affaires de 20,47 milliards d’euros, contre 24,4 milliards d’euros au titre de l’exercice précédent. Il a donc reculé de 15,2 % sur un an. Ce repli est notamment dû à la baisse des volumes à hauteur de 14 %. Ceci, en raison de la régression au S1-2020 de la demande mondiale de pneumatiques.

Cette situation a été engendrée par les mesures restrictives de déplacements liées à la crise sanitaire de Covid-19. Par ailleurs, le fabricant de pneumatiques a vu ses ventes chuter de manière remarquable sur l’exercice 2020. Celles du secteur automobile ont connu une baisse de 14,7 % sur cette année. La chute est ressortie plus importante pour les ventes du transport routier.

Elles ont diminué de 15,7 % sur l’ensemble de l’exercice considéré. Aussi, l’entreprise a enregistré une perte de productivité au cours de l’année 2020. Les mesures de protection et de désinfection sont évaluées à un montant de 98 millions d’euros. Sur cette période de douze mois, l’impact des parités de change est ressorti négatif à 2,6 %.

Par contre, la société a affiché un effet prix-mix positif de 1,2 % et un effet périmètre positif de 0,2 % sur cet exercice. En effet, dans un environnement très concurrentiel en raison de la baisse des marchés, le pneumaticien a réussi à instaurer une politique de prix rigoureuse.

 

Performances des autres indicateurs clés en 2020

Au titre de l’exercice 2020, le groupe Michelin a dégagé un résultat opérationnel des secteurs de 1,88 milliard d’euros, à comparer à 3,01 milliards d’euros l’année précédente. Il a donc chuté de 37 % sur un an. Toutefois, l’entreprise a réalisé une performance qui dépasse les attentes du marché. Ce dernier visait un montant de 1,57 milliard d’euros.

La marge opérationnelle s’est ainsi affichée à 9,2 % des ventes, contre 12,5 % en 2019. Par ailleurs, le groupe clermontois a vu son résultat net diviser presque par trois sur l’exercice 2020. Il a atteint 625 millions d’euros, contre 1,730 milliard d’euros un an auparavant. À ce niveau, la société a fait moins que les prévisions du marché qui s’attendait à 736 millions d’euros.

 

Structure financière au terme de l’exercice 2020

Pour s’en sortir face à l’impact de la crise sanitaire de coronavirus, le groupe Michelin a choisi de réduire ses investissements en 2020. Cette réduction a été effectuée à hauteur de 30 % environ. L’entreprise française a également diminué ses frais généraux de près de 240 millions d’euros au cours de cette année.

À l’issue de l’exercice 2020, le cash-flow libre structurel de la société s’est élevé à 2 milliards d’euros. Cette performance a été tirée par une gestion rigoureuse de la trésorerie employée par le groupe durant la crise sanitaire. Aussi, à fin décembre, il a bénéficié d’un niveau de stock très bas. Ceci résulte du fort rebond de la demande observé au S2.

Au cours de ce semestre, la reprise de la demande mondiale a atteint des niveaux proches, voire supérieurs à ceux de l’an précédent pour certaines branches. Cette évolution a été particulièrement soutenue par la belle dynamique affichée par la Première monte aussi bien en Poids lourd qu’en Tourisme camionnette.

En effet, cette dynamique positive s’est instaurée à partir du troisième trimestre. Au cours du dernier trimestre, elle s’est nettement amplifiée. Au 31 décembre 2020, le ratio d’endettement de Michelin est ressorti à 28 %, à comparer 39 % à la même date de l’année précédente. Il s’est donc amélioré de 11 points sur un an.

En ce qui concerne le flux de trésorerie du groupe, il a progressé de 862 millions d’euros par rapport à 2019 pour atteindre plus de 2 milliards d’euros en fin d’année 2020. Aussi, le fabricant de pneumatiques a réduit sa dette de 1,6 milliard d’euros comparativement à son niveau de l’an d’avant. Elle est estimée à 3,5 milliards d’euros à fin décembre 2020.

 

Dividende et capitalisation boursière de Michelin en 2020

Généralement, le groupe français Michelin distribue le dividende en un versement annuel. Lors de l’Assemblée générale des actionnaires tenue le 21 mai 2021, le Conseil d’administration de l’entreprise avait proposé de verser un dividende de 2,30 euros par action au titre de l’exercice 2020.

Il est en augmentation de 0,30 euro par rapport au montant distribué au titre de l’exercice précédent. Le paiement du dividende a été réalisé le 27 mai 2021. En outre, le groupe Michelin est présent sur les marchés actions. L’entreprise est cotée à la bourse de Paris sur le marché Euronext.

Elle fait également partie de l’indice boursier français du CAC 40. En 2020, sa capitalisation boursière était estimée à 24,068 milliards d’euros.

 

À propos du groupe Michelin

Créée en 1889 et basée à Clermont-Ferrand, Michelin est une entreprise française spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de pneumatiques pour l’industrie automobile et l’aviation. Elle est reconnue comme le numéro un sur le plan mondial de ce secteur d’activité. Elle constitue également la marque de pneus qui fait l’unanimité auprès des consommateurs européens.

Par ailleurs, le groupe propose une large gamme de produits destinés à tous types de voitures. On peut citer : automobiles, engins de génie civil et agricoles, deux-roues et camions et autres. De plus, la société jouit d’une grande notoriété à l’échelle mondiale. Elle fait état d’une forte implantation industrielle dans plus de 16 pays. Aussi, l’entreprise compte un effectif de près de 127 000 salariés à travers le monde entier.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade