BMW table sur des résultats en hausse pour 2021

  •   Le 22/03/2021 à 08h21
  •   DEHOUI Lionel

Mars est le mois de toutes les annonces chez BMW. En début de mois, le groupe a dévoilé son projet de conception de voitures électriques avec de l’électricité verte régionale. Il a publié des chiffres sur son T4 avant d’affirmer son retour à une bonne rentabilité en 2021. Il table sur une hausse de ses résultats cette année.

--- Annonce ---
Trader l'action BMW !
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
BMW table sur des résultats en hausse pour 2021
Droit image : Ana_Cotta - Flickr

BMW très ambitieux pour 2021

L’atteinte d’une hausse significative du bénéfice avant impôt au titre de l’exercice 2021 est l’actualité phare du constructeur automobile bavarois BMW. Celui-ci prévoit une forte amélioration de sa performance au niveau de ses différentes divisions.

Il espère ainsi que ses livraisons connaîtront une solide croissance comparativement à l’exercice 2020 de son compartiment automobile. Celui-ci devrait enregistrer une marge d’exploitation comprise entre 6 % et 8 %.

Près de 90 % des segments de marchés seront envahis par des modèles totalement électriques à l’horizon 2023. Aussi, son modèle tant attendu, le BMW i4 sera officiellement lancé trois mois plus tôt que prévu.

Mais à court terme : c’est-à-dire en 2021, le constructeur allemand reste très ambitieux. Un exercice qu’il a d’ailleurs entamé avec une meilleure dynamique. Ce qui l’amène à faire preuve d’optimisme et d’envisager un retour à son niveau d’avant crise sanitaire. Il compte aller encore plus loin.

 

BMW renoue avec la rentabilité

Après avoir subi une importante baisse de ses ventes en raison de la pandémie, BMW a renoué avec la rentabilité en 2021. Le géant constructeur allemand compte mettre cinq modèles de voitures entièrement électriques sur le marché dans les mois à venir. Après être témoin de la fermeture de certains de ses sites de production, le groupe s’efforce pour s’adapter aux exigences actuelles du secteur.

À l’instar de ses concurrents, BMW devra se conformer au durcissement des règles définissant les émissions de CO2, que ce soit en Europe comme en Chine.

 

Un redressement rapide de ses ventes

Le constructeur automobile s’attendait auparavant à une année 2020 désastreuse. Il a pourtant connu un redressement plus rapide que prévu en raison de la reprise du marché observée dans la deuxième partie de l’année écoulée. Le marché chinois a fortement œuvré pour ce redressement. BMW a fait usage de la force nécessaire pour vite surmonter les semaines de fermeture de ses usines.

Ainsi, il a débuté l’année 2021 avec des vents favorables et des espoirs revitalisés. Le niveau des ventes annuelles du groupe allemand sur le marché chinois n’est qu’une preuve de cette belle forme. Par ailleurs, les ventes annuelles de BMW s’affichent nettement en hausse de 7,4 % en 2020, comparativement à son niveau de 2019. Ce qui vient compenser une bonne partie des chutes affichées dans d’autres régions du monde.

Il faut souligner que le groupe avait connu des résultats trimestriels rentables tout au long de 2020, à l’exception de son deuxième trimestre.

 

Quelques chiffres de BMW

Dans sa dynamique de croissance rentable entamée après la période de confinement, BMW a vu son bénéfice augmenter au quatrième trimestre 2020. Sur cette période, ses ventes ont progressé de 3,2 % à 686 277 unités. Son résultat avant impôt s’affiche à près de 2,3 milliards d’euros sur ce T4, soit une croissance de 10 %.

Aussi, l’entreprise compte verser un dividende de 1,90 euro par action à ses actionnaires ordinaires. Néanmoins, ceux qui détiennent des titres préférentiels auront un versement de 1,92 euro comme dividende.

Quant au bénéfice annuel avant impôt du groupe bavarois en 2020, il est en baisse de 27 % à 5,2 milliards d’euros par rapport à 2019.