Rachat de Bombardier par Alstom plus rapide que prévu

  •   Le 03/12/2020 à 12h47
  •   HARMANT Adeline

C’est ce mardi que les entreprises Alstom et Bombardier ont annoncé avoir obtenu les autorisations réglementaires pour la réalisation de l’opération de vente de Bombardier Transport par Alstom. On sait donc maintenant que la création de ce nouveau leader du secteur du transport ferroviaire aura bien lieu et une date a même été communiquée.

--- Publicité ---
Trader l’action Alstom !
71% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Rachat de Bombardier par Alstom plus rapide que prévu
Droit image : Mike Mozart - Flickr

Une fusion prévue le 29 janvier prochain :

Désormais, plus rien ne s’oppose au rachat de Bombardier Transport par Alstom. La date du 29 janvier 2021 a été annoncée soit plus rapidement que prévu puisque les entreprises évoquaient au départ la période du premier semestre 2021 sans donner davantage de précisions.

Cette opération aura donc été réalisée en moins d’un an puisque le protocole d’accord avait été signé le 17 février dernier avec Bombardier Inc et la Caisse de dépôt et de placement du Québec. Le 16 septembre dernier, le groupe Alstom avait déjà signé le contrat d’achat et de vente avec ces deux entités pour une somme inférieure ou égale à 5.3 milliards d’euros tandis que le prix initial annoncé pour le rachat de l’ensemble des actions en février s’élevait à 5.8 à 6.2 milliards d’euros.

Rappelons que la Caisse des dépôts et de placement du Québec deviendra alors le 1er actionnaire du groupe Alstom à hauteur de 18%.

 

Le repreneur de Reichshoffen attendu :

Rappelons également qu’un accord avait été donné le 31 juillet 2020 par la Commission européenne sous conditions concernant notamment la cession d’actifs avec la cession du Coradia Polyvalent ou Regiolis ainsi que du site de production de Reichshoffen en Alsace qui les produit. Or, le nom de ce repreneur n’est pas encore connu aujourd’hui et deux candidats sont en lisse dont la société espagnole CAF qui est déjà présente en hautes Pyrénées ainsi que la société Tchèque Skoda. La cession doit être finalisée par Alstom l’été prochain au plus tard.

Une autre condition concerne cette fois la cession des actifs de Bombardier dans Zefiro qui est la plateforme de TGV développée en partenariat avec Hitachi ainsi que la vente de l’usine Bombardier de Hennigsdorf en Allemagne.

 

Rappel sur les atouts de cette opération pour Alstom :

Ce rachat de Bombardier Transport va permettre de faire face à la concurrence du chinois CRCC qui réalise un chiffre d’affaires de 28 milliards d’euros.

Alstom a réalisé quant à lui pour l’exercice clôturé en mars 2020 un chiffre d’affaires de 8.2 milliards d’euros soit une hausse de 2% et 9.9 milliards d’euros de commandes. Son carnet de commande atteignait alors 40.9 milliards d’euros.

Le chiffre d’affaires de Bombardier Transport a atteint quant à lui 7.65 milliards d’euros contre 7.65 milliards d’euros l’année dernière mais avec un carnet de commande en progression de 33 milliards d’euros.

Le groupe Alstom a donc su rebondir après l’échec de sa fusion avec Siemens qui n’était en effet pas à son avantage contrairement à son alliance avec Bombardier Transport qui s’avère particulièrement intéressant.