Asos, nouveau propriétaire de la célèbre marque britannique Topshop

  •   Le 05/02/2021 à 05h37
  •   DEHOUI Lionel

Topshop est une marque de vêtement britannique. Célèbre dans les années 90 et 2000, elle appartenait au groupe Arcadia. En effet, les vêtements et les accessoires sont des composants indispensables pour la création de looks tendance. En fonction des saisons, les marques de vêtements mettent en avant leurs plus belles créations pour le grand plaisir des fashionistas comme des personnes lambda. Cependant, le manque d’une stratégie adaptée de la marque Topshop a presque conduit à sa faillite d’où son rachat par Asos, une entreprise de commerce électronique de vêtement.

Asos, nouveau propriétaire de la célèbre marque britannique Topshop
Droit image : Shinya Suzuki - Flickr

La réussite d’une mode électronique en Royaume-Uni

La situation de crise sanitaire qu’a traversée le monde a beaucoup mis en avant le commerce électronique où pratiquement tout se vend en ligne. La mode en ligne a largement bénéficié de cette situation au Royaume-Uni, par exemple. Ainsi, les enseignes de vente de vêtements qui ne font pas de l’e-commerce se sont simplement vu faire moins de vente ou ont fait faillite dans le pire des cas.

Généralement, ces enseignes sont rachetées par des entreprises de commerce électronique (des entreprises de modes et de vente d’accessoires présentent uniquement sur internet), comme ce fut le cas le 1er février passé avec Asos qui a racheté la marque Topshop.

Cette transaction a permis au groupe Asos de reprendre les joyaux du groupe Arcadia que sont les mythiques marques britanniques Topshop, Miss Selfridge, Topman, etc.

Le groupe Arcadia a malheureusement déposé un peu plus tôt, le bilan à la fin de l’année 2020.

 

Un rachat des groupes classiques faisant de nouveau sans emploi

Le rachat de Topshop et des autres marques d’Arcadia a coûté environ 265 millions de livres sterling soit 300 millions d’euros. Cependant, cette transaction a permis de sauver rien que les marques. Les employés du groupe quant à eux se retrouvent malheureusement sans emploi. Les 23 000 personnes qu’employait la structure, ainsi que les magasins n’ont pas trouvé un repreneur et sont donc laissés au chômage.
Ce choix est indépendant de la volonté d’Amos, mais est dû à la politique qu’adoptent les entreprises de commerce électronique de vêtement. La célèbre marque concurrente d’Amos, Boohoo a elle aussi réalisé le rachat le 25 janvier de la marque Debenhams pour environ 55 millions de livres sterling sans les magasins et sans reprendre les anciens employés.

Au mieux, les magasins peuvent être juste revendus à l’unité à d’autres enseignes qui le souhaitent et une partie des stocks de vêtements est aussi prise en compte durant la transaction d’achat. La gestion des boutiques ne fait clairement pas partie du modèle que mettent en avant ces deux entreprises qui sont en train de révolutionner le secteur de la mode électronique au Royaume-Uni.

 

Un changement brusque des habitudes des Britanniques

En raison de la place d’icône qu’occupait Topshop, l’acquisition de ces marques par une structure de ventes électronique aura un fort impact sur les habitudes des Britanniques. Eh oui ! En réalité, ces magasins étaient des lieux de rencontres où ils pouvaient voir les dernières tendances fast-fashion et les acquérir en toute convivialité.