Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de Lufthansa en 2020/2021

  •   DEHOUI Lionel

Reconnu comme le premier groupe du transport aérien en Europe, Lufthansa reste également un acteur majeur de ce secteur à l’échelle mondiale. À l’instar de plusieurs autres compagnies aériennes, l’entreprise allemande a également subi l’effet de la pandémie de coronavirus en 2020. Cette dernière a notamment engendré un contexte de marché difficile qui n’a pas favorisé le bon déroulement des activités économiques dans le monde au cours de cette année. Ce qui a eu un impact direct sur les résultats annuels de la société. Détails dans cet article.

68% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec eToro
Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de Lufthansa en 2020/2021
Droit image : LV Aircraft Photography

Point global de l’activité du groupe en 2020

La crise sanitaire de Covid-19 a fortement paralysé le trafic aérien au cours de l’année 2020. Les restrictions de voyage et les mesures de confinement constituent des facteurs qui ont provoqué l’effondrement de la demande de transport aérien durant cette année. Cette situation a pénalisé plusieurs compagnies aériennes.

C’est notamment le cas du groupe Lufthansa. Ce dernier a vu ses résultats lourdement impacter par la pandémie de coronavirus. Ceci s’illustre par le manque à gagner colossal enregistré par l’entreprise sur l’exercice 2020. En effet, celle-ci a accusé une perte nette record de 6,7 milliards d’euros sur cette année.

Pour rappel, un an plus tôt, la société avait engrangé un bénéfice net de 1,2 milliard d’euros. Par ailleurs, sur l’ensemble de l’année 2020, le nombre de passagers transporté s’est établi à 36,4 millions. Pour sa part, l’Ebit ajusté du groupe est ressorti à -5,5 milliards d’euros, à comparer à 2 milliards d’euros au titre de l’exercice précédent.

Sur les douze mois de l’année 2020, le groupe allemand a réalisé un chiffre d’affaires de 13,6 milliards d’euros, contre 36,4 milliards d’euros en 2019. Il est donc en forte baisse de 63 % sur un an. En outre, Lufthansa a adopté des mesures solides pour faire face à la crise sanitaire. La compagnie a mis en place un plan de sauvetage pour un montant de 9 milliards d’euros.

Aussi, l’entreprise a dû procéder à une réduction de près de 20 % de ses effectifs. Au 31 décembre 2020, les liquidités disponibles sont estimées à 10,6 milliards d’euros. Un montant que le groupe a jugé suffisant pour résister au contexte de marché difficile imposé par la crise sanitaire.

 

Résultats du premier trimestre 2021

Les effets de la pandémie de coronavirus ont continué d’affecter l’activité du groupe Lufthansa au premier trimestre 2021. Toutefois, l’entreprise allemande a réussi à réduire sa perte nette au cours de cette période, grâce à des économies. Elle s’est établie à 1 milliard d’euros, contre un manque à gagner de 2,1 milliards d’euros un an auparavant.

Entre janvier et mars 2021, la compagnie aérienne a assuré le transport de 3 millions de passagers. Sur les trois premiers mois de cette année, le chiffre d’affaires de l’entreprise a atteint 2,6 milliards d’euros, en repli de 60 % par rapport à l’année précédente, à la même époque. De son côté, l’Ebit du groupe s’est établi à -1,2 milliard d’euros.

Il est resté sensiblement au même niveau que l’an passé. À fin mars 2021, le groupe a affiché une dette nette estimée à 10,9 milliards d’euros.

 

Performances réalisées au deuxième trimestre 2021

Au deuxième trimestre 2021, le groupe Lufthansa a profité de l’assouplissement noté dans les restrictions de voyage. Ce qui a favorisé un rebond du marché, une augmentation des réservations et du nombre de passagers transportés au cours de cette période. Durant le mois de juin uniquement, les réservations ont doublé, comparativement à leur niveau à début avril.

Par ailleurs, la reprise de la demande a permis à la compagnie de diviser par deux sa perte nette sur ce trimestre. Sur la période d’avril à juin 2021, elle a dégagé un résultat net de -756 millions d’euros, à comparer à -1,5 milliard d’euros un an plus tôt. De son côté, l’Ebit ajusté du groupe est ressorti négatif à 952 millions d’euros.

Au titre du T2-2021, le groupe allemand a enregistré un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros, en forte croissance de 70 % sur un an. Par ailleurs, sur les six premiers mois de l’exercice 2021, le CA de l’entreprise a atteint 5,77 milliards d’euros, en retrait de 31 % d’une année à une autre. Pour sa part, le résultat net est ressorti à -1,8 milliard d’euros au S1-2021, contre -3,6 milliards d’euros un an auparavant.

 

Bilan trimestriel au troisième trimestre 2021

Le troisième trimestre 2021 a été marqué par une forte hausse de la demande de voyages. Ce qui a permis à Lufthansa d’enregistrer son premier bénéfice opérationnel depuis l’avènement de l’épidémie de coronavirus. Sur l’ensemble de cette période, l’Ebit ajusté du groupe s’est élevé à 17 millions d’euros, contre une perte de 1,3 milliard d’euros au T3-2020.

Au titre du T3-2021, l’entreprise a affiché une perte nette de 72 millions d’euros, contre un manque à gagner de 1,97 milliard d’euros un an auparavant. Entre juillet et septembre 2021, le nombre de passagers transportés est estimé à 19,6 millions.

Sur l’ensemble de ce trimestre, le premier groupe européen du transport aérien a enregistré un chiffre d’affaires de 5,21 milliards d’euros, à comparer à 2,66 milliards d’euros l’année passée, à la même période. Sur les neuf premiers mois de cette année, le CA a atteint environ 11 milliards d’euros. Il a fait état d’une stabilité par rapport à l’an dernier.

De son côté, le résultat net s’est établi à -1,9 milliard d’euros sur cette période, contre -5,6 milliards d’euros un an auparavant. À fin septembre 2021, le flux de trésorerie disponible est ressorti positif à 13 millions d’euros.

 

À propos du dividende et de la capitalisation boursière de Lufthansa

Compte tenu du ralentissement économique dû à la crise sanitaire de Covid-19, le groupe Lufthansa n’a pas versé de dividende à ses actionnaires au titre de l’exercice 2020. C’est également le cas chez plusieurs autres entreprises du secteur du transport aérien.

Par ailleurs, la société continue de marquer sa forte présence sur les marchés financiers. Elle est cotée sur le marché Deutsche Boerse AG. Aussi, elle fait partie des entreprises qui composent l’indice boursier DAX 30. Au mois de novembre 2021, sa capitalisation boursière est estimée à plus de 6 milliards d’euros.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-monnaies, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 68% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les performances passées ne sont pas une indication des résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Le copy trading est un service de gestion de portefeuille, fourni par eToro (Europe) Ltd., qui est autorisé et réglementé par la Cyprus Securities and Exchange Commission.

Les crypto-monnaies ne sont pas règlementées dans certains pays de l’UE et UK. Pas de protection pour les investisseurs. Votre capital est assujetti à un risque.

eToro USA LLC does not offer CFDs and makes no representation and assumes no liability as to the accuracy or completeness of the content of this publication, which has been prepared by our partner utilizing publicly available non-entity specific information about eToro.