Approbation en cancer du pancréas pour AstraZeneca

  •   Le 09/07/2020 à 15h14
  •   DEHOUI Lionel

Au moment où le monde entier est décidé à trouver le vaccin adéquat contre le coronavirus, les sociétés pharmaceutiques s’emploient sur d’autres fronts. Alors que le vaccin contre le Covid-19 ne fait toujours pas l’unanimité, il existe des traitements contre d’autres maux qui produisent des résultats positifs. Quand l’efficacité de ces derniers est prouvée scientifiquement, leur fabricant reçoit l’approbation nécessaire pour sa distribution sur les marchés adéquats. Le groupe AstraZeneca vit actuellement une situation similaire.

Trader l’action Astrazeneca !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Approbation en cancer du pancréas pour AstraZeneca
Droit image : Gwan Kho - Flickr

Une approbation pour Lynparza

En effet, le groupe biopharmaceutique AstraZeneca a laissé entendre qu’il a reçu l’autorisation de l’Union européenne pour l’un de ses traitements. Mais le groupe n’a pas fait cette publication seul. Il a rendu publique cette bonne nouvelle conjointement avec le groupe MSD (Merck & Co. hors Amérique du Nord). Au fait, les deux sociétés ont agi en synergie pour mettre en œuvre un remède contre l’une des maladies qui fait le plus de victimes.

Il s’agit d’un type de cancer du pancréas sur lequel les deux groupes pharmaceutiques ont travaillé. Selon l’annonce faite par les deux sociétés, leur invention a reçu l’approbation pour le cancer du pancréas métastatique avec mutation germinale des gènes BRCA. Toutefois, ils n’ont pas manqué de donner des précisions importantes sur ce remède qui soulagera plus d’une personne. Ils ont levé le voile sur plusieurs mystères, dont le nom du remède : il s’agit de leur Lynparza.

 

Les motifs de la décision de la Commission

En revanche, la Commission européenne qui a dû donner son approbation a sûrement des preuves solides. Car telle est la procédure normale à suivre. Dans le cas des travaux menés par AstraZeneca et MSD, la Commission européenne s’est basée sur certains résultats intéressants. Il s’agit en effet des résultats de l’étude de phase III Polo. Ces derniers ont donné des preuves irréfutables. Cette étude a démontré que la vie des patients se doublait quasiment.

En plus, les patients manifestent des traits assez particuliers. Selon les rapports fournis par les groupes, les travaux ont permis d’avoir des patients ne présentant pas des signes de progression de la maladie. Tout au long de cette étude de phase III Polo, il n’y a pas eu de cas de décès. C’est visiblement un traitement mieux par rapport au placebo. L’avènement de cette approbation ne pouvait donc plus tarder pour le bonheur d’autres patients.

 

Quelques informations sur le cancer du pancréas

Les deux groupes pharmaceutiques, AstraZeneca et MSD, ont toutefois mis un accent particulier sur certains aspects du cancer du pancréas. Ces deux laboratoires de recherches scientifiques ont souligné que cette maladie dispose du taux de survie le plus bas. Il suffit de prendre connaissance de la liste des cancers les plus répandus dans le monde pour s’en rendre compte. Ils ont aussi dévoilé un autre aspect ou caractéristique du fameux cancer.

En effet, AstraZeneca et son collaborateur ont fait une révélation spéciale sur cette maladie. Selon les chiffres communiqués, 5 à 7% des cancers du pancréas métastatique développent une mutation germinale des gènes BRCA. Le groupe AstraZeneca ne cessera donc jamais de surprendre le monde avec ses travaux dans le domaine de la santé.

Information : MSD (Merck Sharp and Dohme) ou Merck & Co. est depuis plusieurs années dans le top 5 des géants pharmaceutiques du monde.