Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats d’EDF en 2020

  •   DEHOUI Lionel

EDF (Électricité de France) est une entreprise française créée en 1948 et basée à Paris. L’État y détient une part à plus de 80 %. La société est spécialisée dans la production et dans la fourniture d’électricité. Elle est la première à assurer cette fonction en France et dans toute l’Europe. Par ailleurs, l’activité du groupe a été pénalisée par la crise sanitaire en 2020. Voici le détail des résultats dévoilés par l’entreprise sur cette année.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade

Performances globales réalisées en 2020

Sur l’ensemble des douze mois de l’exercice 2020, le chiffre d’affaires du groupe EDF a atteint 69 031 millions d’euros, contre 71 347 millions d’euros au titre de l’année précédente. Il est donc en baisse organique de 3,4 % sur un an. En 2020, l’entreprise a enregistré un Ebitda de 16 174 millions d’euros, à comparer à 16 723 un an plus tôt.

Il fait état d’un recul de 2,7 % (en organique). La crise sanitaire de Covid-19 a lourdement impacté l’Ebitda du groupe au cours de l’exercice. En excluant l’effet de la pandémie, il devrait connaître une hausse organique de 6,2 %. Au titre de l’année 2020, l’Ebit de la société ressort à 3 875 millions d’euros, contre 6 757 millions d’euros en 2019. Il est en repli de 42,7 % sur un an.

En 2020, le résultat net courant de l’entreprise s’élève à 1 969 millions d’euros. Il a chuté de 1 902 millions d’euros par rapport à l’année d’avant (3 871 millions d’euros). De son côté, le résultat net part du groupe a diminué de 4 505 millions d’euros par rapport à 2019 (5 155 millions d’euros) pour s’établir à 650 millions d’euros en 2020.

Cette contre-performance est notamment due à la régression du résultat net courant ainsi que d’autres éléments récurrents non significatifs. Pour le compte de l’exercice 2020, le résultat financier du groupe s’établit à 2 582 millions d’euros. En comparaison à l’année 2019, il a baissé de 2 218 millions d’euros.

 

Résultats annuels du groupe par segment

En 2020, le segment France « Activités de production et commercialisation » a généré un chiffre d’affaires de 28 361 millions d’euros, contre 27 870 millions d’euros en 2019. Il est en croissance organique de 0,7 % sur la période d’un an. En revanche, son Ebitda a reculé de 2,7 % (en organique) par rapport à l’année précédente (7 615 millions d’euros) pour ressortir à 7 412 millions d’euros en 2020.

Sur l’ensemble de l’exercice 2020, le segment France - Activités régulées affiche un chiffre d’affaires de 16 228 millions d’euros, contre 16 087 au titre de l’an précédent. Il est donc en progression organique de 0,9 %. La dynamique haussière s’observe également au niveau de l’Ebitda qui s’établit à 5 206 millions d’euros. Il est en ascension organique de 2,1 % comparativement à 2019 (5 101 millions d’euros).

Pour sa part, le segment EDF Renouvelables a enregistré un chiffre d’affaires de 1 582 millions d’euros en 2020. Il a progressé de 7,6 % en organique par rapport à 2019 (1 565 millions d’euros). L’Ebitda de cette branche ressort à 848 millions d’euros, en chute organique de 23,0 % comparativement à l’année précédente (1 193 millions d’euros).

En fin d’année 2020, le chiffre d’affaires du segment Dalkia a atteint 4 212 millions d’euros, contre 4 281 millions d’euros en 2019. Il a reculé de 9,3 % en organique sur la période d’un an. L’Ebitda de cette branche ressort à 290 millions d’euros contre 349 millions d’euros au titre de l’exercice précédent. Il est donc en baisse organique de 17,5 %.

Sur les douze mois de l’exercice 2020, le chiffre d’affaires de Framatome a atteint 3 295 millions d’euros, à comparer à 3 377 millions d’euros l’année précédente. Il fait état d’une régression de 3,1 % (en organique) sur un an. Quant à l’Ebitda de Framatome, il s’affiche à 534 millions d’euros en 2020, en progression organique de 0,8 % par rapport à 2019 (527 millions d’euros).

Le segment Autres métiers a généré un chiffre d’affaires de 2 127 millions d’euros en 2020, contre 2 728 millions d’euros en 2019. Il est donc en repli organique de 20,8 % d’une année à une autre. L’Ebitda a atteint 261 millions d’euros, à comparer à 505 millions d’euros l’année d’avant. Il a chuté de 44,8 % sur un an.

 

Bilan annuel du groupe par zone géographique

Au Royaume-Uni, l’activité du groupe EDF a connu une régression au cours de l’année 2020. Le chiffre d’affaires réalisé sur cette période s’établit à 9 041 millions d’euros, contre 9 574 millions d’euros en 2019, soit un recul de 2,0 % (en organique). En dépit de l’impact de la crise sanitaire, l’Ebitda a progressé de 9,8 % sur un an pour atteindre 823 millions d’euros en 2020.

La tendance baissière du chiffre d’affaires est également ressortie en Italie. Dans cette zone, le CA s’élève à 5 967 millions d’euros en 2020, contre 7 597 millions d’euros pour le compte de l’exercice précédent. Il a donc régressé de 21,7 % (en organique) sur la période d’un an. L’Ebitda s’affiche à 683 millions d’euros. Il est en hausse organique de 8,4 % par rapport à 2019 (593 millions d’euros).

En 2020, le segment Autre International a vu son chiffre d’affaires reculer de 5,1 % (en organique) pour s’élever à 2 420 millions d’euros. Un an plus tôt, il avait atteint 2 690 millions d’euros. Ici, l’Ebitda ressort à 380 millions d’euros, contre 339 millions d’euros en 2019. Il est donc en progression organique de 20,9 %.

En Belgique, l’Ebitda affiche une hausse organique de 18,9 % à 247 millions d’euros. Au Brésil, il a augmenté de 16,7 % (en organique) à 115 millions d’euros.

 

Dividende et capitalisation boursière d’EDF en 2020

Le Conseil d’administration d’EDF a proposé au cours de l’Assemblée générale des actionnaires (tenue le 6 mai 2021) de verser un dividende de 0,21 euro par action au titre de l’exercice 2020. Il correspond à 45 % du pourcentage de distribution du résultat net courant. Aussi, il s’accompagne d’une option de paiement en actions nouvelles.

La mise en paiement du dividende était fixée au 7 juin 2021. Par ailleurs, l’entreprise EDF fait état d’une grande présence sur les marchés actions. Elle est en effet cotée à la Bourse de Paris. En 2020 (au mois de décembre), sa capitalisation boursière était estimée à 39,9 milliards d’euros.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade