La Bourse de Tokyo démarre la semaine sur une note négative

  •   Le 31/03/2020 à 00h46
  •   DEHOUI Lionel

Sachez que ce matin, alors que l’Italie et la France se réveillent pour vérifier les différents lits de personnes infectées par le Covid-19, la Bourse de Tokyo a clôturé en baisse ce lundi. D’un autre côté, les inquiétudes par rapport à l’évolution de la pandémie menacent même si la Bourse de Tokyo a pu limiter ses pertes en fin de séance au fur et à mesure que le yen se dévalorise en faveur du dollar. Le marché financier a enregistré la baisse de l’indice vedette Nikkei évalué à 1,57%, soit à 19.084,97 points tandis qu’en début de séance il perdait plus de 4%. En ce qui concerne l’indice élargi Topix, il a nettement reculé de 1,67% à 1.435,54 points. Sur ce point, interrogé par l’AFP, l’un des courtiers de Okasan Securities (connu sous le nom de Shinichi Yamamoto) faisait une déclaration assez intéressante suite à de bonnes analyses.

Trader sur le Nikkei 225 !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Le contenu de sa déclaration

Le courtier de Okasan Securities affirme en effet que « l’ambiance du marché est restée morose sur la séance, en raison d’un yen fort, des prises de bénéfices ». Selon ses analyses, la baisse a également été tirée par la fin des paiements de dividende sur l’ensemble de l’exerce fiscal 2019/2020 et qui s’achève mardi. La conséquence directe est la séparation de certains actionnaires des titres immédiatement après avoir pris leur dû. Ce qui est inquiétant.

Par ailleurs, du côté des investisseurs, ceux-ci redoutaient l’éventualité d’un confinement qui sera drastique à Tokyo alors qu’on note la recrudescence des malades de Covid-19 au sein de la capitale ces jours-ci. De même, la première puissance économique que représentent les États-Unis est aussi touchée par la crise au plan économique. Selon son Président Trump le dimanche dernier, les États-Unis devraient enregistrer le pic de mortalité probablement dans deux semaines. Les cas seront multiples.

Remarque : Selon le Conseiller spécialiste des maladies infectieuses du gouvernement américain, Anthony Fauci, le nombre de morts causée par le Covid-19 pourrait atteindre 100 000 à 200 000 sur l’ensemble du pays.

 

Les devises

Il sonnait encore 06H00 GMT quand le dollar valait 107,75 yens (107,94 yens le vendredi à 21H00 GMT). Or qu’en début de semaine, le billet vert était tombé plus bas. Face à l’euro, le yen s’échangeait à 119,61 yens contre 120,26 yens le vendredi. Or l’euro correspondait à 1,1100 dollars quand il sonnait 06H00 GMT tandis que le vendredi il valait 1,1141 dollars à 21H00 GMT. Les cours du pétrole ont quant à eux diminué.

Ce lundi matin en Asie, le baril de Brent de la mer du Nord chutait 6,62% à 23,28 dollars tandis que le baril du brut américain perdait 4,74% à 20,49 dollars. Il faut quand même rappeler que les cours du pétrole avaient déjà perdu environ 5% le vendredi. Il faudrait mieux se tourner vers les autres valeurs du marché financier comme celles des activités sur le Nikkei qui ont clôturé complètement dans le rouge.

Exemple : Le groupe japonais SONY a vu son titre reculé de 3,79% à 6,434 yens et il a souligné que la pandémie pourrait retarder la publication de ses résultats annuels initialement prévue pour le 30 avril.