Investissement important de BMW dans une coentreprise chinoise

  •   Le 29/11/2019 à 09h44
  •   HARMANT Adeline

Le groupe allemand BMW a annoncé ce matin un investissement important en Chine dans le but de financer une co-entreprise avec le groupe chinois Great Wall Motor. Découvrez-en plus à propos de cette actualité grâce à nos informations complémentaires.

--- Annonce ---
Trader l'action BMW !
67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Investissement important de BMW dans une coentreprise chinoise
Droit image : Ana_Cotta - Flickr

L’annonce d’un investissement de plus de 650 millions d’euros :

C’est donc ce matin que nous avons appris par le biais d’un communiqué de presse que le groupe allemand BMW et son partenaire chinois Great Wall Motor ont décidé conjointement d’investir plus de 650 millions d’euros dans une nouvelle usine en Chine. L’objectif de ce site sera de produire des Mini électriques comme l’a annoncé l’entreprise ce vendredi matin.

Le site concerné par cette coentreprise sera construit à Zhangiagang, dans la province de Jiangsu et devrait permettre de faire travailler plus de 3 000 salariés avec une capacité de production de l’ordre de 160 000 unités par an. Celle-ci devrait fonctionner de 2020 à 2022 pour cette ligne de production comme le précise le communiqué publié ce matin.

 

Un accord signé il y a plus d’un an par les deux entreprises :

Rappelons par ailleurs que ces deux constructeurs automobiles s’étaient déjà associés en 2018 avec la signature d’un accord qui établissait alors cette coentreprise nommée Spotlight Automotive Limited. Cependant et au mois d’août de cette même année, le quotidien Süddeutsche Zeitung avait également annoncé que le projet pouvait finalement être stoppé en raison d’obstacles réglementaires.

Cette usine devrait également permettre au groupe BMW de produire une grande quantité de véhicules électriques de la marque Mini à destination du marché international et à des conditions très attractives comme l’a précisé NicolasPeter, l’actuel directeur financier du groupe allemand. Ce site viendra donc en renfort de l’usine existante et située à Oxford au Royaume-Uni.

 

Un investissement dans le cadre de la transformation écologique du groupe :

Cette initiative de BMW en Chine vient s’inscrire naturellement dans la transformation écologique du groupe qui, comme la plupart des autres professionnels de l’automobile en Europe, reste un enjeu majeur avec pour objectif une réduction des émissions de CO2 des véhicules vendus et le respect des normes strictes qui entreront en vigueur dès 2020 dans toute l’Union Européenne. L’objectif est donc d’éviter de subir certaines sanctions plutôt lourdes.

Rappelons en effet que le groupe BMW a souvent été accusé d’avoir accumulé beaucoup de retard dans le virage électrique de sa production. Grâce à cette coentreprise, il sera donc en mesure de proposer 25 modèles de Mini électriques d’ici 2023 dont plus de la moitié sera entièrement électrique. L’autre objectif du groupe est de vendre un million de ces véhicules dans le monde d’ici à la fin de l’année 2021.

Rappelons enfin que le groupe BMW est engagé dans un programme de grande importance qui vise les 12 milliards d’euros d’économies avant la fin de l’année 2022 et qui repose, entre autres, sur une réduction de la complexité de son offre.