La régulation des brokers en France

Le trading en ligne est aujourd’hui devenu l’une des méthodes préférées des investisseurs français et européens. Mais cet engouement a également provoqué une explosion de l’offre des brokers qui sont de plus en plus nombreux à proposer leurs services en ligne. Pour vous aider à faire le bon choix et à ne prendre aucun risque, voici donc quelques explications sur les brokers régulés en France.  

La régulation des brokers en France
80% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Vous ne perdrez jamais plus que le montant investi sur chaque position.

 

Pourquoi choisir un broker régulé en France :

En raison d’un nombre croissant de courtiers et brokers en ligne, qui vous proposent d’investir en direct sur des actions en Bourse ou sur d’autres types d’actifs comme les devises, les matières premières ou encore les indices boursiers, il est devenu impératif pour l’investisseur, de faire preuve de prudence lors du choix de son futur partenaire.

En effet, si la plupart des brokers sont reconnus comme étant sérieux et fiables, il est risqué de déposer de l’argent réel sur un compte de trading sans avoir la garantie que l’on ne se rend pas victime d’une arnaque. Choisi un broker régulé en France ou en Europe est donc un gage de garantie sur ce point, mais aussi sur d’autres aspects du trading.

Les brokers régulés respectent en effet des règles strictes de sécurité des fonds, de respect des données personnelles et de respect des règles imposées par les organismes en charge de la régulation et de la surveillance des entreprises proposant des services financiers.

 

Comment est régulé un broker en France ?

L’organisme en charge de la régulation des brokers en France s’appelle l’AMF pour Autorité des Marchés Financiers. La Banque de France peut également donner un agrément à certains courtiers.

L’AMF donne son agrément à un broker qu’après que celui-ci en ait fait la demande. Elle analyse alors l’intégralité de son fonctionnement et des services proposés et vérifie que son offre respecte bien les règles imposées par la législation française.

L’AMF tient également à jour une liste noire des brokers à éviter car ils sont considérés comme dangereux ou assimilés à de l’arnaque en ligne.

 

Où trouver un broker régulé en France :

Tous les brokers ayant obtenu un agrément de la part de l’AMF le mentionnent sur leur site. Vous devez donc dans l’idéal toujours vérifier les informations légales de ces brokers ou vous rendre sur le site de l’AMF pour vérifier que tel ou tel courtier a bien son agrément.

Les brokers CFD cités sur notre site présentent tous un agrément officiel soit français, soit européen. Vous pouvez donc leur faire confiance et vous inscrire sur l’une de leurs plateformes de trading dès maintenant.

 

Comment savoir quel broker régulé choisir :

Comme vous l’aurez compris, la régulation de votre broker est le critère de choix à respecter en premier si vous souhaitez trader en toute sécurité et bénéficier d’un service de qualité et respectant les lois françaises. Mais il existe beaucoup de brokers régulés en France, ce qui rend votre choix toujours difficle.

Pour bien choisir votre broker régulé, il est donc conseillé de comparer d’autres critères dont :

  • La qualité et l’ergonomie de la ou les plateformes de trading proposées.
  • L’accessibilité sur mobile ou autres supports.
  • Le niveau des spreads et commissions pratiqués.
  • La qualité et la disponibilité de l’assistance technique et de l’assistance client.
  • L’existence d’un compte de démonstration gratuit et d’un accompagnement voire d’une formation en ligne.
  • Les outils disponibles sur la plateforme pour la gestion des risques et l’aide à la prise de décision.
  • La variété des actifs proposés.
  • Les effets de levier moyens proposés pour les types d’actifs qui vous intéressent.
  • La qualité des signaux de trading quotidiens proposés par le broker selon un indice de confiance donné.

Vous retrouverez l’ensemble de ces éléments dans notre comparatif des meilleurs brokers du marché.

 

Le meilleur rapport qualité/prix :

Comme pour tout produit ou service, les utilisateurs de plateformes de trading en Bourse en ligne cherchent logiquement le meilleur rapport qualité/prix afin de maximiser le poids de leurs gains face aux dépenses engendrées. Or, comme vous le savez sans doute déjà, les courtiers CFD en ligne ne facturent aucun frais indirect mais des frais direct qui sont fonction du volume échangé, appelés « spreads ».

On différencie alors les spreads fixes des spreads variables, parfois plus intéressants mais qui peuvent fluctuer en fonction de l’attrait d’un actif à un moment donné.


La variété des actifs boursiers :

Un autre point important dans l’analyse de la qualité d’un broker en Bourse concerne les actifs qu’il propose de trader et leur variété. Ainsi, certains courtiers ne proposent que peu de CFD sur les produits boursiers au profit des devises et des matières premières. D’autres mettent à la disposition de leurs utilisateurs une large variété d’actifs comme les actions, mais aussi les indices boursiers et même pour certains brokers dont l’offre est réellement complète comme Plus500, des obligations.

Il est important d’avoir le choix puisque tous les marchés ne présentent pas toujours une volatilité suffisamment forte pour permettre des profits intéressants sur le court terme. Opter pour un broker proposant de nombreux actifs permet donc de saisir davantage d’opportunité de stratégies gagnantes.

