Alstom annonce la mise en service d’un train à hydrogène en Autriche

  •   Le 13/09/2020 à 14h50
  •   DEHOUI Lionel

Alstom a indiqué ce vendredi la mise en service d’un train à hydrogène à Vienne en Autriche. En effet, pour la première fois, un train à hydrogène sera engagé pour un service voyageur régulier pour OBB. Cette mission sera conduite jusqu’à la fin du mois de novembre, sous la responsabilité de la compagnie ferroviaire de l’Autriche.

--- Publicité ---
Trader l’action Alstom !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Alstom annonce la mise en service d’un train à hydrogène en Autriche
Droit image : Mike Mozart - Flickr

Les composantes du train à hydrogène

Le Coradia iLint est un train qui est équipé de piles combustibles. Ces piles combustibles lui permettent d’obtenir de l’électricité par un processus de transformation d’hydrogène et d’oxygène.

À ce propos, au cours de la cérémonie de lancement à Vienne, Jorg Nikutta, qui est le directeur général d’Alstom en Allemagne comme en Autriche, a fait une déclaration. Il estime que la technologie de propulsion sans émission intégrée au train à hydrogène est une alternative écologique aux trains diesel traditionnels. Il poursuit en déclarant que cette technologie est surtout appropriée aux trains sur les lignes qui ne sont pas électrifiées.

 

Le projet d’Alstom en Allemagne

Après avoir développé le premier train à hydrogène au monde, le Coradia iLint, Alstom se lance sur un projet pilote de conduite automatique pour les trains régionaux en Allemagne. Au cours du mois de juin 2020, le ministère de la fédération allemande de l’Économie a attribué à Alstom un prix d’innovation.

Ce prix est relatif à un projet d’essais qui vulgarise la mise en œuvre d’un système de conduite automatique pour des trains de voyageurs régionaux. Alstom va entamer ce projet d’ici le début de l’année 2020. Ce projet sera réalisé en collaboration avec l’association régionale de la ville de Branschweig qui fait partie du centre aérospatial allemand (DLR) et aussi de l’université technique de Berlin (TU Berlin).

Pour le compte de ce projet, les essais pour les premiers trains automatisés vont commencer au début de l’année 2023. Suite à l’évaluation des voies qui seront choisies et l’équipement nécessaire à la conduite automatique, lesdits essais seront réalisés avec deux trains régionaux Coradia Continental. Signalons que le groupe Alstom est l’un des acteurs de l’ATAO, qui applique les systèmes de métro. Cependant, cet essai sera une première initiative mondiale pour des trains régionaux de passagers.

 

Alstom a lancé le développement des trains à hydrogène en Italie

Alstom avait déjà démarré le lancement du projet de mise en œuvre des trains à hydrogène par l’Italie. Son engouement pour les projets ferroviaires atteste bien son accord avec Snam. En effet, au cours du mois de juin 2020, le groupe a signé un accord avec Snam concernant le développement des trains à hydrogènes.

L’accord qui est compris sur cinq ans a été réparti en plusieurs phases. La première qui commencera au début de l’année 2021 sera consacrée aux études de faisabilité à l’automne. Elle a pour objectif de développer des projets de mobilité ferroviaire. Ces projets comprennent des trains à hydrogènes, l’infrastructure technologique qui leur correspond, et les services de gestion de maintenance.

Par ailleurs, malgré la crise, les dirigeants d’Alstom ont affiché leur optimisme le mois de mai. Au cours de ces derniers trimestres, le groupe a bénéficié d’une bonne dynamique commerciale et il envisage de racheter son concurrent Bombardier Transport.