Bourse de Paris : légère croissance malgré les tensions sino-américaines

  •   Le 25/05/2020 à 21h25
  •   DEHOUI Lionel

Alors que le marché financier mondial fait de plus en plus face aux tensions sino-américaines, la Bourse de Paris avance légèrement ce lundi. Sa hausse est de +0,27 % dans ce contexte tendu. Or, les économistes prévoyaient un apaisement au cours de la séance en raison de l’absence des marchés d’actions britanniques et américains. Très rapidement (09H35), l’indice vedette parisien CAC 40 progressait de 11,92 points et se retrouvait à 4.456,48 points. Information : Le vendredi dernier, l’indice CAC 40 finissait à l’équilibre en affichant un chiffre stable de -0,02 %.

Trader le CAC 40 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Bourse de Paris : légère croissance malgré les tensions sino-américaines

Les analyses de Vincent B. et de Christopher D

La progression de ce lundi a fait réagir certains analystes comme Vincent Boy (IG France). Ce dernier estime que les tensions qui perdurent entre la Chine et les États-Unis prennent de l’ampleur avec un fond de conflit sur le plan commercial. Ces tensions sont également nourries par la nouvelle loi sécuritaire que la Chine compte instaurer à Hong Kong. Vincent Boy est suivi par Christopher Dembik qui a aussi donné son analyse de la situation.

Christopher est le responsable de la recherche économique à Saxo Banque et il pense qu’on devrait assister à la limitation des volumes aujourd’hui. Il base son analyse sur l’absence des investisseurs de la Grande Bretagne et ceux des États-Unis en raison d’un jour férié. Par ailleurs, le projet de loi sécuritaire visant à refuser la subversion, la sécession, la trahison et la sédition a fortement été protesté. Ils étaient plusieurs milliers à manifester à Hong Kong.

 

Du nouveau entre Chine et États-Unis

La Maison Blanche menace de sanctionner Pékin sur le plan commercial en cas d’application des dispositions de la loi sécuritaire qui a été protestée le dimanche. Ce même jour, Pékin a appelé sa mise en vigueur automatique et sans délai. Trump pointe toujours la Chine comme étant à la base de la pandémie du Covid-19. En guise de réponse, la Chine s’était déclarée prête pour élucider l’origine de la maladie à travers une coopération internationale.

Le ministre chinois des Affaires étrangères avertissait par rapport à l’avènement d’une nouvelle guerre froide si les tensions sino-américaines perdurent. Pékin se montre actuellement favorable à la mise en œuvre de ses promesses concernant l’accord commercial (phase 1). C’est ainsi que l’analyste Ipek Ozkardeskaya voit la situation depuis Swissquote Bank. Il ajoute que la phase qui va suivre dans les tractations entre Américains et chinois sera impactée par les nouvelles tensions enregistrées au plan politique.

 

Les valeurs de Paris

À Paris, Lagardère fait une montée de 7,67 % à 12,07 euros avec la société de Bernard Arnault qui détiendra près d’un quart de son capital. Ce qui arrivera après la croissance de capital et d’achats de titres.

Alors que le dirigeant de la société Lagardère fait actuellement face aux attaques du fonds activiste, il reçoit donc ce soutien assez important. À côté, Korian grimpait de 0,78 % à 31,04 euros. Au même moment, ses employés sont invités à faire une grève le lundi sous les appels des syndicats comme FO, CGT et SUD. Ils réclament ainsi que les primes soient payées. Aussi, ils veulent que leurs salaires soient revalorisés. La Compagnie des Alpes, le groupe Accor sans oublier Pierre & Vacances ont tous respectivement avancé de 0,52 % (15,40 euros), de 3,71 % (22,11 euros), et de 2,65 % (17,40 euros).