AstraZeneca : après l’analyse de Crédit Suisse, le titre est dans le vert

  •   Le 29/07/2020 à 11h11
  •   DEHOUI Lionel

Il existe une actualité qui surprend plus d’une personne en ce deuxième jour de la semaine. En considérant les tendances depuis quelques semaines, il est évident qu’il s’agisse du résultat d’une entreprise. En effet, le groupe Neoen a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 33 % au premier semestre malgré le contexte de crise sanitaire. Mais il n’est pas le seul. Il est imité par le géant Capgemini dont le CA est en hausse de +8,2 % au S1. À travers ces résultats, l’on croirait que le monde des affaires est uniquement agité par la publication des résultats du semestre 1 de 2020. Mais il suffit de voir du côté de la société AstraZeneca pour se rendre compte qu’il y a d’autres sujets qui nourrissent l’actualité. En effet, le titre d'Astrazeneca est dans le vert à la Bourse de Londres au cœur d’un marché en recul. Ce qui n’a pas manqué d’attirer l’attention d’un bureau d’analyses.

Trader l’action Astrazeneca !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
AstraZeneca : après l’analyse de Crédit Suisse, le titre est dans le vert
Droit image : Gwan Kho - Flickr

Les dessous du partenariat entre AstraZeneca et un japonais

Le bureau d’analyses Crédit Suisse a donné la confirmation de son conseil à l’achat sur la valeur avec un objectif de cours de 9000 pence. Rappelons cependant que la société AstraZeneca a fait une annonce selon laquelle elle a signé un accord avec un groupe japonais. Il s’agit en occurrence de Daiichi Sankyo. Cette signature intervient afin de permettre le développement et la commercialisation d’un nouvel anticorps précis et qui servira comme traitement contre les tumeurs cancéreuses.

Le partenariat entre les deux entreprises s’articulera autour d’un certain DS-1062. Le DS-1062 n’est rien d’autre qu’un anticorps visant une glycoprotéine membranaire située au niveau de nombreuses tumeurs. Parmi ces dernières, l’on retrouve les cancers de sein et de poumon. Ce qui amène le bureau Crédit Suisse à donner des indications assez précises qui suscitent l’attention des animateurs du monde des affaires.

 

Les chiffres importants de la note du bureau d’analyses

En effet, Crédit Suisse indique que le groupe AstraZeneca est clairement très enthousiasmé par le potentiel principal de TROP2 au sein de plusieurs types de tumeurs. Il a aussi indiqué dans sa note que le potentiel de ventes de pointe s’élève à plus de 4,5 milliards de dollars. Il poursuit en rajoutant qu’il s’attend avec prudence à une valeur conséquente du pic de ventes.

Pour être précis, le bureau d’analyses a souligné qu’il s’attend à un pic de ventes de 2,5 milliards de dollars. Ce chiffre ne concerne que le cancer de poumon. Tout en se montrant prudent, Crédit Suisse s’attend aussi à un pic de ventes d’un milliard de dollars dans chacun des cancers du TNBC et de la vessie. Il n’a pas de souligner qu’il vise son tout premier lancement dans le courant de l’année 2023.

Remarque : Le bureau d’analyses a terminé en indiquant qu’il augmente le BPA de base à hauteur de 1 % en moyenne. Mais il précise néanmoins que cela concerne la période allant de 2023 à 2025. Une augmentation qui sera accompagnée d’un potentiel de levier important selon la note du bureau. Ladite note est intervenue dans le contexte où AstraZeneca déclarait que Farxiga, le médicament contre le diabète a atteint tous ses critères d’évaluation.