Alstom : la société cède son usine de Reichshoffen pour acquérir Bombardier Transport

  •   Le 10/07/2020 à 17h31
  •   DEHOUI Lionel

Spécialisée dans le domaine du transport ferroviaire, la société Alstom est un leader de la mobilité durable. Elle intervient dans la conception des trains, tramways, métros et biens d’autres moyens de locomotion. Avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 8 milliards d’euros, Alstom s’efforce de rendre les déplacements mondiaux plus aisés. Son objectif est de fournir non seulement du matériel roulant et des services de signalisation, mais également de développer des solutions pour la mobilité durable.

--- Publicité ---
Trader l’action Alstom !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Alstom : la société cède son usine de Reichshoffen pour acquérir Bombardier Transport
Droit image : Mike Mozart - Flickr

Une nouvelle étape vers la finalisation du projet

En effet, dans le mois de février, le constructeur ferroviaire a annoncé son projet d’acquisition de Bombardier Transport. Espérant conclure définitivement ce projet, la société fait une nouvelle concession à la Commission européenne. Cette fois-ci, elle propose la cession de son usine de production de Reichshoffen située en Alsace. Cette dernière est spécialisée dans la construction de trains régionaux.

La Finalisation de la transaction concernant l’acquisition des activités de transport ferroviaire du Canadien Bombardier est une priorité pour Alstom. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle a fait cette proposition à la Commission européenne de céder son unité de production alsacienne.

Le motif qui justifie cette décision est que l’accord du régulateur européen est déterminant dans la conclusion de la transaction. C’est pourquoi en dehors des autres concessions offertes, sa nouvelle démarche est une étape importante pour réaliser le projet.

Considérant ce nouvel effort déployé, l’acquisition de la division Transport de Bombardier par Alstom est alors en bonne voie. Par ailleurs, la finalisation du projet est prévue pour le premier semestre de l’année prochaine.

 

Les engagements pris par Alstom

Pour satisfaire aux exigences de base de la Commission européenne, Alstom a envisagé un certain nombre d’engagements à honorer pour la transaction. Ces engagements ont été présentés devant le régulateur européen qui se chargera de donner son approbation avant de passer à l’étape de la validation du projet. Sa mission est de s’assurer que les mesures prises sont consensuelles et conformes aux règles de protection environnementale. Voici un aperçu de ses engagements :

  • Un transfert de la contribution de Bombardier Transport pour le train à très grande vitesse V 300 ZEFIRO ;
  • La cession du Coradia Polyvalent d’Alstom et du site de production de Reichshoffen en France ;
  • La cession de la plateforme Bombardier TALENT 3 et des installations de production correspondantes situées sur le site de Hennigsdorf en Allemagne ;
  • La fourniture d’un accès à certaines interfaces et produits des différentes unités de signalisation embarquée de Bombardier Transport et de systèmes de gestion du contrôle des trains (TCMS).

Bombardier soutient les engagements d’Alstom

Face aux engagements pris dans le processus d’acquisition de sa division transport, la société Bombardier a déclaré qu’il soutient Alstom, même dans les cas où certains de ses actifs actuels seront cédés.

En annonçant un communiqué séparé ce jeudi, le groupe n’a pas hésité à confier sa volonté de se conformer aux mesures qui seront prises dans ce sens. De là, il est évident que les deux principaux acteurs se rassurent de la bonne marche des choses et espèrent la conclusion du projet dans les meilleurs délais.