Suspension de la production des 737 Max pour Boeing

  •   Le 17/12/2019 à 12h39
  •   HARMANT Adeline

En début de semaine soit en fin de journée d’hier, le groupe américain Boeing a annoncé s’être résolu à suspendre la production de son avion 737 Max dès le mois de janvier 2020 à cause de la non obtention de l’aval des autorités aériennes pour lui permettre de revoler à la suite des deux accidents ayant fait 346 morts en quelques mois à peine. Explications et informations à propos de cette actualité pensante pour le groupe.

Tradez l’action Boeing !
62% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Suspension de la production des 737 Max pour Boeing
Droit image : Steve Lynes - Flickr

Une évaluation continue et pas de date de remise en service :

Dans le communiqué paru ce matin, Boeing explique avoir évalué de manière continue ses plans de production dans le cas d’une immobilisation prolongée de cet appareil qui est interdit de vol depuis le mois de mars sans aucune date de remise en service évoquée pour le moment. Ainsi, le groupe indique sans ce communiqué : « A la suite de cette évaluation continue, nous avons décidé de donner la priorité à la livraison des avions stockés et de suspendre temporairement la production du programme 737 à partir du mois prochain. »

Le groupe n’a par ailleurs pas expliqué combien de temps pourrait encore durer cette suspension de la production mais a précisé par ailleurs que l’impact financier de celle-ci serait dévoilé lors de la publication de ses résultats annuels attendue à la fin du mois de janvier. Il ajoute que cette situation ne laisse pas envisager de suppression d’emploi pour le moment bien que cette décision ait de grandes chances de perturber la réorganisation de ses effectifs et devra ainsi affecter directement ses sous-traitants. Rappelons en effet que la production du 737 Max à Renton, près de Seattle aux Etats-Unis permet de faire travailler plus de 12 000 personnes.

Le groupe précise ainsi qu’une partie de ses salariés va continuer à travailler sur le 737 et d’autres seront redéployés dans d’autres sites situés dans la même région. De son côté, le IAM ou Syndicat des Machinistes et Ouvriers de l’Aérospatial n’a reçu aucun détail concernant ces transferts.

 

Une décision prise en toute conscience par le groupe :

Boeing a également commenté cette annonce ce matin en expliquant : « Nous pensons que cette décision perturbe le moins le maintien du système de production à long terme et la santé de la chaîne d'approvisionnement. »

La décision de stopper cette production a été prise lundi lors du conseil d’administration du groupe et se base sur plusieurs facteurs dont l’incertitude en ce qui concerne la date de remise en service de l’avion et les approbations quant à la formation des pilotes dans le monde. Il a ainsi précisé : « Nous continuerons d'évaluer nos progrès en vue de la remise en service (du MAX) et de prendre des décisions quant à la reprise de la production et des livraisons en conséquence. »

Boeing précisé également que la remise en service du 737 Max en toute sécurité reste sa priorité absolue.