AstraZeneca fournira 400 millions de doses de vaccin

  •   Le 16/06/2020 à 09h39
  •   DEHOUI Lionel

Dans le secteur de la santé en France, les jours se succèdent et se ressemblent ou presque. La semaine écoulée c’était clôturé sur quelques nouvelles du groupe biopharmaceutique AstraZeneca. Il était fondamentalement question de la publication de certains résultats convaincants dans le traitement de patients atteints de la LLC. Le groupe pharmaceutique était également en négociation avec certains pays pour assurer l’approvisionnement en vaccin contre le coronavirus. Le montant en jeu était déjà fixé.

AstraZeneca fournira 400 millions de doses de vaccin
Droit image : Gwan Kho - Flickr

L’aboutissement de l’accord et ses détails

Ce lundi 15 juin 2020, la phase de négociation de cet accord est révolue. Le groupe AstraZeneca fournira officiellement près de 400 millions de doses de « vaccin coronavirus » venant de l’Université d’Oxford à l’Europe. L’Europe peut donc s’estimer heureuse pour cette découverte tant attendue dans le monde entier. Il faut noter que cet accord est conclu entre la multinationale pharmaceutique AstraZeneca et l’IVA : c’est-à-dire l’Alliance européenne pour les vaccins inclusifs. Cette Alliance comprend les puissants pays européens.

En effet, l’Alliance est dirigée par la première puissance économique européenne (Allemagne), les Pays-Bas, l’Italie et la France. Selon les clauses de ce contrat, les premières livraisons de ce vaccin contre le covid-19 débuteront en fin d’année 2020. L’objectif des membres de l’Alliance IVA est très net quand on se penche réellement sur cet accord. Le présent contrat permettra d’accélérer l’approvisionnement du vaccin ainsi que sa mise à la portée d’autres nations européennes.

Remarque : Selon les termes de l’accord, seuls les autres pays de l’Europe ayant manifesté leur désir d’y participer seront concernés par la distribution du vaccin.

 

Partenariat avec d’autres groupes en vue

Depuis la signature de ce contrat, le principal objectif du groupe pharmaceutique est tout autre. Bien évidemment qu’il cherche comment profiter au maximum de la commercialisation de ce vaccin. C’est pour cette raison qu’il œuvre désormais afin d’augmenter sa capacité de production et se montre apte pour entrer en collaboration avec d’autres entreprises. Le groupe AstraZeneca a donné cette précision afin d’honorer son engagement à participer à l’accès à ce vaccin sans aucun but lucratif durant la pandémie.

À en croire les déclarations du directeur général du groupe AstraZeneca, Pascal Soriot, c’est un accord qui garantira l’accès au vaccin. Plusieurs centaines de millions de personnes vivant en Europe bénéficieront ainsi de l’invention de l’Université d’Oxford, mais seulement après son approbation. Il faut remarquer que la société a également signé d’autres accords similaires tout récemment, mais avec d’autres partenaires.

Information : Parmi les autres partenaires, on peut distinguer les États-Unis, le Royaume-Uni, la Coalition for Epidermic Preparedness Innovations ainsi que Gavi l’Alliance des vaccins. Plus de 700 millions de doses dudit vaccin sont en jeu dans ces collaborations.

 

La volonté du gouvernement de Macron

Du côté du Gouvernement français, la volonté de conclure d’autres contrats du même genre est clairement affichée. Selon une source proche de l’Élysée, les doses du potentiel vaccin anti-covid-19 seront partagées entre les pays européens de l’Alliance IVA. Ce qui devra se faire en fonction du total des populations.

Il est évident que d’autres pays rejoignent le cercle des pays ayant signé cet accord de 400 millions de doses de ce vaccin. Par ailleurs, il faut savoir que la phase d’expérimentation de l’invention de l’Université est déjà très avancée.