Burberry : le groupe enregistre un recul au niveau des ventes au T3, mais reste confiant sur un rebond

  •   Le 21/01/2021 à 08h46
  •   DEHOUI Lionel

L’ensemble du secteur du luxe est perturbé depuis quelque temps par la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. Cette situation n’a pas épargné le géant britannique Burberry. Ainsi, l’entreprise éprouve d’énormes difficultés à vendre ses produits sur le marché. Ce qui explique le recul de ses ventes au troisième trimestre.

Burberry : le groupe enregistre un recul au niveau des ventes au T3, mais reste confiant sur un rebond
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

Burberry chute au troisième trimestre de l’exercice 2020/21

Au troisième trimestre de son exercice 2020/21, Burberry présente un bilan plutôt défavorable. Le géant du luxe a enregistré une baisse de 9 % de ses ventes sur cette période. En effet, cette performance mitigée du groupe est principalement due à la crise sanitaire qui sévit dans le monde depuis plusieurs mois déjà.

Cette situation a notamment engendré une diminution du nombre de touristes en Europe. Aussi, elle a contraint la société à fermer ses magasins. Pour rappel, le groupe britannique avait été sévèrement touché par la première vague épidémique du coronavirus. Ce qui avait agi sur ses résultats au premier trimestre.

À cette époque, Burberry avait fait état d’un recul de 45 % de ses ventes. Cependant, en juin, l’entreprise avait pu rebondir, aidée notamment par la reprise de la demande en Chine continentale et en Corée du Sud.

 

Les activités du groupe perturbées par la pandémie

La pandémie du Covid 19 continue de perturber les activités économiques dans le monde et en particulier en Europe. Au Royaume-Uni, la situation est encore plus critique à l’instar d’autres pays européens. D’ailleurs, l’apparition d’une nouvelle souche du coronavirus sur le territoire britannique inquiète davantage sur la recrudescence de l’épidémie dans le pays.

Par ailleurs, le secteur du luxe n’est pas épargné par la crise sanitaire. Ainsi, Burberry a vu ses activités largement perturbées depuis quelque temps. Aussi, le groupe britannique s’attend à de nouvelles perturbations au cours des prochains mois. Actuellement, l’entreprise a fermé strictement 15 % de ses magasins.

En revanche, 36 % de ses boutiques continuent d’opérer en respectant les mesures de restriction instaurées dans le pays. En outre, Burberry reste conscient des difficultés auxquelles il doit faire face dans les jours à venir. « Nous nous attendons à ce que les échanges commerciaux restent vulnérables aux perturbations régionales jusqu’à la fin de notre exercice financier », a expliqué le groupe dans un communiqué.

 

L’entreprise reste confiante sur sa capacité à rebondir

Si le groupe britannique a su rebondir une fois, il espère bien répéter cet exploit dans les prochains jours. Après un bilan moins satisfaisant de ses ventes au T3, Burberry est confiant de sa capacité à remonter la pente une fois la pandémie ralentie. En effet, le géant du luxe compte sur l’attraction dont fait objet sa marque auprès des jeunes.

Aussi, il fonde son espoir sur la forte demande de ses produits en Corée du Sud et en Chine continentale. Dans ces pays, la société a enregistré une augmentation de plus de 50 % pour les ventes en ligne au cours du troisième trimestre. Sur les trois mois jusqu’à fin décembre, la société a connu une diminution de 37 % de ses ventes à magasins dans la région EMEIA (Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique).

En revanche, dans la région Asie-Pacifique, celles-ci ont augmenté de 11 %. Par ailleurs, dans la matinée de ce mercredi, l’action Burberry a réalisé une belle performance à la Bourse de Londres. Elle a en effet progressé de 4,8 %.