Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de BBVA en 2020

  •   DEHOUI Lionel

Le secteur bancaire n’est pas épargné par l’impact de la crise sanitaire de Covid-19 qui a fortement perturbé les activités économiques mondiales en 2020. Cette situation a particulièrement touché le groupe BBVA. Ce dernier a lourdement subi les effets défavorables de la pandémie. Ce qui a eu une conséquence directe sur les résultats annuels de la deuxième banque espagnole.  

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade
Capitalisation boursière, dividende, CA et résultats de BBVA en 2020
Droit image : Álvaro Ibáñez

Bénéfice net en recul au troisième trimestre 2020

Au troisième trimestre 2020, le bénéfice net du groupe BBVA a connu une régression de 6,8 % sur un an pour s’établir à 1,14 milliard d’euros. Cependant, ce résultat était ressorti supérieur aux attentes du marché. Ce dernier visait un montant de 749 millions d’euros sur le trimestre considéré.

Les profits réalisés par la banque au cours de cette période ont été soutenus par des opérations financières évaluées à 372 millions d’euros. Elles ont notamment permis de compenser l’effet de la crise sanitaire de coronavirus sur les comptes de la société.

Au T3-2020, la deuxième banque espagnole a dégagé un produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires) de 4,1 milliards d’euros, en repli de 8 %. Cette baisse a été enregistrée, malgré un rebond de l’activité de détail dans tous les pays au cours de ce trimestre.

 

BBVA dans le rouge sur les neuf premiers mois de l’année 2020

Sur les neuf premiers mois de l’année 2020, le groupe BBVA a vu ses comptes plonger dans le rouge. En effet, sur cette période, il a accusé une perte nette de 15 millions d’euros. Par ailleurs, la banque avait estimé connaître une détérioration de ses perspectives macroéconomiques. Ce qui l’a amené à prendre de solides mesures.

L’entreprise avait opté pour des dépréciations d’actifs financiers. Elles sont évaluées à 5 milliards d’euros sur l’ensemble des neuf premiers mois de l’exercice 2020. À la fin du mois de septembre de cette année, les provisions réalisées pour faire face aux risques de crédits non remboursés se sont établies à 858 millions d’euros. Elles ont augmenté de 113 % comparativement à l’année d’avant.

 

Activité en recul sur l’ensemble de l’exercice 2020

Sur l’ensemble des douze mois de l’année 2020, le produit net bancaire (équivalent du chiffre d’affaires) du groupe BBVA a atteint 16,8 milliards d’euros. Il a baissé de 7,3 % par rapport à son niveau au terme de l’exercice précédent. Cette régression est notamment due à l’impact de la crise sanitaire de Covid-19 sur l’activité de la banque au cours de cette année.

Aussi, la pandémie de coronavirus a lourdement pénalisé le bénéfice net de l’entreprise en 2020. Il a chuté de 63 % sur la période d’un an. Un autre facteur à l’origine de cet énorme repli est la révision à la baisse de la valeur de sa filiale aux États-Unis. Celle-ci avait été inscrite dans les comptes de l’entreprise à partir de la fin du T1-2020.

Elle est évaluée à un montant de 2 milliards d’euros. Le résultat net du groupe espagnol s’est établi à 1,3 milliard d’euros sur l’ensemble de l’année 2020. Il a reculé par rapport à 2019. Cette baisse s’explique notamment par les provisions effectuées par la société pour lutter contre la hausse du risque de crédits impayés.

Par ailleurs, presque la totalité du bénéfice annuel a été enregistrée au quatrième trimestre 2020. Sur cette période uniquement, la banque a dégagé un résultat net de 1,32 milliard d’euros.

 

744 millions de provisions réalisées en 2020

Au cours de l’année 2020, le groupe BBVA a réservé 744 millions d’euros sous forme de provisions extraordinaires. Il s’agit d’une mesure qui était adoptée par bon nombre de grandes banques européennes à l’époque.

Pour celles-ci, c’était la meilleure alternative face à la crainte de voir plusieurs de leurs clients (particuliers ou entreprises) dans l’incapacité de rembourser leurs crédits. Ceci, en raison des faillites et de la forte croissance du taux de chômage engendrées par la crise économique liée à l’épidémie de Covid-19.

En outre, un autre fait marquant de l’exercice 2020 de BBVA est la cession de sa filiale aux États-Unis. L’opération avait été conclue au mois de novembre pour un montant d’environ 10 milliards d’euros. Pour rappel, l’acquéreur est l’entreprise américaine PNC Financial Services.

Dans le même temps, BBVA avait annoncé un projet de mariage avec le groupe Banco Sabadell. L’objectif de cette fusion était de permettre aux deux partenaires d’unir leurs forces pour faire face à la crise sanitaire qui secouait plusieurs secteurs d’activité. Ainsi, l’opération devrait aboutir à la création d’un mastodonte.

Cependant, l’opération n’était pas allée jusqu’à son terme. Elle avait finalement échoué. En effet, les deux groupes n’avaient pas pu s’entendre sur les clauses de l’accord de partenariat. L’offre proposée par BBVA avait été jugée insuffisante par son Sabadell.

 

Dividende et capitalisation boursière de BBVA en 2020

En se restant fidèle aux recommandations de la Banque centrale européenne (BCE), le groupe BBVA a décidé de ne pas verser de dividendes pour le compte de l’exercice 2020. Par ailleurs, la société est présente sur les marchés boursiers. Elle fait partie des actions surveillées par les investisseurs ou encore les traders.

L’action BBVA est cotée cotée sur le Mercado Continuo espagnol à Madrid. Aussi, l’entreprise figure dans la composition de l’indice boursier européen Eurostoxx 50. Ce dernier regroupe en réalité, les 50 plus grandes sociétés d’Europe ayant une forte capitalisation boursière. En 2020 (au mois de novembre), celle de BBVA était estimée à 24,3 milliards d’euros.

 

À propos du groupe BBVA

Créé en 1999, BBVA (Banco Bilbao Vizcaya Argentaria) est un groupe bancaire espagnol basé à Madrid et à Bilbao. Il est une institution financière très réputée en Europe et fait partie des plus importantes du monde. Son activité tourne autour de trois principaux pôles : banque de détail et d’assurance, banque d’investissement et de marché et la banque privée de gestion d’actifs.

L’entreprise assure la gestion de plus de près de 320 milliards d’euros d’encours de crédits. Elle gère également plus de 300 milliards d’euros d’encours de dépôt. Par ailleurs, la société est présente dans plusieurs pays notamment en Espagne, en Turquie, aux États-Unis, en Amérique du Sud et au Mexique. Elle compte plus de 7 512 agences à travers le monde.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade