Les principales places financières chinoises

La bourse chinoise attire de plus en plus d’investisseurs au regard du succès des entreprises qui y sont cotées depuis quelques années. Aussi est-il intéressant de bien connaitre les principales places financières de ce pays que nous allons vous présenter ici un peu plus en détails avec des informations sur leur fonctionnement et les valeurs qui y sont cotées. Nous allons en effet nous attarder sur les bourses de Shanghai, Shenzhen et Hong-Kong.  

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

La bourse de Shanghai et son fonctionnement :

Commençons notre tour d’horizon des places financières chinoises avec la bourse de Shanghai qui compte aujourd’hui parmi les principaux marchés financiers de ce pays. Cette bourse devenue incontournable, a vu le jour en 1891 avant d’être fermée en 1949 au moment de l’instauration de la République populaire de Chine. Il faudra alors attendre l’année 1990 pour que cette bourse soit finalement rouverte. La Bourse de Shanghai est également connue sous le nom de Shanghai Stock Exchange ou sous l’acronyme SSE. Aujourd’hui, il s’agit d’une des places financières les plus importantes de Chine avec ses deux concurrentes, Hong-Kong et Shenzhen.

La bourse de Shanghai est aussi surtout une organisation à but non-lucratif qui est régie par la Commission de Régulation des marchés boursiers de Chine ou CRSC. Il est donc possible d’investir sur le marché chinois par le biais de celle-ci. En effet et en ce qui concerne les actifs qui sont échangés sur la Bourse de Shanghai, on retrouve bien entendu des actions mais aussi des fonds et des obligations. Ces actifs doivent cependant respecter certains critères dont le fait d’être émis par une entreprise en activité et qui réalise des bénéfices depuis au moins trois années pour pouvoir entrer sur ce marché boursier. La Bourse de Shanghai réunit deux types de sociétés cotées avec deux classes d’actions qui y sont échangées en particulier. Il s’agit en effet des actions ordinaires et des actions de préférence. Les premières soit les actions ordinaires ou actions de catégorie A sont des titres cotés en yuans et qui, pour être soumises à un investissement étranger, doivent passer par un programme spécifique appelé QFIL. Les secondes, soit les actions de préférence ou actions de catégorie B, sont quant à elles cotées en dollars américains et sont donc ouvertes aux investissements étrangers. Ce sont ces actions que vous pourrez trader en direct.

Si beaucoup d’investisseurs continuent de confondre la Bourse de Shanghai avec la bourse de Hong-Kong, il convient de noter que ces deux places financières présentent des différences majeures. C’est en effet la bourse de Hong-Kong que nous vous présenterons plus bas qui est actuellement la bourse de titres la plus importante du pays et sur laquelle on négocie des actions H qui sont émises par des entreprises chinoises directement cotées sur cette bourse et qui sont libellées en dollars de Hong-Kong. Ces valeurs étaient autrefois réservées aux seuls investisseurs étrangers mais sont désormais également accessibles aux résidents. En ce qui concerne la bourse de Shanghai, la plus grande partie de sa capitalisation boursière est composée de sociétés qui étaient autrefois sous le contrôle de l’Etat comme les banques commerciales les plus importantes du pays ou encore les grandes compagnies d’assurance. C’est vers 2001 que la plupart de ces titres ont commencé à être cotés.

Enfin et en ce qui concerne l’histoire de la Bourse de Shanghai, on retiendra notamment que celle-ci a subi des effets importants de la crise financière mondiale de 2008 avec une perte qui équivalait alors à près de deux tiers de sa valeur soit 1 820.8 points ou 3 000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

 

La Bourse de Shenzhen et son fonctionnement :

Une autre place financière majeure de Chine est la bourse de Shanzhen. Moins connue que la Bourse de Shanghai, elle est cependant l’une des trois bourses de cette République populaire de Chine et est également connue sous le nom de Shenzhen Stock Exchange ou SZSE. Cette place boursière est basée dans la ville du même nom et existe depuis 1990 puisqu’elle a été créée au moment de la réouverture de la bourse de Shanghai.

En ce qui concerne les échanges réalisés sur la bourse de Shenzhen, on retiendra quelques faits intéressants comme le fait que cette bourse et celle de Shanghai listent à elles deux plus de 1 200 sociétés et que leur capitalisation boursière combinée atteint 500 milliards de dollars soit plus de 30% du Pib du pays. Ainsi, ces deux places financières peuvent aujourd’hui parfaitement rivaliser avec la grande bourse de Hong-Kong. Les deux bourses créent aussi ensemble la deuxième plus grande place financière asiatique juste après la bourse de Tokyo.

Toujours parmi les éléments importants en ce qui concerne la bourse de Shenzhen, on retiendra qu’une plateforme existe depuis quelques années entre celle-ci et Hong-Kong. En effet, c’est en 2016 que cette plateforme a été mise en place dans le but de créer un dispositif permettant aux investisseurs étrangers d’accéder de manière directe à des actions chinoises libellées en yuans tout en permettant aux investisseurs chinois d’accéder aux marchés de Hong-Kong.

Pour ce qui est des entreprises qui sont spécifiquement cotées sur la place financière de Shenzhen, il est à noter que certaines restrictions existent. En effet et sur cette bourse, seules peuvent être cotées les entreprises dont la capitalisation atteint plus de 6 milliards de yuans car ce sont les seules autorisées par l’Etat chinois à ouvrir leur capital aux investisseurs étrangers.

 

La Bourse de Hong-Kong et son fonctionnement :

Terminons notre tour d’horizon des principales places financières chinoises avec une rapide présentation de la bourse de Hong-Kong. Celle-ci est également connue sous le nom de Hong Kong Stock Exchange ou son abrégé SEHK ou HKSE. Il s’agit, comme son nom l’indique, de la place financière de Hong Kong.

A l’heure actuelle, la bourse de Hong Kong présente une capitalisation boursière totale de plus de 23 000 dollars hongkongais soit l’équivalent de plus de 2 990 milliards de dollars américains ce qui en fait la septième plus grande place financière dans le monde.

Le fonctionnement de la bourse de Hong Kong diffère beaucoup de celui des autres places financières chinoises à savoir les bourses de Shanghai et Shenzhen en ce qui concerne les actionnaires autorisés. En effet, pour détenir plus de 5% de cette bourse de Hong Kong, il faut impérativement obtenir une autorisation du gouvernement hongkongais. Rappelons également que ce gouvernement était, jusqu’en date du 11 septembre 2007, le plus important actionnaire de cette place financière puisqu’il détenait plus de 5.88% de la capitalisation de celle-ci. Il était suivi de JPMorgan Chase avec 5.54% du capital, de Citibank avec 4.13%, de Horizontal Asset avec 2.30% et d’autres investisseurs majeurs.

Suite à la crise des subprimes qui a eu lieu en octobre 2007, l’indice Hang Seng a perdu de nombreux points et a chuté de plus de 60% en un an avec une contraction du chiffre d’affaires du marché qui a fait baisser le prix de cette société.

Un autre fait intéressant à noter au sujet de la bourse de Hong Kong est que les investisseurs chinois qui souhaitent y investir doivent au préalable détenir un portefeuille de plus de 500 000 yuans.

 

Les différents indices chinois et sur quel indice investir en priorité :

Comme nous venons de le voir, la Chine est un marché complexe qui possède plusieurs places financières majeures dont les deux principales sont celle de Shanghai et de Shenzhen. Mais ce marché compte aussi bien entendu ses indices boursiers de référence.

On trouve ainsi l’indice Shanghai Shenzhen 300 qui concerne ces deux places financières et qui réunit les 300 premières entreprises cotées sur le marché chinois. Mais les indices que privilégient les investisseurs sont surtout l’indice Shanghai Composite ou SSE Composite ou le Shenzhen Composite ou SHSE Composite.

Cependant et comme nous l’avons vu plus haut, les actions A qui étaient autrefois réservées aux seuls chinois et les actions B qui sont délaissés par les investisseurs sont encore très contrôlées par l’Etat. De ce fait, les investisseurs étrangers préfèrent généralement investir sur la bourse de Hong-Kong qui compte d’ailleurs une grande partie des actions B issues des leaders de chaque secteur d’activité. Or, l’indice principal de la bourse de Hong Kong est le Hang Seng China Enterprises Index qui est un indice composé uniquement de sociétés chinoises cotées à Hong Kong et connues sous le nom de H-Shares.

Il existe toutefois également un indice plus global de la bourse chinoise, le MSCI China Index, qui réunit la plupart des entreprises chinoises cotées sur les bourses de Shanghai, Shenzhen et Hong Kong ainsi que les sociétés chinoises cotées dans les marchés étrangers dont Singapour ou les Etats-Unis.

