CAC 40 : nouvelle hausse juste avant les statistiques prochaines

  •   Le 02/06/2020 à 14h29
  •   DEHOUI Lionel

Après la levée de l’état d’urgence au Japon, le marché financier du pays se nourrit d’espoirs. Ce qui a su donner un coup de pouce aux entreprises à la reprise. Quant à la Bourse de Paris, il se retrouve également en hausse dès l’ouverture de la séance et dans le sillage de progression de Tokyo. Avant les prochaines statistiques, le CAC 40 prend 0,8% à 4.735 points en imitant l’évolution des valeurs à Wall Street.

Trader le CAC 40 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
CAC 40 : nouvelle hausse juste avant les statistiques prochaines

La situation en Europe

Les volumes devraient se montrer dans une certaine limite ce lundi de Pentecôte qui est férié dans plusieurs pays européens. L’Allemagne et la Suisse sont des exemples de ces pays. Il faut souligner qu’au cours de ces dernières semaines, les volumes sont peu fournis. Par ailleurs, le secteur manufacturier français enregistre une importante détérioration de sa conjoncture selon les chiffres de l’indice des acheteurs PMI (IMS Markit). Ce dernier fait un redressement intéressant d’avril à mai.

L’indice progresse en allant de 31,5 à 40,6 entre les deux mois avec un taux de contraction qui s’est replié vis-à-vis du plafond historique d’avril. En revanche, la présente semaine devrait connaître son évènement marquant ce jeudi. Il s’agit de la réunion du Conseil des gouverneurs de la Banque Centrale européenne (BCE) qui devrait adopter de nouvelles dispositions. Ces dernières serviront à soutenir l’économie des marchés financiers européens.

 

Extension du PEPP attendue

Les investisseurs espèrent vivement qu’il y aura une extension du PEPP, soit le « Pandemic Purchase Program ». C’est un plan conçu par l’institution de Francfort et se définit comme un programme flexible qui concerne des rachats d’actifs. Le montant minimum prévu pour ces rachats est de 750 milliards d’euros. Le programme vise exclusivement les obligations souveraines, les créances commerciales ainsi que les obligations d’entreprises. En parlant d’entreprise, Sanofi fait une annonce intéressante.

Le groupe Sanofi a rendu publique la fin de la vente d’actions ordinaires Regeneron. Des actions qui sont au nombre de 13 millions et dont la vente est faite par voie d’offre publique. Le coût total en jeu pour cette opération est 515 dollars par action. Les banques coordinatrices ont totalement exercé la fameuse option de surallocation. Quant à EDF, il s’entend tant mieux que mal avec le groupe chinois CGN connu dans le domaine nucléaire.

Information : En partenariat, EDF et CGN ont atteint une nouvelle étape dans la mise en œuvre du projet EPR de Hinkley Point. Ils sont dans la phase de construction et ils ont pu couler le béton de la dalle servant pour le second réacteur au sud-ouest du Royaume-Unis.

 

De l’Asie aux États-Unis

Du côté de la capitale japonaise, l’indice vedette Nikkei gagnait 0,8 en fin de journée ce lundi. Les tensions entre la Chine et les États-Unis ont été surclassées par la hausse des valeurs de l’export. Le rendement de Nintendo et celui d’Hitachi en sont quelques exemples. Sur le marché chinois, l’indice CSI 300 fait un gain de plus de 2,7%. Cet indice concerne notamment les principales valeurs de la Chine Continentale.

À Wall Street, le S&P-500 prenait environ 0,5% le vendredi quand le Nasdaq faisait un gain de 1,3%. Des chiffres enregistrés à la suite des semi-conducteurs qui sont revenus à la charge et de plus belle. À l’issue des dix dernières semaines, le Nasdaq a fait des gains cumulés énormes et évalués à plus de 43%.