Aramis a lancé son processus d’introduction en Bourse à Paris

  •   Le 02/06/2021 à 12h42
  •   DEHOUI Lionel

À l’instar de plusieurs entreprises qui souhaitent avoir une certaine souplesse financière, le groupe Aramis a choisi l’option d’une introduction en Bourse. Ainsi, le spécialiste de la vente en ligne de voitures d’occasion dit avoir réussi la première étape de son processus d’IPO. Dans le même temps, il annonce la levée d’une somme de 250 millions d’euros minimum dans le cadre de l’opération.

Aramis a lancé son processus d’introduction en Bourse à Paris

À propos du lancement du projet d’introduction en Bourse

Aramis Group, filiale de Stellantis, vient de lancer son projet d’introduction en Bourse. L’entreprise estime avoir franchi avec succès la première étape de l’opération. En effet, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a approuvé le document d’enregistrement qui a été soumis par la société française.

Au terme de l’opération, les actions d’Aramis seront cotées sur le marché Euronext Paris. Par ailleurs, dans le cadre du lancement de son IPO, le spécialiste de l’achat en ligne de voitures d’occasion a déclaré vouloir lever au moins 250 millions d’euros. Il faut souligner que le groupe vise des objectifs bien précis en décidant de s’introduire en Bourse.

En effet, il entend assurer le renforcement de sa flexibilité sur le plan stratégique et financier. À travers cette opération, l’entreprise espère également saisir d’éventuelles opportunités de croissance. Aussi, ce projet d’introduction en Bourse s’inscrit dans l’ambition du groupe de devenir la plateforme digitale privilégiée d’achat de voitures d’occasion sur le continent européen.

En outre, il faut préciser qu’après l’entrée en Bourse d’Aramis, Stellantis qui détient une part majoritaire dans le capital du groupe, pourra conserver sa position d’actionnaire majoritaire.

 

Rôle de quelques groupes dans l’introduction en Bourse d’Aramis  

Plusieurs groupes financiers ont une part de responsabilité à assurer dans le cadre de l’opération d’introduction en Bourse d’Aramis. Il s’agit de véritables pionniers dans le monde bancaire. Parmi eux, on retrouve la Société Générale et Morgan Stanley qui jouent un rôle de coordinateurs globaux et teneurs de livres conjoints.

De leur côté, BNP Paribas, Citi et Crédit Agricole Corporate and Investment Bank interviennent en tant que « joint bookrunners » dans le cadre du projet d’introduction en Bourse d’Aramis Group. Pour sa part, Rothschild & Co. agit en tant que conseil financier indépendant. Enfin, Natixis Partners est le conseil financier de Stellantis dans le cadre de ce projet d’IPO.

 

Perspectives pour l’exercice 2021

Fondée en 2001, Aramis Group est une entreprise française reconnue comme le leader européen de l’achat et de la vente en ligne de voitures d’occasion multi-marque. Le groupe est aujourd’hui présent dans quatre pays et compte environ 60 agences en Europe. Il dispose également de près de 1 400 collaborateurs à travers le monde.

Au titre de l’année 2020, Aramis a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 1,1 milliard d’euros. En ce qui concerne ses objectifs pour l’exercice 2021 qui se clôturera fin septembre, la société prévoit d’atteindre un CA organique supérieur à 1,25 milliard d’euros. Aussi, elle table sur une marge d’EBITDA attendue dans la fourchette de 2,7 à 2,9 %.

Sur l’ensemble de l’exercice en cours, l’entreprise envisage de vendre près de 4 500 voitures d’occasion reconditionnées « B2C ». Ce qui correspond à une hausse organique de 35 % par rapport à l’an dernier sur une base pro forma.