Bourse de Tokyo : l’annonce de la BoJ a fait chuter le Nikkei

  •   Le 20/03/2021 à 11h44
  •   DEHOUI Lionel

La Bourse de Tokyo a fini la séance de ce vendredi dans une ambiance particulière. Elle termine la séance en ordre dispersé avec un fort recul de l’indice Nikkei. Ce dernier a été nettement influencé par les récentes annonces de la BoJ et le déclin enregistré la veille à Wall Street.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro

La Bourse de Tokyo clôture la semaine en ordre dispersé

En fin de séance de ce vendredi, les indices inscrits à la Bourse de Tokyo ont affiché des performances diversifiées. Dans ce sillage, l’indice vedette Nikkei a perdu 1,41 % à 29.792,05 points. Il a été pénalisé par les annonces faites par la Banque du Japon (BoJ) relative aux ajustements prévus dans le cadre des rachats d’actions.

En effet, la BoJ souhaite réagencer sa politique de rachats d’actifs afin de rendre celle-ci plus efficace et durable. Ainsi, l’institution a procédé ce vendredi à la révision de ses conditions d’achats de fonds indexés sur les indices boursiers (ETF). Par ailleurs, les ajustements adoptés par la banque vont profiter à l’indice élargi Topix au détriment du Nikkei.

En fait, la BoJ a pris la décision de porter désormais son intérêt sur des ETF indexés sur le Topix. En outre, la mauvaise performance de l’indice vedette de Tokyo est également due à la débâcle enregistrée la veille à la Bourse de New York. Ce déclin observé à Wall Street, est particulièrement marqué par la chute du Nasdaq qui a lâché 3 % en raison d’une nouvelle poussée des taux obligataires américains.

Aussi, le dérapage à Wall Street a fortement impacté l’indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong. Celui-ci a enregistré un repli d’environ 1,9 % (vers 7 h GMT). En fin de séance, Shanghai et Shenzhen ont perdu respectivement 1,69 % et 1,9 %.

 

Performances à signaler au niveau des valeurs

Parmi les valeurs qui se sont illustrées cette fin de semaine à la Bourse de Tokyo, on retrouve le titre SoftBank Group. Ce dernier a enregistré une baisse de 2,45 % à 9.969 yens. En effet, les annonces de la BoJ et la chute du Nasdaq jeudi à Wall Street constituent les principaux facteurs qui ont pénalisé le géant japonais des investissements dans les nouvelles technologies.

De son côté, le titre du géant nippon du prêt-à-porter Fast Retailing a également connu une chute. Il a lâché 6,09 % à 91.020 yens. Considéré comme un poids lourd du Nikkei, il sera aussi lourdement pénalisé par le choix de la BoJ de concentrer ses rachats d’ETF indexés sur le Topix.

 

À propos des devises et du pétrole

En ce qui concerne les devises, la monnaie japonaise s’appréciait légèrement face au dollar qui s’échangeait pour 108,80 yens (vers 7 h 25 GMT). Or, la veille (à 21 h GMT), il équivalait à 108,89 yens.

En revanche, le yen maintenait une stabilité par rapport à l’euro. Comme le jeudi, la monnaie européenne valait 129,75 yens. Par ailleurs, elle montait à 1,1925 dollars, contre 1,1915 dollars la veille.

Sur le marché pétrolier, après avoir enregistré une chute d’environ 7 % jeudi, les cours du pétrole avaient retrouvé une stabilité ce vendredi. Ainsi, le prix du baril de brut américain WTI reprenait 0,17 % à 60,10 dollars (après 7 h 15 GMT). Quant au coût du baril de Brent de la mer du Nord, il regagnait 0,3 % à 63,47 dollars.