Livraison de Falcon : Objectif non atteint pour Dassault Aviation

  •   Le 08/01/2020 à 10h58
  •   HARMANT Adeline

Durant la séance de mardi, nous avons pu apprendre que le groupe Dassault n’a livré que 40 appareils de type Falcon en 2019 contre un objectif fixé à 45 appareils alors que les livraisons de Rafale sont en nette augmentation. Nous vous proposons une analyse plus poussée de cette actualité ainsi que de ses retombées négatives ou positives sur le marché.  

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Livraison de Falcon : Objectif non atteint pour Dassault Aviation
Droit image : James - Flickr

Une perte de terrain notable de Dassault dans le segment du civil :

Si le groupe Dassault Aviation montre des résultats très intéressants avec de nombreuses commandes sur le segment de l’aviation militaire, il n’en va pas de même pour le segment civi. En effet, les résultats commerciaux publiés ce matin par l’avionneur ont confirmé cette tendance que l’on observe maintenant depuis quelques années.

En effet, Dassault a bien livré en 2019 les 26 appareils de type Rafale prévus contre seulement 12 en 2018 mais en ce qui concerne ses objectifs dans le civil, ils restent loin d’être atteints pour cette année. En effet, le groupe n’a livré en 2019 que 40 appareils Falcon alors qu’il en avait livré 41 en 2018 et malgré un objectif fixé à 45 appareils.

Cependant, on peut quand même apprécier le fait que le groupe soit parvenu à stabiliser son carnet de commandes pour l’année écoulée dans le civil avec un total de commande de 53 appareils. En ce qui concerne le segment militaire, aucun nouveau contrat en vue a entrainé une baisse sensible du carnet de commande qui chute de 101 rafale en 2018 à seulement 75 en 2019 dont 28 en France et 47 à l’étranger.

Le groupe peut néanmoins compter sur son modèle dual pour compenser ses pertes dans le civil. En effet, lors de la publication des résultats en septembre, Dassault affichait un chiffre d’affaires de 3.1 milliards d’euros au 1e semestre contre 1.7 milliards pour la même période en 2018. Le CA attendu en 2019 devrait être supérieur à celui de 2018 et sera annoncé le 27 février 2020 lors de la publication des résultats annuels.

 

Une conjoncture de marché peu favorable au groupe :

Un autre élément dont il faut tenir compte ici est que le marché de l’aviation civile semble particulièrement difficile actuellement, ce qui explique cette perte de commandes et de livraison de Dassault. Ce marché de l’aviation d’affaires a en effet connu un arrêt plutôt brutal en 2009 après avoir atteint des records en 2008 avec la livraison de 1 317 appareils de type jets selon les données communiquées par l’association des constructeurs d’avions d’affaires Gama.

Quant aux années suivantes, elles ont montré des livraisons plutôt erratiques mais on assiste cependant à une forme de redémarrage du marché en 2017 avec 676 livraisons puis en 2018 avec 703 livraisons. L’année 2019 sera marquée par la livraison de 516 appareils d’affaires sur les trois premiers semestres contre 447 sur la même période l’année précédente.

On surveillera donc une éventuelle baisse de cette valeur sur le marché selon les données techniques.