Analyse AOF clôture Wall Street-Fin de semaine

  •   Le 31/03/2020 à 08h01
  •   DEHOUI Lionel

Ce lundi matin, la nouvelle qui a réveillé les investisseurs et acteurs du marché financier américain est bien sûr la rechute des valeurs sur ce marché après trois jours de rebond retentissant. Ce fait suscite bien des questions chez les analystes économiques. De nombreux investisseurs s’inquiètent en voyant l’évolution de la pandémie du Covid-19. Alors que l’Asie se remet peu à peu de l’attaque de ce virus, les États-Unis enregistrent également des pics non négligeables, ce qui alimente encore plus les peurs concernant l’impact considérable de la pandémie sur les États-Unis et sur le monde entier. Mais ce qu’il faut savoir sur les valeurs est que l’indice Dow Jones a régressé de 4,06% à 21 639,78 points tandis que le Nasdaq Composite a perdu 3,79% à 7 502,38 points de son côté. Il faut noter les rebonds de 12,84% du Dow Jones et de 9,03% du Nasdaq en une semaine.

75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Analyse AOF clôture Wall Street-Fin de semaine
Droit image : krispdk - Flickr

La chute gagne du terrain

La chute gagne du terrain dans le monde des affaires. On aurait dit que les rebonds précédents n’ont été que passagers et temporaires. Par exemple, GameStop qui est un distributeur de jeux vidéo a perdu « -4,54% à 4,21 dollars ». Le propriétaire de Micromania en France avait publié de meilleurs résultats dépassant les prévisions du quatrième trimestre clôturé début février. Son bénéfice net était estimé à 21 millions de dollars soit 32 cents par titre.

Il faut dire qu’au cours de l’exercice écoulé, le groupe tablait sur une perte de plus de 187,7 millions de dollars soit 1,85 par action. Par ailleurs, le bénéfice par action ajustée est ressorti à 1,27 dollar comparativement au consensus FactSet de 79 cents. Il faut dire aussi que l’indice de confiance des consommateurs de l’Université de Michigan est ressorti et estimé à 89,1 en ce présent mois en faveur d’un consensus Reuters de 90.

Remarque : En février, il était question d’un chiffre provisoire de 95,9 et 101. Il faut préciser que dans ce même mois de février, les revenus des ménages ont connu une augmentation de 0,6% tandis que leur consommation grimpait de 0,2%. Ces valeurs sont respectivement à comparer avec les consensus de Briefing de +0,4% et de +0,2%.

 

Les valeurs de ce lundi

En ligne avec les multiples attentes, l’indice des prix PCE core a fait une progression nette de 0,2% en février.  Par ailleurs, le groupe Lululemon Athletica a publié ses résultats trimestriels qui sont bien meilleurs plus que ceux prévus pour le compte du quatrième trimestre. Mais il a préféré garder le silence sur ses objectifs pour l’exercice 2020 à cause des effets provoqués par le Covid-19. Son chiffre d’affaires a bondi de 20% à 1,4 milliard.

Il faut se rappeler qu’il s’agit d’un groupe américain reconnu comme fabricant de vêtements de yoga haut de gamme ayant pu réaliser un résultat net de 298 millions de dollars soit 2,28 dollars par action. Ces valeurs sont à comparer respectivement avec 218,46 millions de dollars et 1,65 dollar par action. Il faut constater que le consensus a simplement été dépassé de 3 cents. En outre, VIACOMCBS a annoncé le retrait de ses objectifs 2020.