Bourse de Tokyo : le Nikkei clôture en recul de 0,44 %

  •   Le 08/07/2020 à 20h05
  •   DEHOUI Lionel

Les différents marchés financiers continuent de rencontrer de sérieuses difficultés qui ne leur permettent pas de faire une percée constante. Cette réalité est parfaitement illustrée par les statistiques venant de la Bourse de Tokyo ce mardi. En effet, cette dernière a clôturé cette journée en nette baisse alors qu’à la veille, elle avait connu une séance de nette hausse. Il est clair que les espoirs d’une reprise rapide ont été moins considérés.

Trader sur le Nikkei 225 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

L’énorme baisse du Nikkei

Le facteur principal de cette situation de baisse sur le marché japonais reste la chute drastique et sans précédent des ménages. Après plusieurs séances d’affilée (trois en occurrence), l’indice vedette Nikkei a réalisé une chute de 0,44 % à 22.614,69 points. Quant à l’indice élargi Topix, il recule de 0,38 % ce mardi à 1.571,10 points. Rappelons qu’à la veille : c’est-à-dire le lundi, l’indice Nikkei prenait plus de 1,8 %. Il avait été porté par les espoirs de redressement économique.

En plus, la hausse des mesures de soutien budgétaire comme monétaire constituait également un facteur qui a profité au Nikkei le lundi. Ce fut un très bon élan entamé, mais, qui a très vite buté sur les décevantes statistiques de ce mardi. En effet, le mois de mai a livré certains chiffres non encourageants sur les ménages au Japon et plus précisément sur leurs dépenses. Les dépenses des ménages japonais ont reculé en mai.

 

Les chiffres à retenir

Ce qui frappe le plus dans cette baisse est son rythme extraordinaire. En effet, c’est pour la première fois que la chute des dépenses des ménages atteint un tel rythme depuis l’avènement de cette statistique en 2001. Au même moment, les consommateurs ont répondu aux différents appels au confinement lancés par les autorités. Le Gouvernement japonais agit ainsi dans le but de maitriser la crise sanitaire engendrée par le covid-19. Mais, que disent les chiffres exactement ?

Selon les statistiques communiquées par les autorités, les dépenses des consommateurs sont en baisse de plus de 16,2 % en rythme annuel et durant le mois mai. Par ailleurs, le consensus prévoyait une baisse de 12,2 % tandis que les dépenses des ménages avaient reculé de 11,1 au mois précédent. La situation sur le marché financier du Japon préoccupe aussi les différents animateurs des marchés asiatiques. Voici l’essentiel à retenir des valeurs de ce mardi à Tokyo.

 

Quelques valeurs de Tokyo ce mardi

Au Japon, la majeure partie des secteurs ont terminé dans le rouge à l’instar des banques (-1,17) et de la sidérurgie (-1,31). Parmi les valeurs de la Bourse de Tokyo, Fast Retailing (Uniqlo), un géant groupe japonais de l’habillement a régressé de 1,53 % à 62.360 yens. La chute est beaucoup plus importante chez les entreprises disposants de grands magasins. Par exemples : Front Retailing a perdu 3,49 à 692 yens et Takashimaya a reculé de 2,64 % à 848 yens.

En plus, le groupe Marui a enregistré une baisse de 4,63 % à 1.875 yens. En ce qui concerne le géant constructeur automobile nippon TOYOTA, il a perdu 1,3 % à 6.770 yens. Ce dernier a signalé à l’AFP qu’il a effectué l’interruption de sa production depuis le lundi dans la soirée. Une décision qui touche uniquement trois de ses sites de productions basés dans le sud-ouest du Japon. Du côté de Mazda, il y a un recul de 3,64 % à 661 yens.