Bic : prudence pour 2021, malgré un 1er trimestre en forte croissance

  •   Le 29/04/2021 à 13h51
  •   DEHOUI Lionel

L’activité au cours du premier trimestre de l’exercice 2021 s’est bien déroulée chez le groupe français Bic. Elle est en forte croissance sur cette période. Ainsi, l’entreprise a enregistré de belles performances durant les trois mois écoulés. En dépit de ses meilleurs résultats du trimestre, la société reste prudente pour l’année en cours. Toutefois, elle maintient sa croissance du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’actuel exercice.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Bic : prudence pour 2021, malgré un 1er trimestre en forte croissance
Droit image : juantiagues - Flickr

Bilan des résultats trimestriels au 1er trimestre

Sur l’ensemble des trois premiers mois de l’exercice 2021, la société française Bic a réalisé un bénéfice par action estimé à 96 centimes. Il est largement en progression par rapport à la valeur de 60 centimes enregistrée à la même période de l’an dernier. De son côté, le chiffre d’affaires s’établit à 411 millions d’euros sur le trimestre.

Il est en ascension de 15,1 % en données publiées. En données comparables, le CA fait état d’une progression de 20,9 %. En effet, cette belle performance a été favorisée par une augmentation exceptionnelle des ventes de briquets aux États-Unis. Ainsi, les briquets utilitaires affichent une croissance de 28,9 % tandis que ceux de poches révèlent une hausse de 8,5 %.

Aussi, cette hausse du chiffre d’affaires au T1-2021 a été portée par l’augmentation des ventes de Rocketbook dans l’écriture numérique. Celles-ci ont plus que doublé sur cette période. Par ailleurs, de janvier à mars, la marge d’exploitation ajustée a atteint plus de deux fois son niveau d’il y a un an. Elle est en effet passée de 7,1 % à 14,7 %.

En outre, à fin mars, Bic affiche une situation financière solide. Sa trésorerie nette ressort à 128 millions d’euros.

 

Confirmation des prévisions pour 2021

Le groupe Bic estime poursuivre son activité dans un environnement de marché difficile marqué par la crise sanitaire du coronavirus. Par conséquent, l’entreprise française dit faire preuve de prudence pour le reste de l’année. Ceci, à cause notamment des incertitudes liées à l’évolution de la pandémie, particulièrement en Inde et en Amérique latine.

Cependant, en s’appuyant sur les belles performances réalisées au premier trimestre de l’exercice en cours, le fabricant de stylos, briquets et rasoirs jetables a confirmé ses objectifs financiers pour 2021. Pour cette année, le groupe vise toujours une hausse du chiffre d’affaires comprise entre 5 % et 7 %. Cette prévision est faite à taux de change constants.

 

Points clés à retenir sur Bic  

Fondée en 1945, Bic est une entreprise française spécialisée dans la fabrication de stylos, de briquets et de rasoirs. Elle est reconnue comme le numéro un mondial dans les briquets avec 50 % de parts de marché. Dans les stylos, le groupe occupe le deuxième rang sur le plan mondial.

Dans les rasoirs, Bic est reconnu comme le numéro 2 mondial en détenant 20 % des parts du marché. Par ailleurs, le groupe exerce son activité dans plusieurs continents à travers le monde. Un tiers de ses ventes sont réalisées dans les pays émergents en Amérique latine. Il faut souligner que le Brésil reste le deuxième marché de la société.

De son côté, l’Amérique du Nord représente 39 % des ventes du groupe. L’Europe quant à elle, s’adjuge 29 % des ventes.