Retour à la baisse de la bourse française après la Fed

  •   Le 11/06/2020 à 15h46
  •   HARMANT Adeline

La place financière parisienne a enregistré une baisse de 3% avec un indice CAC 40 en-dessous des 4 900 points, dans le prolongement du repli qu’il avait débuté en début de semaine et après une hausse historique de 10.5% la semaine dernière. Il semblerait que les investisseurs aient été peu ou pas rassurés par les propos tenus par la Fed hier soir.

Trader le CAC 40 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Retour à la baisse de la bourse française après la Fed

Les propos de la Fed face à la crise du coronavirus :

La Fed se dit toujours déterminée à utiliser tous les outils à sa disposition avec notamment un renforcement de ses achats de créances hypothécaires et des taux maintenus à zéro jusqu’en 2022. Mais l’économie américaine ne parvient pas à retrouver ses niveaux de croissance d’avant et il faudra attendre 2022 pour cela.

Selon certains spécialistes, ces annonces de la Fed indiquent qu’elle anticipe un chômage important et une inflation faible sur le long terme et la nécessité d’une aide massive de la part des institutions monétaires. Rien qu’en 2020, l’économie devrait montrer une contraction de 6.5%.

 

Un nombre de chômeurs de plus en plus élevé :

On note également que les inscriptions hebdomadaires au chômage sont restées fortes au début de ce mois de juin aux USA avec 1 542 000 chômeurs de plus lors de cette semaine soit seulement 355 000 dossiers de moins que la semaine dernière. Le nombre de personnes indemnisées atteint quant à lui aujourd’hui 20 929 000 soit moins de la moitié des personnes qui ont perdu leur emploi.

Le département du travail indique également que le PPI ou l’indice des prix à la production est en hausse de 0.4% en mai aux USA et de 0.1% hors alimentation, énergie et négoce.

Bien entendu, les investisseurs craignent également une seconde vague d’infections au Covid-19 aux Etats-Unis avec une reprise à la hausse des nouveaux cas depuis quelques jours.

 

La situation actuelle des marchés :

C’est donc la bourse de New-York qui a été la première à entamer un repli en milieu de séance, puis l’Asie avec des pertes de 2.7% à Tokyo en fin de séance.

En ce qui concerne les valeurs, les titres les plus prisés la semaine dernières subissent aussi actuellement des prises de bénéfices, notamment dans les secteurs de l’automobile, de l’aérien ou des foncières immobilières.

Le groupe Sanofi a annoncé qu’il allait présenter ses opportunités de croissance et la stratégie de développement du Duxipent dans le traitement des maladies inflammatoires de type 2 au cours de 5 cessions consacrées à l’évolution de son portefeuille de R&D.

Le groupe Iliad a quant à lui annoncé avoir placé mercredi un emprunt obligataire de 650 millions d’euros sur une maturité de 6 ans avec échéance au 17 juin 2026 et un coupon annuel de 2.375%.

Enfin, Edenred a annoncé la réussite de son émission obligataire pour un montant de 600 millions d’euros avec une durée de 9 ans soit à échéance au 18 juin 2029 et un coupon de 1.375%.