Bourse de Tokyo : le Nikkei a terminé quasi stable avant la Fed

  •   Le 20/03/2021 à 11h32
  •   DEHOUI Lionel

En clôture de séance ce mercredi, la Bourse de Tokyo a fait preuve de prudence en attendant la fin de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Par conséquent, le Nikkei s’est retrouvé en quasi-stabilité. Aussi, les autres indices n’ont pas connu une grande évolution.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro

Prudence à la Bourse de Tokyo ce mercredi

Une certaine prudence est à signaler à la Bourse de Tokyo en fin de séance de ce mercredi. Par conséquent, les principaux indices inscrits sur le marché boursier tokyoïte n’ont quasiment pas connu une grande progression. Ainsi, l’indice vedette Nikkei a fini quasi stable avec une légère baisse de 0,02 % à 29.914,33 points.

Ce léger repli de l’indice intervient après six séances d’affilée, dans le vert. De son côté, l’indice élargi Topix a enregistré une modeste progression de 0,13 % à 1.984,03 points. Par ailleurs, la situation est à peu près identique à la Bourse de Hong Kong. L’indice Hang Seng lâchait 0,11 % (vers 7 h 10 GMT). Pour sa part, Shangai est resté stable tandis que Shenzhen a pris près de 1 %.

En effet, la prudence notée à la Bourse de Tokyo ce mercredi intervient en prélude à l’issue de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). À ce sujet, il faut noter que les marchés restent toujours préoccupés par une éventuelle montée des taux obligataires américains.  

De leur côté, les investisseurs manifestaient leur inquiétude liée aux craintes d’inflation occasionnées par la hausse des rendements des bons du Trésor américain.

 

Du côté des valeurs

Plusieurs valeurs se sont également illustrées à Tokyo lors de la séance de ce mercredi. C’est notamment le cas du fournisseur d’électricité Tokyo Electric Power (Tepco). Sur les marchés actions, le groupe a vu son titre baisser de 10,15 % à 354 yens. Ce repli est dû aux failles de sécurité relevées chez Tepco par l’autorité japonaise de sûreté nucléaire, la NRA.

Celle-ci a présenté mardi dernier un rapport accablant dans lequel elle a fait ressortir un grand nombre de défaillances en vue d’empêcher des intrusions sur le site de la centrale atomique de Kashiwazaki-Kariwa exploitée par Tepco. Pour rappel, ce site est installé dans le département de Niigata (centre du pays).

De son côté, le titre du constructeur automobile Honda a chuté de 1,34 % à 3.292 yens. Cette baisse intervient suite à l’annonce faite ce mercredi par l’entreprise relative à son intention d’arrêter la production dans cinq usines aux États-Unis et au Canada pendant une semaine. Cette suspension est en effet, due à de nombreux problèmes d’approvisionnement en pièces détachées.

 

À propos des devises et du pétrole

Du côté des devises, le yen perdait légèrement du terrain face au billet vert. Ce dernier s’échangeait à 109,11 yens (vers 7 h GMT) contre 109,00 yens la veille (à 21 h GMT). Aussi, la devise japonaise baissait face à la monnaie européenne. Un euro équivalait à 129,92 yens contre 129,74 yens mardi.

En revanche, l’euro était stable par rapport au dollar, à raison d’un euro pour 1,1905 dollars, contre 1,1903 dollars la veille (à 21 h GMT).

En outre, sur le marché pétrolier, on enregistre une légère hausse. Ainsi, le cours du baril américain de WTI prenait 0,6 % à 65,19 dollars (vers 7 h GMT). Quant à celui du baril de Brent de la mer du Nord, il progressait de 0,51 % à 68,74 dollars.