La chute se poursuit pour les places financières européennes

  •   Le 16/03/2020 à 16h11
  •   HARMANT Adeline

C’est de nouveau dans le rouge que les principales places européennes ouvrent en cette première séance de la semaine. En effet et à cause de l’expansion toujours incontrolable de l’épidémie de coronavirus et les craintes de plus en plus fondées de récession économique mondiale, les mesures mises en place par les grandes banques centrales n’ont pas suffi à rassurer le marché.

Trader le CAC 40 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
La chute se poursuit pour les places financières européennes
Droit image : Rock Cohen - Flickr

Point et explications quant aux places boursières européennes :

Ainsi, le CAC 40 a perdu 8.58% ce matin à 3 764.52 points soit un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis l’été 2013. Le FTSE 100 baisse quant à lui de 7.14% et le DAX 30 perd 7.61%. L’indice Eurostoxx 50 est en baisse de 7.61% de son côté.

Cette poursuite de la chute des marchés intervient alors que les nouveaux cas et décès liés au coronavirus sont de plus en plus nombreux dans le monde et obligent les gouvernements à réduire l’activité économique au minimum dans le but de freiner son expansion.

Notons en effet que la Chine a connu, sur les 2 premiers mois de l’année, sa contraction la plus importante en 30 ans avec un recul des ventes au détail pour la toute première fois de son histoire.

Sur le marché américain, Goldman Sachs a baissé sa prévision de croissance pour les premier et deuxième trimestres et vise une contraction de 5% du PIB pour les mois d’avril à juin.

En réaction à cette situation inédite, la FED a annoncé une baisse de taux de 100 points de base ainsi que des achats de 700 milliards de dollars de titres sur les marchés, un assouplissement des règles prudentielles dans le but de doper le crédit bancaire et une initiative concernée avec 5 autres grandes banques centrales afin de garantir la disponibilité de liquidités en dollars.

La BoJ a également annoncé des mesures de soutien à l’économie comme des achats d’actifs supplémentaires comme les fonds d’actions indiciels ou ETF.

La récession enclenchée par le coronavirus est donc bien réelle et pourrait être importante bien que brève. Ce ralentissement sera temporaire car il n’est pas lié à des problèmes et des déséquilibres profonds de l’économie mais à un choc qui a paralysé l’économie mondiale et qui ne pouvait être anticipé.

 

Les valeurs européennes les plus touchées ce matin :

Du côté des valeurs, on note que presque tous les secteurs européens sont touchés par cette aversion au risque avec notamment le secteur du transport aérien et du tourisme qui plonge de 14.63% ce matin.

En ce qui concerne les secteurs cycliques, on note une baisse de l’indice Stoxx européen du gaz de 6.53%, un recul des matières premières de l’ordre de 7.8%, une baisse du secteur de la construction de 10.61% et une baisse du secteur automobile de l’ordre de 10.64%.

Les baisses les plus impressionnantes sont celles du groupe Airbus qui perd 17.15% ce matin à l’ouverture de la bourse de Paris ainsi que Volkswagen qui chute de 11.26% et Kering qui perd 9.79%.

Ailleurs, l’opérateur de voyage TUI perd 28.09% et la compagnie aérienne britannique EasyJet recule quant à elle de 28.09%.