Bourse de Paris, stable après le net recul de la semaine écoulée

  •   Le 04/08/2020 à 11h06
  •   DEHOUI Lionel

Une nouvelle semaine vient de commencer et la Bourse de Paris semble stagner. Ce lundi 3 août incarnait une évolution presque à l’équilibre. En effet, la Bourse de Paris avait du mal à rebondir après sa performance de la semaine dernière qui est assez loin d’être bonne. Elle était carrément mauvaise et marquée par de nombreux résultats d’entreprises. L’évolution des différents indicateurs de son environnement d’affaires le prouve assez bien.

--- Publicité ---
Trader le CAC 40 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Bourse de Paris, stable après le net recul de la semaine écoulée

L’indice du marché parisien

Il était 9 h 50 hier quand le CAC 40 prenait 4,18 points à 4.797,06 points. Sachez qu’au cours de la semaine écoulée, ce même indice finissait en recul de 1,43 % et signait ainsi une chute de 3,49 % sur l’ensemble de la semaine. Il est donc clair que le CAC 40 est sorti fragiliser de la principale semaine de publications des résultats par les entreprises. Ces différents résultats illustrent une réalité indiscutable.

En effet, les résultats communiqués par les entreprises montrent l’ampleur des effets de la pandémie et des mesures de confinements sur leurs activités et l’économie mondiale. Au fait, l’attitude des investisseurs laisse voir qu’ils attendent les baromètres d’activité économique qualifiés de PMI. Lesquels informent sur l’état financier dans l’industrie et les services. Mais ils attendent plus particulièrement ceux de l’activité manufacturière des principaux pays européens.

 

Les facteurs positifs et ceux d’inquiétudes

Il faut préciser que l’analyste de Swissquote Bank ne s’est pas arrêté sur l’état de l’Europe. Il avait aussi souligné que d’autres chiffres similaires sont attendus du côté des États-Unis. Par ailleurs, la première bonne nouvelle venait de Pékin qui faisait savoir que son activité manufacturière a connu un rebond net en juillet. Elle a même atteint un niveau largement au-dessus des prévisions données par les analystes.

Cette situation est illustrée par un indice indépendant rendu public en ce premier jour de la semaine. Cet indice est venu confirmer celui communiqué par les autorités chinoises depuis le vendredi dernier. En revanche, il existe un facteur qui continue d’inquiéter les investisseurs. Il s’agit du rythme de la pandémie avec plus de 685.000 décès à travers le monde entier. Un rythme qui continue d’accélérer comme le témoigne ce colossal chiffre de cas supplémentaires enregistrés en moins de quatre jours.

 

L’influence des facteurs sur les valeurs de la Bourse

D’un autre côté, il y a les tensions sino-américaines qui continuent de faire l’actualité et qui ont impacté les valeurs de ce lundi. Par exemple, le président américain Trump a menacé de bannir l’application chinoise TikTok des États-Unis. Une application très populaire que Microsoft envisageait racheter (d’ici la fin de l’été). Ces différents facteurs se ressentent sur les valeurs de ce lundi. Une perte de 2,17 % (à 12,70 euros) est à noter chez Société Générale.

Rappelons que cette dernière a publié des résultats du T2 en perte de plus d’un milliard d’euros. Finalement, la banque a réalisé une chute de 20 % au niveau de sa valeur en Bourse depuis le 21 juillet. Aussi, les investisseurs ont sévèrement sanctionné les résultats de CNP Assurances qui se retrouve en recul de 3,63 % à 9,82 euros. Par contre, BNP Paribas se réjouit de ses bons résultats dévoiler le vendredi dernier et grimpe légèrement de 0,97 % à 34,45 euros.