Allemagne : plongée en récession en raison du recul de la consommation

  •   Le 26/05/2020 à 12h56
  •   DEHOUI Lionel

La nouvelle semaine a commencé avec une triste nouvelle dans le pays d’Angela Merkel. Après les nouvelles venant du domaine judiciaire allemand et opposant la Banque centrale du pays à celle européenne, la place est laissée désormais à d’autres sujets. Les Allemands auraient préféré que le nouveau sujet mis sous la lumière des projecteurs soit en leur faveur, mais tel n’est pas le cas. Ce lundi, Berlin paraît plonger en récession selon certains chiffres. Le premier trimestre aurait été celui de toutes les déceptions dans la première économie européenne qu’est l’Allemagne. Au cours de cette période, Berlin a été plongé en récession à cause du recul de la consommation, mais aussi celui des investissements en capital. À ces raisons s’ajoute la baisse des exportations du pays. C’est en effet ce que révèlent les chiffres publiés ce lundi et qui informent sur le produit intérieur brut (PIB) de l’Allemagne.

--- Publicité ---
Trader sur le Dax 30 !
75% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Allemagne : plongée en récession en raison du recul de la consommation

Une entrée en récession historique

La situation économique du pays d’Angela Merkel est assez compliquée. Ce pays a enregistré des chiffres en très fortes baisses au cours des trois premiers mois de l’actuelle année 2020. Une situation qui n’a plus jamais été observée à Berlin depuis la crise économique ayant ébranlé le monde en 2009. Durant ces mois, l’économie allemande s’est très vite retrouvée en récession. Ce qui s’explique par la fermeture des commerces, mais aussi celle des entreprises afin d’en finir avec le Covid-19.

La situation allemande se décrit par la chute de 2,2 % de son PIB au premier trimestre 2020. Une chute évaluée en se référant au PIB du trimestre précédent. Ce PIB vient confirmer les chiffres détaillés que l’office fédéral de la statistique a communiqués ce lundi. Destatis est le nom de l’office qui est assez réputé pour donner les statistiques liées au secteur économique allemand. Destatis n’a pas manqué de donner les chiffres expliquant la baisse du PIB.

 

Les chiffres exacts de Destatis

Selon ces données, les investissements en capital ont diminué de 6,9 % au premier trimestre 2020. À cela vient s’ajouter la baisse de la consommation allemande de 3,2 % sur la même période. Quant aux exportations, Destatis précise qu’elles ont diminuées de 3,1 % au T1. Autrement dit, la consommation ménagère a retranché 1,7 point du pourcentage du fonctionnement économique allemand sur les trois premiers mois de 2020. Le commerce net a amputé de son côté 0,8 point comme pourcentage.

Les prévisions pour le deuxième trimestre ne sont pas favorables à l’Allemagne selon les économistes. Ces derniers s’attendent à ce que la baisse du PIB soit plus forte au cours du deuxième trimestre. Ils se basent sur le confinement dont l’application a plus concerné le quatrième mois (avril) et le cinquième (mai).

Au cours de ces deux mois, plusieurs secteurs se sont retrouvés à l’arrêt. Les premiers secteurs rapidement touchés restent le tourisme et la restauration.

Information : L’institut Ifo spécialisé dans la recherche économique et basé à Munich a annoncé le redressement d’un indice important. Il s’agit de celui qui informe sur l’environnement des affaires et qui est passé de 74,2 (avril) à 79,5 (mai). Ce qui dépasse la moyenne de 78 attendue par les économistes.