On peut donc se demander sur quel indice chinois il est préférable d’investir. Généralement, les investisseurs étrangers privilégient la bourse de Hong Kong étant donné que les autorités chinoises contrôlent davantage les investissements réalisés. L’indice boursier Hang Seng China Enterprise est de ce fait le moins volatile des indices boursiers chinois avec une perte maximale de 50% depuis son plus haut atteint en 2007 contre 65% de baisse pour le Shanghai Composite. C’est la raison pour laquelle cet indice boursier est souvent très populaire auprès des traders. Toutefois et si vous cherchez à mettre en place une stratégie basée sur une plus grande volatilité, vous devrez privilégier l’indice Shanghai Composite qui présente sans aucun doute une volatilité plus forte que les autres. Ainsi et cet indice peut enregistrer à la fois des baisses et des rebonds haussiers plus forts que les autres indices du pays et sera donc réservé aux traders les plus expérimentés. Enfin, les investisseurs les plus indécis pourront toujours se tourner vers l’indice MSCI China qui réunit, rappelons-le, les entreprises cotées à la fois sur le marché boursier de Shanghai et celui de Hong Kong ainsi que sur les marchés de Shenzhen, de Singapour et parfois New-York.

Bien entendu, rien ne vous oblige à investir sur ces indices boursiers de manière directe et vous pouvez également choisir de trader sur les grandes places financières chinoises par le biais des contrats CFD et en prenant position directement sur les actions en Bourse majeures de ce pays.

Questions fréquemment posées

Quelle est la plus grande bourse chinoise actuellement ?

Si les trois places financières que nous venons de vous présenter jouent toutes un rôle majeur dans l’économie chinoise, c’est la bourse de Hong Kong qui représente actuellement la plus grande bourse du pays. Cette place négocie en effet les actions H qui sont émises par des sociétés chinoises mais qui sont directement cotées à Hong King et qui sont libellées en dollars hongkongais depuis de nombreuses années. On note cependant que les capitalisations cumulées des bourses de Shanghai et Shenzhen dépassent celle de Hong Kong.

Où et comment investir sur les bourses chinoises ?

Si vous faites partie des investisseurs qui souhaitent investir sur les bourses chinoises, vous avez plusieurs possibilités de le faire. En effet, vous pouvez acheter des titres chinois en passant par certains produits de placement spécifiques et internationaux, mais vous pouvez aussi désormais utiliser le trading en ligne pour atteindre cet objectif par le biais des CFD ou contrats sur la différence. Ces contrats vous permettent en effet de spéculer à la fois sur les indices chinois et sur les actions de ce marché, à la hausse comme à la baisse.

Quels sont les avantages de la Bourse chinoise ?

Il existe bien entendu de nombreux avantages mis en avant par les traders sur la bourse chinoise. En effet, on sait tout d’abord que nombre d’entreprises chinoises connaissent, depuis quelques années, un taux de croissance important et ont donc un profil financier d'apparence solide. Le seul inconvénient à trader sur cette place financière concerne le manque d’information au sujet de certaines de ces entreprises.

eToro est une plateforme à multi-actifs offrant à la fois des investissements en actions et en crypto-actifs, ainsi que le trading d'actifs sous forme de CFD.

Veuillez noter que les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide de fonds en raison de leur effet de levier. 75% des comptes de traders particuliers perdent des fonds lorsqu'ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous comprenez bien comment les CFD fonctionnent et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Le contenu en question est fourni uniquement à titre informatif et ne doit pas être considéré comme des conseils de placement. Les performances passées ne garantissent pas les résultats futurs. L'historique de trading remonte à moins de 5 ans et risque de ne pas être suffisant pour servir de base à une décision d'investissement.

Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement dans un laps de temps très court et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. Autre que par l'intermédiaire de CFD, le trading de crypto-actifs n'est pas réglementé par aucun cadre réglementaire de l'UE et n'est donc supervisé.

eToro USA LLC n'offre pas de CFD et ne fait aucune déclaration et n'assume aucune responsabilité quant à l'exactitude ou l'exhaustivité du contenu de cette publication, qui a été préparée par notre partenaire en utilisant des informations non-spécifiques à une entité disponibles publiquement sur eToro.