Trafic aérien : Boeing prévoit 2 à 3 ans pour un retour à la normale à cause du coronavirus

  •   Le 29/04/2020 à 14h47
  •   DEHOUI Lionel

Depuis un bon moment, les voyages sont interdits dans les pays les plus enclins à la propagation du coronavirus. Tous les secteurs en souffrent, mais les animateurs du domaine de l’aviation restent l’un des plus touchés. Il suffit de faire un tour chez le géant Boeing pour avoir les preuves palpables. En effet, ce dernier peint les perspectives du secteur aérien en noir qui connait actuellement une brusque baisse de son trafic. Il est évident pour tous les analystes que la seule cause de cette situation reste le coronavirus. Ce dernier a forcé l’atterrissage du trafic mondial dans le rouge depuis son avènement en décembre. Une situation très difficile qui prendra assez de temps avant de revenir à la normale. Le patron de Boeing David Calhoun parle de plusieurs années (deux à trois) pour retrouver le niveau du trafic avant la crise sanitaire.

--- Publicité ---
Tradez l’action Boeing !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Trafic aérien : Boeing prévoit 2 à 3 ans pour un retour à la normale à cause du coronavirus
Droit image : Greg Goebel - Flickr

Restauration des dividendes et des dettes à l’horizon

Ce lundi, le patron a affirmé que la restauration des dividendes du groupe prendra du temps. Il affirme au cours de leur réunion annuelle que cette restauration se fera au bout de 3 à 5 ans. Ce qui témoigne clairement de l’impact de la crise sanitaire sur le groupe et complète la liste de ses difficultés. Il s’agissait entre autres des déboires du groupe sur son 737 MAX. La situation de Boeing est inédite actuellement.

Pour David Calhoun, le bilan est très sombre dans le secteur aérien et surtout pour Boeing. Mais la priorité du groupe reste le maintien de sa chaîne d’approvisionnement ainsi que le remboursement de ses dettes. Dans ses propos, il reste réaliste et prévient que le Boeing devra emprunter des sommes importantes tout au long des 6 mois à venir. Cependant, il faut avoir un aperçu de la situation du groupe qui suscite cette déclaration.

 

La situation de Boeing

En effet, Boeing faisait déjà face aux difficultés dues à la situation de son MAX 737 n’effectuant plus de vols depuis 1 an. Au fait, il a eu 2 accidents faisant 346 morts. Boeing craint des pertes supplémentaires de l’ordre de plusieurs milliards en raison des conséquences de la pandémie. Car cette dernière est venue mettre ses activités aux arrêts. Mais pour obtenir des mesures en guise de soutien, il devra discuter avec le Trésor des États-Unis.

De plus, le géant du trafic aérien avait déjà bénéficié d’un montant énorme pour le compte d’un plan de sauvetage gigantesque. Le montant est estimé à plus de 17 milliards et le plan approuvé à la fin du mois passé. Le but de cet impressionnant plan est de limiter les rachats d’actions ainsi que les dividendes en faveur de certaines entreprises. Il s’agit de celles qui ont reçu l’apport du gouvernement américain.

 

Son titre perd 60 %

Boeing doit tout faire pour communiquer ses résultats trimestriels dans la journée de ce 29 avril. Il faut retenir en attendant que le groupe a connu une chute de 60 % sur son titre au niveau de la Bourse de New York. Il perd ainsi plus de 110 milliards de dollars.