Aramco : réduction des investissements suite aux résultats 2020 en baisse

  •   Le 26/03/2021 à 05h18
  •   DEHOUI Lionel

Officiellement appelée « Saudi Arabian Oil Company », Aramco est une compagnie nationale d’hydrocarbures saoudienne. Dans le royaume saoudien, presque la totalité des ressources en hydrocarbures est gérée par cette société. En raison de son volume de production, Aramco est en tête du classement mondial des compagnies pétrolières. Cependant, son exercice 2020 a été lourdement impacté par la pandémie.

67% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Trader les CFD avec eToro
Aramco : réduction des investissements suite aux résultats 2020 en baisse

La réduction des investissements

En raison de l’environnement de marché difficile engendré par la crise sanitaire, le groupe saoudien envisage de diminuer ses investissements. Les demandes et les cours du brut dans le secteur ont lourdement été impactés par la pandémie. Logiquement, l’activité du groupe se retrouve avec un bénéfice net en recul de 44,4 % pour l’exercice 2020.

Alors que le géant pétrolier saoudien avait tablé sur des investissements allant de 40 à 45 milliards de dollars initialement, il revoit cette estimation. L’entreprise table désormais sur un total de 35 milliards de dollars pour l’ensemble de ses investissements.

À la date du 31 décembre 2020, Aramco a réalisé un bénéfice net de 183,76 milliards de riyals, soit 49,00 milliards de dollars. Au cours de l’exercice précédent, le groupe avait dégagé 330,69 milliards de riyals sur l’ensemble de l’année 2019. De leur côté, les analystes visaient un bénéfice net de 186,1 milliards de riyals en 2020.

 

Les facteurs responsables de la chute

Les principales causes de la chute importante des résultats annuels d’Aramco sont connues. Il s’agit de la baisse considérable des volumes vendus, de la réduction des prix du pétrole ainsi que de la diminution des marges. Cette dernière a été effectuée sur les produits chimiques et le raffinage. Depuis 2019 où la compagnie a commencé par communiquer ses résultats, elle enregistre ainsi sa deuxième baisse annuelle consécutive.

Cette réalité constituerait une source de pression pour les finances publiques. Mais Ryad reste tout de même concentré sur ses ambitieux projets évalués à plusieurs milliards de dollars. En effet, avec ses projets, il envisage d’effectuer une diversification de son économie liée au secteur ou à la production du pétrole.

 

Dividende payé malgré l’augmentation de dette

À l’issue de cet exercice exceptionnel, le géant pétrolier saoudien a démontré une forte résilience pour ne pas enregistrer des pertes. Toutefois, la majorité de ses concurrents n’ont pas pu résister à la crise. Ils ont été donc contraints à d’importantes pertes.

Par ailleurs, en conformité avec ses engagements vis-à-vis de ses actionnaires, Aramco a versé un montant total de 75 milliards de dollars comme dividende. Sa dette nette s’affiche en hausse, puisque le montant des dividendes payé est largement au-dessus du bénéfice réalisé.

 

Perspectives d’Aramco

Les données enregistrées pour le compte de l’exercice 2020 étant en baisse, Aramco est revenu sur ses objectifs pour le futur. En effet, malgré les résultats décourageants, la dynamique d’optimisation du portefeuille de production du gaz et du pétrole est toujours en bonne voie. Aussi, la reprise de la demande de pétrole évolue en fonction de l’amélioration progressive de l’environnement macroéconomique. Une situation particulièrement constatée en Asie avec des signaux positifs.

Ainsi, Aramco table sur une amélioration de la demande dans ses différents marchés à travers le monde et particulièrement en Asie. Cette estimation est renchérie par la récente hausse des prix du brut. Ce qui n’est plus arrivé depuis une année.