Alan-France : levée de 185 millions d’euros par la start-up d’assurance santé

  •   Le 27/04/2021 à 18h58
  •   DEHOUI Lionel

Depuis un certain temps, l’actualité économique est focalisée sur les résultats annuels 2020 ou trimestriels 2021. Ainsi, le studio français DONTNOD Entertainment a dévoilé ses différents résultats enregistrés l’an dernier, depuis le CA jusqu’aux perspectives de cette nouvelle année. De son côté, GTT a publié ses indicateurs de performance au titre du premier trimestre de l’année actuelle. Mais Alan change de registre avec la mobilisation de 185 M€ dont voici les détails.

Alan-France : levée de 185 millions d’euros par la start-up d’assurance santé

Impact du nouveau financement d’Alan

Le but d’Alan est bien connu par ses actionnaires et concurrents. Il s’assure au quotidien de la transformation du domaine de la santé afin de rendre celui-ci plus personnel. Pour y arriver, le groupe met les bonnes informations et la bonne prévention à la portée de ses clients. L’assureur santé leur propose ainsi le traitement adéquat tout en prenant en charge les remboursements conséquents.

En Belgique, en Espagne et en France, la jeune société d’assurance santé compte plus de 9.000 entreprises (comme assurées). En ce début de semaine, la compagnie d’assurance très active en ligne a fait objet d’un nouveau financement de l’ordre de 185 millions d’euros.

Celui-ci valorise l’entreprise à hauteur de 1,4 milliard d’euros et lui confère un statut particulier. Ainsi, Alan fait désormais partie des « licornes » de la France grâce à ce financement.

 

État actuel d’Alan et ses objectifs à moyen terme

Il faut rappeler que la création de la société d’assurance française Alan remonte en 2016. Elle compte en son sein plus de 350 employés. Le groupe mène avec réussite des opérations de ventes de contrats d’assurance santé adressés aux entreprises, mais destinés à leurs salariés. Selon les statistiques de cette start-up française, elle dispose de plus de 155.000 assurés via ses différentes entreprises en France, en Espagne et en Belgique.

Aussi, elle compte plus de 100 millions d’euros à titre de revenus selon un rythme annualisé. Sur l’ensemble de son exercice 2020, ses revenus ont donc augmenté de plus de 100 %. En termes d’objectifs, Alan se montre très optimiste avec son évolution. La société table en effet, sur l’atteinte d’un effectif total d’un million d’assurés d’ici deux ans, soit 2023. Elle envisage également d’être rentable sur le marché domestique à l’horizon 2023.

De plus, Alan prévoit d’effectuer plus de 400 recrutements sur le continent européen.

 

Les entreprises concernées

Plusieurs entreprises sont concernées par le nouveau tour de table annoncé récemment par Alan. Il y a entre autres Dragoneer et Exor, la holding de la famille Agnelli, Coatue Management, Index Ventures et Ribbit Capital. On retrouve également le fonds de Singapour Temasek.

Par ailleurs, cette levée de fonds représente la deuxième mobilisation de fonds la plus importante dont a fait cas la « jeune pousse » depuis janvier 2021. Elle suit donc celle du réseau d’agences immobilières en ligne iad qui avait nécessité plus de 300 millions d’euros.

Cette opération avait eu lieu au mois de février dernier auprès d’Insight Partners. Enfin, la troisième plus importante levée de fonds est celle de 178 millions d’euros finalisée par un spécialiste du commerce en ligne de mode d’occasion, Vestiaire Collective.

En outre, pour l’ensemble de l’exercice 2020, les différentes start-up de la France ont réussi à lever 5,4 milliards d’euros, soit une augmentation de 7 %.