Capgemini : un centre de mission est développé pour cartographier les sources de CO2

  •   Le 10/07/2020 à 14h25
  •   DEHOUI Lionel

Tout va très vite depuis la reprise des activités économiques en Europe. Les entreprises se remettent au travail pour essayer de faire le plus de profit malgré l’ambiance de méfiance qui règne sur les marchés. La société Capgemini ne perd pas du temps. Elle a reçu ce jeudi 9 juillet 2020 une mission particulière des mains du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES). En effet, le groupe Capgemini a été missionné pour s’occuper entièrement de MicroCarb.

Tradez l'action Capgemini !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Capgemini : un centre de mission est développé pour cartographier les sources de CO2
Droit image : Claudio Lobos - Flickr

Les détails de la mission

Concrètement, Capgemini aura à assurer le développement, la qualification, la validation et la maintenance du Centre de Mission MicroCarb. Il faut signaler au passage qu’il s’agit d’une mission spatiale disposant d’un satellite ayant le même nom. L’objet de ladite mission est de prendre continuellement la mesure de la concentration de l’atmosphère en CO2. C’est ce gaz à effet de serre principal qui est à l’origine du réchauffement climatique dont le monde fait face.

Cette mission va permettre de cartographier les puits ainsi que les sources de CO2 sur toute la planète. Il faut savoir que MicroCarb est la toute première mission européenne qui soit issue d’un partenariat entre plusieurs organisations. Elle implique un partenariat entre l’agence britannique United Kingdom Space Agency (UKSA), le CNES et l’EUMETSAT. Cette dernière est une organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques localisée sur les terres allemandes.

Remarque : Il faut souligner que ce partenariat est basé sur une contribution H20202 venant de l’Union européenne. Cette mission permettra d’avoir une meilleure compréhension des échanges d’atome de carbone sur la surface terrestre. Ce qui sera possible grâce à un instrument de mesure très innovant. Il s’agit du spectromètre à réseau capable de prendre la mesure de la concentration atmosphérique du CO2 sur tout le globe terrestre et avec une grande précision.

 

La proposition de la société Capgemini

En ce qui concerne le satellite MicroCarb, son lancement est prévu pour la fin de l’année prochaine. Il se servira de la lumière solaire reflétée sur la surface de la Terre afin d’alimenter son instrument en signal. Le groupe Capgemini s’est retrouvé impliqué en raison d’un appel d’offres concernant le développement du fameux Centre de Mission MicroCarb. Capgemini a proposé un dispositif innovant au CNES dans le but de satisfaire les exigences particulières de cette mission scientifique.

Notons que cette mission demande une certaine flexibilité dans l’établissement des méthodes de programmation ainsi que dans les algorithmes de traitement de statistiques. Elle demande aussi de la réactivité pour leur mise en œuvre. Le groupe Capgemini a fait la proposition d’une solution optimisant les produits qui viennent du patrimoine d’outils génériques exploités par EUMETSAT et le CNES. Ce qui servira pour le catalogue, mais aussi pour le traitement des données.

Remarque : Capgemini garantit en effet une certaine cohérence sur l’architecture d’ensemble du système informatique du CNES. Par ailleurs, le déploiement comme l’intégration des développements spécifiques liés à la programmation du satellite se font sur la plateforme Devops. Cette dernière est installée et partagée dans l’espace informatique du CNES. Il en est de même pour la mise en place des modèles de calculs et le traitement des informations spatiales.