Barclays dégrade sa recommandation sur BNP Paribas

  •   Le 16/06/2020 à 08h27
  •   DEHOUI Lionel

BNP Paribas est une société qui dispose d’un Produit net bancaire de 44,6 milliards de dollars et une position financière solide. Son modèle d’affaires est fondé sur les synergies et la coopération entre les métiers, l’innovation opérationnelle pour les clients et la diversification des risques.

Trader l’action BNP Paribas !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Barclays dégrade sa recommandation sur BNP Paribas
Droit image : Global Panorama - Flickr

Les raisons qui justifient le changement de position de Barclays

De Pondérer en ligne à Sous-pondérer, Barclays a modifié à la baisse son objectif de cours sur la Banque Nationale de Paris Paribas. Entre temps fixé à 40 %, l’objectif de cours est désormais ramené à 37,2 %.

Le bureau d’analyse explique sa décision en estimant que le risque lié à l’exposition des banques au crédit à la consommation n’est pas évalué à juste valeur. Suite à ses anticipations du taux de chômage, l’analyste a déclaré que les pertes engendrées sur les fonds prêtés pourraient réduire à 30 % le consensus des résultats pour BNP Paribas.

Il ajoute que les banques sont suffisamment capitalisées et que leur valorisation est un facteur de soutien.

 

À propos de la Banque Nationale de Paris Paribas

BNP Paribas s’est engagée à atteindre quelques objectifs majeurs. Il s’agit d’une part de la redéfinition de sa stratégie de croissance après le plan 2020 et d’autre part l’atteinte de l’un des plus bas coûts du risque du secteur bancaire. Le titre entend résister également au stress test de 1,94 contre 3,08 pour la moyenne des banques européennes.

En matière d’innovation, la société est considérée comme une référence. Sa stratégie d’innovation est la mieux notée par l’agence D-rating. Toutefois, elle s’est engagée à appuyer les intrapreneurs en interne et soutient la croissance de la banque en ligne Hello bank. Elle a pour partenaire la plateforme mondiale d’accélération de start-ups Plug and Pay.

Pour ce qui est de ses efforts dans le secteur de l’environnement, elle compte adopter une stratégie environnementale avec l’ambition d’être le n°1 mondial de la finance durable. De plus, l’entreprise envisage d’accorder un soutien de 60 millions d’euros aux start-ups dans la transition énergétique.

Toujours dans le souci de rendre service à l’environnement, elle compte arrêter en 2030 le financement des entreprises européennes de charbon.

D’ailleurs, elle a mérité un bon classement de la part des agences financières. Un classement qui la place en 3e position sur le plan mondial dans les obligations vertes. Elle est également le numéro un des financeurs de projets d’énergies renouvelables européens.

 

Les difficultés auxquelles sont confrontées les banques européennes

Les banques européennes sont soumises à une régulation stricte, qui leur impose des obligations de fonds propres et de liquidités. Dans le même temps, les banques américaines sont exemptées de ces contraintes. Ce qui leur permet de dominer le créneau lucratif de la banque d’investissement.

Outre ces difficultés, il faut aussi souligner la concurrence de la Fin Tech et de Gafa. En effet, les Fin tech sont rachetées par les grands établissements pour contrer la menace technologique. Cependant, la lutte engagée contre Facebook et Google s’avère très complexe. Ces derniers octroient en fait des données gratuites à leurs utilisateurs, en échange de l’exploitation des données de paiement.