 

Des outils et conseils pertinents :

Enfin, les traders les moins aguerris feront également attention à la qualité des outils proposés par la plateforme du broker qu’ils choisissent, mais aussi et surtout à leur simplicité d’utilisation. On choisira donc de préférence une plateforme connue ou qui proposent un compte de démonstration gratuit, comme le courtier Plus500, permettant de tester l’ensemble des fonctionnalités et des outils avant de miser son propre argent.

 

Comment et pourquoi ont été créées les autorités de régulation ?

Comme vous le savez peut-être déjà, il existe différentes autorités de régulation des activités financières en ligne et donc des brokers de CFD. Or, selon les autorités de régulation, les règles à suivre peuvent être plus ou moins strictes. C’est la raison pour laquelle vous ne devez pas vous fier à n’importe quel agrément lorsque vous êtes à la recherche d’un courtier agréé.

Rappelons ici tout d’abord comment et pourquoi sont apparues ces autorités de régulation. Les tout premiers brokers en ligne ont fait leur apparition sur le marché à la fin des années 90 et au début des années 2000, tout d’abord sur le marché américain grâce à l’avènement d’internet et au développement des technologies de cotation en temps réel des actifs financiers et boursiers qui ont donné rapidement naissance aux premières plateformes de trading en ligne. Depuis cette époque, le trading en ligne est devenu de plus en plus populaire auprès des particuliers qui apprécient cette possibilité d’accéder aux marchés financiers qui étaient autrefois réservés aux institutions financières.

Il faudra cependant attendre l’année 2005 pour que les premières plateformes de trading arrivent en Europe et l’installation de plusieurs brokers dans des zones offshores comme Chypre ou Malte. Le choix de ces pays est, pour ces brokers, majoritairement effectué en fonction des facilités juridiques qu’ils offrent en ce qui concerne ce type d’activités financières. Mais alors que ces activités n’étaient pas réellement contrôlées à leurs débuts, on a assisté à une recrudescence des plaintes de traders concernant la fiabilité et la sécurité des services proposés, ce qui a conduit les Etats à mettre en place des autorités financières chargées de ce contrôle que l’on appelle aujourd’hui autorités de régulation des brokers. 

 

Les différentes autorités de régulations des brokers dans le monde :

Comme nous l’avons rapidement expliqué plus haut, toutes les autorités de régulation des brokers ne fonctionnent pas de la même manière et n’ont pas les mêmes règles.

Ainsi, les autorités de régulation les plus strictes et les plus pointilleuses sur le respect des règles sont notamment la FSA en Angleterre, la NFA aux Etats-Unis et le CFTC également aux Etats-Unis. La FSA est notamment connue pour imposer aux brokers une ségrégation des fonds de leurs clients particuliers qui permettent de les protéger efficacement en cas de faillite du courtier. La NFA quant à elle est connue pour sa forte limitation des effets de levier autorisés afin que les clients de plateformes de trading ne puissent pas perdre l’intégralité de leur capital à cause d’un mouvement relativement faible.

En France, l’autorité de régulation la plus compétente et la plus stricte est l’AMF qui établit des règles de plus en plus restreintes pour assurer la sécurité des traders en ligne. Mais d’autres autorités de régulation existent également comme la CySEC pour les brokers basés à Chypres et la MFSA pour les brokers basés à Malte. Ces deux autorités sont cependant moins strictes que celles citées précédemment.

Le choix du broker selon ses agréments est essentiel puisque de ces autorisations dépendent votre sécurité et la garantie de récupérer votre capital en cas de faillite du courtier. Nous vous recommandons ainsi de privilégier les brokers régulés en France, en Europe ou aux Etats-Unis qui sont les plus réglementés.

 

Comment choisir le bon courtier en fonction de son agrégation et de sa régulation ?

Nous venons de voit l’importance du choix d’un courtier régulé avant de vous lancer dans une activité de trading en ligne. Mais comment choisir ce courtier selon ses agréments ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir maintenant.

Tout d’abord, méfiez-vous des logos affichés par certains brokers en ce qui concerne leur agrément. En effet, certains brokers offshores affichent les logis de différentes autorités de régulation comme l’AMF mais sans que cela signifie réellement qu’ils sont contrôlés par ces autorités. Cependant, notons également qu’il est assez complexe de savoir si un broker est régulé en Europe lorsqu’il est basé à Chypre ou à Malte étant donné que ces pays font partie de l’Europe. De ce fait un broker régulé par les autorités de ces pays aura le droit d’obtenir un passeport européen lui permettant de proposer ses services en France et dans le reste de l’Europe sans avoir pour autant l’agrément de l’AMF ou de la FSA.

Il est en effet très important de savoir faire la différence entre le droit d’exercer et la régulation d’un broker. Les courtiers ayant la possibilité de proposer leurs services dans un pays ne sont ainsi pas automatiquement régulés par les autorités de ce pays.

A titre d’exemple, certains brokers chypriote ou maltais peuvent légalement proposer leurs services en France mais ne sont pas tenus pour autant de respecter les règles fixées par l’AMF sauf s’ils ont demandé et obtenu cette autorisation.

 

Note: 4.23 26 votes

Rejoindre un broker régulé en France :

Rejoignez dès à présent un broker de confiance qui bénéficie de l’aggrément de l’AMF ou de la Banque de France. Vous pourrez y effectuer vos investissements en toute quiétude et dans le respect de la législation.

Tradez avec un broker régulé !
80% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent