Orange envisage-t-il de racheter Atos ?

  •   Le 26/11/2020 à 12h08
  •   HARMANT Adeline

La plus grande organisation syndicale du groupe Orange a fait savoir ce matin qu’elle envisageait de défendre le rachat du groupe informatique Atos au moment du prochain conseil d’administration. De son côté, la direction du groupe dément quant à elle tout projet de rachat pour le moment. Qu’en est-il donc réellement de cette annonce ?

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade
Orange envisage-t-il de racheter Atos ?
Droit image : arekz - Flickr

Rappel des faits concernant cette proposition syndicale :

C’est Sébastien Crozier, le président CFE-CGC Orange qui a indiqué, lors d’un entretien avec l’AFP, que la proposition de rachat d’Atos sera soutenue par les administrateurs salariés et les salariés actionnaires au moment du prochain conseil d’administration du groupe qui doit se tenir le 2 décembre prochain. Le groupe Orange a cependant répliqué par le biais d’un communiqué de presse que tout projet d’acquisition d’Atos ou son inscription à son prochain conseil d’administration n’était pas envisagé.

Rappelons par ailleurs qu’au début du mois de novembre, le conseil d’état avant tranché en faveur du groupe français Orange dans le cadre d’un contentieux fiscal. Cette décision a ainsi permis à Orange de récupérer 2.2 milliards d’euros. Dans son communiqué, le groupe Orange précise cependant : « Comme rappelé le 13 novembre, les projets d'utilisation des 2,2 milliards d'euros (...) seront soumis au conseil d'administration d'Orange et seront ensuite mis en œuvre, en visant une attribution juste et équilibrée de ces fonds au bénéfice du développement de l'entreprise, de ses salariés et actionnaires, via notamment une Offre Réservée au Personnel et un engagement sociétal renforcé dans le contexte de crise économique et sanitaire que nous traversons».

 

Les arguments avancés par le syndicat :

Le syndicat à l’origine de cette annonce a adressé un courrier aux administrateurs du groupe et à ses salariés actionnaires qui ont estimé que la décision favorable du conseil d’Etat permettrait notamment d’augmenter la marge de manœuvre de l’entreprise en termes d’acquisitions.

Toujours selon ces derniers, une alliance d’Orange et d’Atos permettrait en effet de créer le leader de la cybersécurité en Europe alors que le marché est actuellement très fragmenté ainsi qu’un acteur de poids face aux GAFAM sur le cloud. L’objectif n’est donc pas ici purement financier et la synergie obtenue permettrait de générer des gains à court terme et de réaliser des ventes croisées dans de nombreux segments.

Une autre proposition du syndicat concerne également l’élection d’Elie Girard à la tête du nouveau groupe en succédant à Stéphane Richard à la fin de son mandat en mai 2022. Ce dernier est actuellement le directeur général d’Atos.

La présidente du fonds d’actionnariat salarié FCPE Orange, Nadia Zak Calvet, a cependant déclaré que cette annonce avait été faite en dehors de tout respect des prérogatives du conseil de surveillance.

Notons enfin que les salariés actionnaires du groupe Orange détiennent actuellement 5.5% du capital et 9% des droits de vote et le sont principalement via le fonds d’actionnariat FCPE d’Orange Action et par la détention d’actions Orange au nominatif.

71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Ceci est une annonce pour trader les CFD avec AvaTrade